Test ampli Home Cinéma Pioneer SC-LX704 : une plongée au cœur des bandes-son immersives

Test intégré AV Pioneer SC-LX704 : une plongée au cœur des bandes-son immersives

Pioneer renouvelle le sommet de sa gamme home cinéma avec deux très gros amplificateurs : le SC-LX704 à neuf canaux et le SC-LX904 à onze canaux. Ils se destinent aux grandes pièces ou aux salles dédiées où il sera possible de caser neuf ou onze enceintes afin de profiter pleinement du Dolby Atmos et du DTS:X. Le SC-LX704, qui fait l'objet de ce test, développe 9x84 Watts réels tous canaux en service. Ce qui est déjà important ! En parallèle de la partie home cinéma au top de ce qui existe aujourd’hui, il reconduit tous les équipements audio en réseau les plus complets du marché dans un seul appareil. Le SC-LX704 a pour but de répondre aux plus exigeants qui trouveront toutes les fonctions modernes dans un seul appareil.

LA SUITE APRÈS LA PUB

Pioneer SC-LX704

Type : amplificateur home cinéma 9 canaux
L'avis de ON-Mag : etoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile bleue (5/5)
Prix : 1790 €

 

>>> RETROUVEZ TOUS NOS TESTS DANS NOS GUIDES ET MAGAZINES EN LIGNE

Une imposante centrale home cinéma

Haut de 18,5 cm, le Pioneer SC-LX704 est un appareil qui nécessitera une place certaine. Il est aussi profond que large, il faudra aussi prévoir en conséquence de l'espace pour le rangement des nombreux câbles à l’arrière. La face avant reste sobre grâce à l’emploi d’une trappe dissimulant connecteurs et petites touches de fonctions secondaires. Juste au-dessus, l’écran affiche en grand l’entrée, le mode audio ou le volume. De petites icônes renseignent sur les canaux utilisés selon le décodage audio enclenché. Quelques LED bleues viennent confirmer le fonctionnement sur le réseau ou l’activation du calibrage MCACC. Deux gros potentiomètres entourent cet écran, à gauche pour sélectionner la source, à droite pour régler le volume.

La face arrière est bien remplie, comportant tout le nécessaire et même plus. Il y a six entrées et trois sorties HDMI. La sortie principale est compatible eARC et HDCP2.3. Pioneer a conservé deux entrées YUV et deux entrées composites, sait-on jamais. Elles serviront pour une ancienne console de jeu ou un vieux magnétoscope qui traîne. Il y a ensuite cinq entrées audio numériques et sept entrées audio analogiques dont une pour platine vinyle. Il y a peu de chance que vous veniez à bout de toutes ces prises. Les sorties préamplifiées permettent de faire du 7.2.4. Il y aussi deux sorties pour l’audio multizones. Enfin, on termine par les onze borniers d’enceintes, sachant que le SC-LX704 est un modèle 9 canaux. Il faudra choisir entre les enceintes de plafond avant ou arrière par exemple, ou ajouter un bloc stéréo pour pouvoir adresser toutes les sorties. Ou encore amplifier les trois enceintes principales via des amplificateurs haut de gamme externes. Dans ce cas il est possible de désactiver les amplificateurs droit, centre et gauche du LX704 depuis les menus.

À l’intérieur, on découvre une conception par cartes superposées ; il faut dire qu’il y a la place dans ce gros boîtier. Une grosse alimentation occupe une bonne partie du volume disponible juste derrière la face avant. À ses côtés se trouvent deux condensateurs de 15.000 microFarads sous 71 V, une dotation pas si courante au sein des amplificateurs home cinéma. Les différentes cartes de gestion des entrées/sorties recouvrent un boîtier complètement fermé à la base de l’appareil. Il contient tous les canaux d’amplification en classe D, au plus près des borniers. Un peu engoncé, il bénéficie d’un refroidissement forcé via un petit ventilateur placé sur le côté gauche. Si vous avez la chance d’avoir un environnement d’écoute très silencieux, ce ventilateur se fait entendre jusqu’à 3-4 mètres de distance. C’est très léger et inaudible durant les scènes d’action. Mais il se fait entendre lors des silences, son fonctionnement n’étant pas linéaire. Dans une pièce dédiée, le SC-LX704 gagnera à être installé au plus loin des spectateurs ou dans un rack en dehors de la pièce.

LA SUITE APRÈS LA PUB

pioneer SC LX704 arriere

Carton plein sur la connectivité

Le Pioneer SC-LX704 s’installe simplement en suivant les écrans affichés sur le téléviseur. La première étape consiste à indiquer quelle est votre configuration d’enceinte. De nombreuses combinaisons sont possibles mais on essaiera de l’associer au minimum à un système d’enceintes 5.1.2. Ensuite, on passe à la connexion réseau. Comme l’amplificateur est compatible Chromecast, la procédure passe via l’application mobile Google Home. Ensuite, le LX704 propose de passer au calibrage audio, même si cette étape peut être réalisée plus tard.

