icon facebook instagram logo rond twitter logo rond icon youtube      

Exposition : Léopold Chauveau (1870-1940) au Musée d’Orsay

Chauveau

  • Au pays des monstres - Léopold Chauveau (1870-1940)
  • Musée d’Orsay, niveau 0
    1, rue de la Légion d’honneur
    75007 Paris
    Du 10 mars au 25 juin 2020
    www.musee-orsay.fr

Léopold Chauveau expose son univers singulier au Musée d’Orsay.

Bien que formé à la médecine, profession qu’il pratiquera jusque dans le premier conflit mondial (1914-1918), Léopold Chauveau en tant qu’autodidacte va entreprendre une véritable carrière de sculpteur et de dessinateur.

On peut affirmer que ses premières réalisations dans le domaine de la sculpture datent de 1905 et manifestent immédiatement leur étrangeté fondamentale. On pense aux énormes figures de pierre de l’île de Pâques soudainement réduites à une taille minuscule, ou même aux inventions cyclopéennes de Lovecraft évoquées dans ses récits fantastiques. Quant à l’œuvre graphique, les influences qui traversent l’inspiration de Léopold Chauveau semblent provenir de multiples horizons. On peut ainsi penser à Francisco Goya, mais aussi à Odilon Redon. Il semble que l’œuvre également étrange et sidérante d’Alfred Kubin ait aussi laissé sa trace sur Léopold Chauveau. Quant à Benjamin Rabier, remarquable inventeur d’un bestiaire incroyable, il semble lui aussi avoir marqué durablement Léopold Chauveau. L’exposition rend largement compte d’une activité que le peintre et sculpteur maintiendra jusqu’au bout : la publication pour la jeunesse d’albums illustrés de sa main et dont il est également l’auteur du texte.

Il faut s’attarder sans faute sur un aspect essentiel de l’art de Léopold Chauveau. Celui d’aquarelliste car nombreuses sont les œuvres de ce genre à figurer dans cette exposition. Elles révèlent un talent singulier fait de légèreté et d’élégance à produire d’étonnants paysages, qualifiés par l’auteur lui-même de « Paysages monstrueux ». C’est donc dans ces « Monstrueux paysages » que l’on peut sans conteste débusquer l’originalité stupéfiante d’un artiste aux ambitions modestes mais dont la spontanéité et l’inspiration ne peuvent être contestées.

Si l’influence de nombreux créateurs a durablement marqué l’évolution de Léopold Chauveau, ce dernier va aussi peut-être influer sur l’art d’un peintre comme Gaston Chaissac. Tout au long du parcours de cette exposition, il ne faut à aucun prix rater la présence de graveurs japonais. On peut voir aussi un remarquable dessin d’Yves Tanguy, une gravure de Roland Topor et deux aquarelles superbes de Paul Klee. Au final, cette exposition permet de découvrir un artiste porteur d’un univers radicalement étrange, semblant surgir d’un continent inexploré et qui soudainement nous laisse entrevoir ses étonnantes et stupéfiantes particularités. À découvrir impérativement.

Texte de Michel Jakubowicz


Autres articles pouvant vous intéresser sur ON-mag et le reste du web



Mots-clés: Musée d'Orsay

Comments est propulsé par CComment

Suivez nous

icon facebook instagram logo rond twitter logo rond icon youtube

ON Magazine fait partie de Coopetic Medias SIC-SA à capital variable, immatriculée au RC Paris, n° 80457246900018
Informations légales, contacts, rédaction, publicité, signaler un abus
Powered by Warp Theme Framework