Théâtre : le Laboureur de Bohême de Johannes Von Tepl mis en scène par Marcel Bozonnet et Pauline Devinat au Théâtre de Poche-Montparnasse

Le Laboureur 4

  • Le Laboureur de Bohême de Johannes Von Tepl
  • Avec : Marcel Bozonnet, Logann Antuofermo
  • Traduction : Florence Bayard
  • Adaptation théâtrale : Judith Ertel
  • Mise en scène : Marcel Bozonnet et Pauline Devinat
  • Avec la voix d’Anne Alvaro
  • Décors et costumes : Renato Bianchi
  • Lumières : François Loiseau - Masques : Werner Strub - Maquillage Catherine Saint-Sever 
  •  À partir du 1er septembre 2020
  • Représentations du mardi au samedi à 21h, le dimanche à 17h
  • Théâtre de Poche-Montparnasse
    75 boulevard du Montparnasse
    75006 Paris
    www.theatredepoche-montparnasse.com

Une lutte forcément inégale entre un laboureur dont la regrettée épouse vient de décéder et La Mort qui à sa façon tente de consoler ce malheureux mortel profondément affligé et désespéré par la disparition prématurée de celle qu’il chérissait.

On ne peut qu’admirer le combat désespéré et pratiquement perdu d’avance qu’un pauvre laboureur livre à une force obscure et indestructible qui n’est autre que la Mort en personne. En effet, ayant perdu son épouse morte en couches, notre laboureur ose tout de même affronter cette terrible entité qui n’a fait qu’une bouchée de sa tendre épouse, le laissant seul à jamais face à un monde hostile où jamais elle ne réapparaîtra. L’échange entre le laboureur et La Mort s’engage dans une atmosphère non dénuée de violence provenant du plaignant, une violence facilement contrée par La Mort usant tantôt de la moquerie et du sarcasme, cédant toutefois à une sorte de pitié face à un pauvre hère osant réclamer une illusoire réparation. À travers cette fable poignante, qui date de 1401 et est écrite par Johannes Von Tepl, se redessine une tragédie mettant face à face deux mondes forcément antagonistes, celui de la Vie et celui insondable, vertigineux, angoissant de La Mort. On ne peut que se ranger aux côtés de ce pauvre laboureur qui force le respect par son opiniâtreté à se révolter contre un ennemi implacable sûr de sa prochaine et inéluctable victoire. On ne peut que louer la mise en scène épurée de Marcel Bozonnet et Pauline Devinat qui en quelque sorte ressuscitent un texte vieux de multiples siècles soudainement actualisé, revivifié, révélant sa proximité avec notre propre monde.

Deux acteurs de talent portent avec maestria les rôles des différents protagonistes de cette pièce. Il s’agit de Logann Antuofermo incarnant avec justesse le laboureur de Bohême et Marcel Bozonnet, endossant avec force celui de La Mort.

Un spectacle sans concession, à voir absolument, opposant deux ennemis jurés, se livrant sans retenue un combat singulier et terrible dont jusqu’au bout nul ne connaît l’issue.

Texte de Michel Jakubowicz


Autres articles pouvant vous intéresser sur ON-mag et le reste du web



Mots-clés: théâtre de Poche-Montparnasse

Suivez nous

icon facebook instagram logo rond twitter logo rond icon youtube

ON Magazine fait partie de Coopetic Medias SIC-SA à capital variable, immatriculée au RC Paris, n° 80457246900018
Informations légales, contacts, rédaction, publicité, cookies, signaler un abus
Powered by Warp Theme Framework