Accueil  |  ZeGreen  |  TopAudio  |  HD Smart Home  |  Showroom
icon facebook icon youtube icon qwant icon tumblr icon pinterest icon rss

Exposition : De l’Asie à la France Libre

De LAsie a la france libre

  • Joseph et Marie Hackin, archéologues & compagnons de la libération
  • Exposition du 15 juin au 16 septembre 2018
  • Au musée de l’ordre de la Libération ; Hôtel des Invalides
    www.ordredelaliberation.fr

Une exposition qui rend hommage à un couple d’archéologues dont les fouilles effectuées à partir de 1922 en Afghanistan, témoignent de l’importance de leur action dans ce domaine. Joseph Hackin sera d’ailleurs nommé directeur de la Délégation archéologique française en Afghanistan, de 1934 à 1940.

L’exposition, en fait, retrace l’incroyable parcours accompli par ce couple hors du commun qui prendra fait et cause pour le combat de la France libre, se ralliant au général de Gaulle et rejoignant Londres à la mi-octobre 1940. Chargé d’une mission diplomatique importante incluant aussi bien l’Inde que l’Asie et le Moyen-Orient, Joseph Hackin en compagnie de son épouse, s’embarque à Liverpool sur le navire « Jonathan Holt ». Malheureusement ce dernier sera torpillé par un sous-marin allemand alors qu’il est au large des îles Féroé, le 24 février 1941. L’itinéraire de ce couple dont l’apport aux fouilles accomplies en Afghanistan est capital, est concrétisé par la collection d’objets dont bon nombre proviennent de fouilles effectuées à Begram (Afghanistan). Parmi les pièces qui figurent dans cette exposition et qui ont été réunies grâce aux efforts de trois commissaires passionnés - Vladimir Trouplin (conservateur du musée de l’Ordre de la Libération), Pierre Cambon (conservateur en chef des collections Corée, Pakistan et Afghanistan au musée national des arts asiatiques-Guimet) et Vincent Giraudier (responsable du département de l’historial Charles de Gaulle au musée de l’Armée) - il ne faut surtout pas ignorer le Flacon ichtyomorphe (Afghanistan Ier siècle), la Tête de lion (Afghanistan Ier siècle), le Dipankara debout (Chine du nord, XVIIIe siècle) ou l’impressionnant Mahâvajrabhairava (Tibet oriental, XVIe-XVIIe siècles). Il faut bien sûr, admirer deux superbes statues provenant du Musée national des arts asiatiques-Guimet : Bouddha au grand miracle (Kapishâ, monastère de Païtava) IIIe-Ive siècle et Bodhisattva Avalokitesvara debout sur lotus renversé (Chine septentrionale, daté 542). Le reste de l’exposition, en dehors de ces pièces fort précieuses, est riche en documents de toutes provenances et de films datant des années trente.

De quoi largement éveiller l’intérêt du public sur le destin à la fois tragique et singulier de ce courageux couple d’archéologues, Joseph et Marie Hackin disparus en mer en 1941, peu de temps après leur départ de Liverpool.

Texte de Michel Jakubowicz


Autres articles qui peuvent vous intéresser sur le web et On-mag.fr


Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir

ON Magazine fait partie de Coopetic Medias SIC-SA à capital variable, immatriculée au RC Paris, n° 80457246900018
Informations légales, contacts, rédaction, publicité, signaler un abus
Powered by Warp Theme Framework