Accueil  |  ZeGreen  |  TopAudio  |  HD Smart Home  |  Showroom
icon facebook icon youtube icon qwant icon tumblr icon pinterest icon rss

C'est Ototo, qui fait du mini-synthétiseur avec des carottes et des choux-fleurs...

 Ototo Front

Tapoter les feuilles d'une plante pour jouer la 5° symphonie de Beethoven ou encore se fabriquer un keytar avec du carton et du papier d'alu... Les projets musicaux les plus perchés sont permis avec Ototo : un mini-synthétiseur conçu pour devenir le compagnon Do-It-Yourself de poche des musiciens les plus imaginatifs et dont les touches peuvent s'activer avec... tout et n'importe quoi !

Ototo Text1

Inventé à Londres par des savants (un peu) fous regroupés sous le nom de Dentaku, Ototo veut dire « petit frère » en japonais. Techniquement, c'est un petit synthétiseur qui peut se brancher comme un clavier MIDI avec les touches en plastique en moins et quelques touches de science-fiction en plus. Il est commandable et livrable en France sur le site de la marque pour environ 95 € (£ 70).

Un bête circuit imprimé ?

Ototo Text4

Ototo comporte un clavier de 12 touches disposées comme celles d'un piano sur une octave : sept touches blanches séparées par cinq touches noires activées au contact du doigt. Une librairie de sons pré-enregistrés permet au clavier de produire des notes ou des effets sonores tout droit sortis de Star Trek ou plutôt des aventures du « Guide du voyageur galactique ». Des touches « haut » et « bas » sur la droite de l'appareil permettent de choisir le type de son désiré et l'octave dans lequel on veut jouer.

Très amusant me direz-vous. Mais on pourrait en faire autant avec une application du type "clavier de piano" sur un smartphone, ou avec un mini-synthétiseur classique.

Alors quand-est-ce qu'on s'amuse ?

Ototo Text5

Le jeu commence avec les câbles d'Ototo, munis de pinces crocodiles qui permettent de connecter les touches avec des objets un (tout) petit peu conducteurs. Plantez une pince dans une banane, faites-lui croquer une mine de crayon, ou faites la tremper dans de la bière et cela jouera la note ou le son désiré. Des objets trop gros, comme un capot de voiture par exemple, ne feront en revanche pas jouer le clavier. Contrairement à ce qu'Ototo laisse penser, activer une touche avec un objet différent n'en changera pas le son rendu. L'idée de Dentaku est plutôt de stimuler l'inventivité de l'utilisateur, et ça peut aller très loin !

Attention aussi à ne pas faire tomber Ototo dans le pot de glace que vous avez fait mordre à l'une des pinces croco, car le petit synthé n'est pas étanche.

On regrette que le kit de base Ototo ne contienne que six câbles à pinces crocodile, soit pas assez pour connecter toutes les touches de l'appareil simultanément. Il faudra donc aller chercher celles qui traînent au fond de la boîte à outils ou en commander d'autres, séparément, sur le site d'Ototo.

Ototo Text6

Les sons émis par Ototo peuvent aussi être déformés grâce à des capteurs. Ceux-ci réagissent à la lumière, au souffle, à la pression des doigts... il y a même un joystick ! Et rien ne nous dit que les savants fous de Dentaku n'en créeront pas de nouveaux !

Victimes de leur succès, les capteurs vendus par paquets de 3 (30 £), 4 (80 £) ou 7 (105 £) sont en rupture de stock sur le site d'Ototo. Ils se branchent sur les entrées trois broches situées autour du micro intégré du petit compagnon. Chacune de ces entrées permet une déformation différente du son. La première modifie la hauteur, la seconde change l'amplitude et pour les deux dernières, Dentaku annonce uniquement qu'elles « changent la texture du son selon les notes et effets sonores joués ». De quoi attiser notre curiosité...

Un port micro USB permet d'alimenter Ototo, ce qui peut aussi se faire avec deux piles AA pour plus de liberté de mouvement. Il est aussi possible de brancher Ototo en USB comme clavier MIDI sur un ordinateur. Notons qu'Ototo possède une sortie casque et son propre haut-parleur intégré. Il n'a donc pas besoin d'être connecté à un ordinateur ou à des enceintes pour pouvoir jouer.

Ototo en images :

http://www.ototo.fm/

Des projets originaux à n'en plus finir

Dentaku a lancé Ototo avec l'idée annoncée d'inciter ses nouveaux utilisateur à créer des instruments, des installations ou des formations musicales originales. En voici quelques vidéos qui n'auront pas fini de surprendre autant que d'amuser :


Autres articles qui peuvent vous intéresser sur le web et On-mag.fr


Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir

ON Magazine fait partie de Coopetic Medias SIC-SA à capital variable, immatriculée au RC Paris, n° 80457246900018
Informations légales, contacts, rédaction, publicité, signaler un abus
Powered by Warp Theme Framework