Théâtre : Mon Isménie d’Eugène Labiche au Théâtre de Poche-Montparnasse

Mon Ismenie

  • Eugène Labiche : Mon Isménie
  • Mise en scène Daniel Mesguich
  • Avec : Frédéric Cuif (Chiquette), Alice Eulry (Isménie), Sophie Forte (Galathée), Guano ou William Mesguich (Dardenboeuf), Frédéric Souterelle (Vancouver)
  • Airs et illustration sonore : Hervé Devolder
  • Costumes : Corinne Rossi
  • Scénographie : Stéphanie Vareillaud
  • Théâtre de Poche-Montparnasse
    75, boulevard du Montparnasse
    75006 Paris
    www.theatredepoche-montparnasse.com

Daniel Mesguich met en scène Mon Isménie d’Eugène Labiche au Théâtre de Poche-Montparnasse.

Que faire lorsqu’on est un bourgeois connu de Châteauroux et que des prétendants venus de toutes parts veulent à tout prix obtenir la main de sa fille unique Isménie ? La réponse de Vancouver, père d’Isménie, se résume à ferrailler sans discontinuer avec tous ceux qui osent prétendre obtenir la main si convoitée d’Isménie. Mais lorsque se présente enfin un prétendant sérieux, un certain Dardenboeuf, le pauvre Vancouver va se retrouver face à un ennemi coriace qui va lui rendre coup pour coup, s’ingéniant à non seulement s’attirer les bonnes grâces d’Isménie mais aussi celles de Galathée, une très riche vieille fille qui n’est autre que la propre sœur de son futur beau-père ! Daniel Mesguich, qui met en scène cette pièce de Labiche, considère à juste titre que, comme toute comédie, cette pièce, qualifiée hâtivement de comédie, est en fait une tragédie. En effet, cette définition se justifie amplement par ce que représente ce mariage : une course au trésor symbolisée par la captation de la dot d’une jeune fille offerte à celui qui décrochera la timbale en épousant la fille d’un grand bourgeois de Châteauroux : Vancouver.
En défendant avec un acharnement absolu sa fortune guignée par ces prétendants, Vancouver, prétendument attaché viscéralement à sa fille chérie, Isménie, défend en fait sa fortune contre les vautours qui l’assaillent de toutes parts. Pour donner corps à cette noire comédie d’Eugène Labiche, Daniel Mesguich fait appel à une très bonne équipe de comédiens, constituée par exemple de Sophie Forte, qui incarne une truculente et explosive Galathée. Alice Eulry campe avec dextérité une Isménie trépidante, Wlliam Mesguich s’imposant avec une véhémence totale dans le rôle de Dardenboeuf. Enfin, Frédéric Souterelle se glisse sans dommage dans celui de Vancouver.

Au final, un spectacle qui rend hommage à Eugène Labiche malgré quelques coupes sombres que Daniel Mesguich opère dans la pièce. Espérons que cette belle production verra son prolongement dès la fin de la crise sanitaire.

Texte de Michel Jakubowicz


Autres articles pouvant vous intéresser sur ON-mag et le reste du web



Mots-clés: théâtre de Poche-Montparnasse

Suivez nous

icon facebook instagram logo rond twitter logo rond icon youtube

ON Magazine fait partie de Coopetic Medias SIC-SA à capital variable, immatriculée au RC Paris, n° 80457246900018
Informations légales, contacts, rédaction, publicité, cookies, signaler un abus
Powered by Warp Theme Framework