icon facebook icon youtube icon qwant icon tumblr icon pinterest icon rss

Théâtre : Mon Ami La Fontaine au Théâtre 14

Mon ami la Fontaine theatre14

  • Mon Ami La Fontaine ; une pièce de Philippe Murgier
  • Mise en scène : Christophe Gand
  • Avec Philippe Murgier (Nicolas Fouquet) ; Jean-Louis Charbonnier (Champagne, son valet, violiste) ; Jean-Jacques Cordival (Capitaine Saint-Mars) ; et la voix de Christiane Cohendy, Prologue et Epilogue
  • Les voix du rêve : Marie-Sylvie Behr (Mme de la Sablière)/Gérard Cailleau (un valet) - Henri Garcin : (Boileau)/Eloi Ledesert (La Rochefoucauld) - Gérard Loussine (le cocher)/Jean-Claude Ponroy (Tallemant des Réaux)
  • Musique : Jacques Murgier
  • Réalisation & mixage : Stéphane Lizin
  • Théâtre 14 
    20, avenue Marc Sangnier
    75014 Paris
    www.theatre14.fr

Faut-il sortir de l’ombre une victime de l’arbitraire le plus total ? La pièce de Philippe Murgier répond à cette question par l’affirmative.

Voilà une pièce qui visiblement tente de réhabiliter un personnage injustement accusé : Nicolas Fouquet, surintendant des finances de Mazarin ainsi que de Louis XIV. Victime de la haine et peut-être aussi de la soif de pouvoir de Jean-Baptiste Colbert, qui aspire certainement à acquérir cette charge de surintendant, Nicolas Fouquet subit la condamnation d’un tribunal d’exception, qui s’aggrave d’une peine d’emprisonnement décidée par Louis XIV en personne. Nicolas Fouquet va donc passer presque vingt années dans la terrible forteresse de Pignerol. Son seul soutien pendant ces années noires, sinistres, celui de son fidèle valet, Champagne, qui lui apporte le réconfort de sa viole de gambe, avec laquelle il le console de son triste sort en lui jouant des pages de Lully et de Marais. Un seul ami le défendra constamment contre vents et marées, réclamant sans cesse auprès du roi sa grâce, chaque fois refusée. Il s’agit en fait de l’illustre Jean de La Fontaine qui parviendra, malgré l’odieuse surveillance dont Nicolas Fouquet est l’objet, à lui faire parvenir par la cheminée un volume de ses fameuses fables. C’est grâce à ce précieux volume que Nicolas Fouquet retrouve un peu d’oxygène, comme si ce volume de fables lui apportait à l’intérieur de sa geôle un vent de liberté venu du monde des hommes. La mise en scène de Christophe Gand réussit à recréer avec justesse ce XVIIème siècle français où les flatteurs survivent beaucoup plus facilement que ceux qui ont eu le malheur de déplaire au roi. La distribution est parfaite, avec Philippe Murgier incarnant avec une grande énergie le rôle de Nicolas Fouquet, secondé par Jean-Louis Charbonnier réunissant à lui seul deux rôles, celui de musicien et de serviteur du nom de Champagne. Quant à Jean-Jacques Cordival, il assume avec aisance le rôle du Capitaine Saint-Mars.

Mon ami la Fontaine theatre14 1

Il faut aussi saluer le décor imaginé par Nils Zachariasen, ainsi que les costumes d’Agnès Nègre.

Une tentative réussie pour réhabiliter un personnage malmené par l’Histoire : Nicolas Fouquet, et dont la présente pièce constitue un authentique plaidoyer.

Texte de Michel Jakubowicz


Autres articles qui peuvent vous intéresser sur le web et On-mag.fr


Mots-clés: Theâtre 14

Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir

ON Magazine fait partie de Coopetic Medias SIC-SA à capital variable, immatriculée au RC Paris, n° 80457246900018
Informations légales, contacts, rédaction, publicité, signaler un abus
Powered by Warp Theme Framework