icon facebook instagram logo rond twitter logo rond icon youtube      

Théâtre : l’Analphabète d’Agota Kristof à l’Artistic Théâtre

LAnalphabete

  • L’Analphabète d’Agota Kristof
  • Par Catherine Salviat, sociétaire honoraire de la Comédie-Française
  • Scénographie et lumières : François Cabanat
  • À partir du 25 novembre 2019
  • À l’Artistic Théâtre
    45 bis, rue Richard Lenoir
    75011 Paris
    www.artistictheatre.com

Catherine Salviat, seule en scène, interprète L’Analphabète d’Agota Kristof.

Dans ce texte autobiographique (L’Analphabète) charriant sans cesse des images fortes, Agota Kristof relate dans un style percutant non seulement sa petite enfance mais aussi sa fuite vers la Suisse puisque son mari est impliqué dans la révolte de Budapest de 1956. Cet épisode hongrois se déroulant à Budapest est en fait le premier ébranlement de l’empire soviétique qui en subira deux autres : celui de la Tchécoslovaquie et celui de la Pologne. Littéralement possédée par le besoin d’écrire, Agota Kristof va subir la dure loi de l’exil. Contrainte à travailler en usine, elle va néanmoins pouvoir écrire de la poésie dans une langue qui va d’abord lui sembler étrangère, elle dont la langue natale est le hongrois. Agota Kristof fournit d’amples détails lorsqu’au début de sa fuite, sa famille se retrouve dans un premier temps en Autriche. L’épisode le plus incertain et peut-être le plus périlleux se situe lorsque la liberté est proche, représentée par la présence ardemment souhaitée de la Suisse, encore invisible mais semblant à portée de main. Agota Kristof relate avec une précision presque cruelle la nuit où sa famille se retrouve perdue dans une forêt sinistre, épisode qui ne vire heureusement pas au tragique car au loin quelques lumières font leur apparition. Mais il ne faudrait pas non plus oublier un élément important dans ce récit : celui de l’humour particulièrement mis en évidence dans l’évocation de son enfance. C’est Catherine Salviat qui incarne Agota Kristof durant près d’une heure, déroulant les méandres d’un récit riche en surprises de toutes sortes, hésitant entre espoir et désespoir. Son jeu à la fois souple et inspiré permet au texte d’Agota Kristof de prendre son envol de manière irrésistible.

Un spectacle chargé d’humanité qu’il faut voir à tout prix.

Texte de Michel Jakubowicz


Autres articles pouvant vous intéresser sur ON-mag et le reste du web



Mots-clés: Artistic Théâtre

Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir

Suivez nous

icon facebook instagram logo rond twitter logo rond icon youtube

ON Magazine fait partie de Coopetic Medias SIC-SA à capital variable, immatriculée au RC Paris, n° 80457246900018
Informations légales, contacts, rédaction, publicité, signaler un abus
Powered by Warp Theme Framework