Une fois l’appareil opérationnel, on peut découvrir ses nombreux menus, bien rangés et richement illustrés. Il est possible comme souvent de renommer ou cacher des entrées, de gérer l’alimentation et la veille automatique, ou encore d’activer l’upscaling vidéo UHD. Le Pioneer est aussi l’un des rares appareils à être compatible Works with Sonos. Cette fonction transforme le LX704 en un amplificateur de puissance au service d’un streamer Sonos Connect ou Sonos Port, avec synchronisation de l’allumage et du volume sonore. Mais ça, c’est uniquement si toutes les capacités réseau du LX704 ne vous suffisaient pas.

En plus du Chromecast audio comme nous l’avons vu, cet intégré home cinéma est AirPlay 2 pour l’univers Apple. Toujours au chapitre de la diffusion audio multipièces et multimarques, il dispose du DTS Play-Fi et du FlareConnect. Cela lui donne un accès direct aux webradios TuneIn, à Spotify, Deezer, Tidal et Amazon Music, sans passer par le smartphone. Il y a vraiment de quoi faire pour profiter de la musique sur le SC-LX704 : il est compatible avec tout. Même avec Roon pour les audiophiles, à travers l’AirPlay. Si le téléviseur est allumé, tout ce que l’on écoute s’y affiche en grand ou sur l’écran de projection, avec jaquette, titre, artiste et défilement du temps.

Le Pioneer SC-LX704 bénéficie également de trois mémoires accessibles directement depuis la télécommande ou en façade. Une télécommande bien pratique car rétro-éclairée. Les mémoires incluent un éventail de fonctions qui pourront être rappelées d’une touche : source, mode d’écoute, volume, multizone, mémoire MCACC et tout ce que ça concerne (onde stationnaire, phase et EQ), décalage son.

Une restitution convaincante des effets et de l’ambiance

Comme d’habitude, nous commençons nos essais sans calibration, en réglant manuellement les distances, les niveaux et les fréquences de coupure. Première observation à ce sujet, le filtrage est assez limité en comparaison avec des appareils concurrents. On n'a pas accès à des réglages fins de fréquence. On peut choisir petite ou grande pour chaque enceinte, mais ensuite, la fréquence de coupure concernant tout ce qui est renvoyé au caisson est identique sur toutes les enceintes. Il n’y a pas de réglage du LFE non plus. Pioneer a donc préféré la simplicité en vous redirigeant vers le calibrage audio maison MCACC. Ce dernier gère automatiquement l’égalisation de chaque enceinte, leur niveau et leur coupure, mais également la phase et les ondes stationnaires dans le grave. La procédure prend quelques minutes. Elle commence par vérifier la phase de chaque enceinte. Puis elle envoie des fréquences glissantes afin de prendre les mesures ; le tout à partir du petit micro fourni à brancher en façade de l’ampli.

À l’avantage du MCACC, la scène sonore se trouve recentrée, plus précise, mais sans perdre d’ampleur. Effectivement, le caisson est mieux intégré, il se fait oublier. Les modes audio les plus récents en termes de décodage et d’upmixing sont bien présents. On trouve tous les formats Dolby jusqu’à l’Atmos et tous les DTS jusqu’à l’IMAX Enhanced. Il y a également un mode mono, un mode frontal où seules les trois enceintes avant sont en fonction, et un mode tous canaux enclenchés appelé Extended Stereo. Cependant, Pioneer a décidé d’en donner un peu plus avec différents DSP appliqués en parallèle de l’upmixer Dolby Surround, c’est-à-dire à destination des bandes-son en dehors de l’Atmos et du DTS:X. Ce sont des ambiances telles que drama, sports ou entertainment. Nous n’avons pas trouvé que ces effets apportaient un réel plus, vous pouvez vous contenter du Dolby Surround de base déjà suffisamment performant pour distribuer le son sur toutes les enceintes. Même si nous regrettons que le grave ne soit pas renvoyé vers le caisson lorsque les enceintes avant sont configurées en « large ». La cause aux possibilités de filtrage limitées.

Passons alors directement sur des écoutes multicanales immersives, comme la bande-son Atmos du dernier Le Mans ’66. Avec le SC-LX704, on s’y croirait. Quels que soient les Watts affichés sur le papier, à l’écoute cet amplificateur Pioneer développe une puissance qui n’est pas feinte, sûrement grâce à la classe D. Nos enceintes Dynaudio ont été tenues d’une main de fer. La présence sur la voie centrale est remarquable avec des dialogues toujours précis. Nous n’avons même pas eu besoin du réglage capable d’isoler les voix et de remonter leur niveau indépendamment du reste. Quant à l’action, elle virevolte dans tous les sens, nous étions sur la piste, embarqué dans ces bolides des années 60. Le SC-LX704 n’a aucun mal à recréer une ambiance palpable sans forcer sur les surround. Nous ressentions parfaitement les environnements, tantôt à l’extérieur, tantôt à l’intérieur. Le Pioneer SC-LX704 a cette capacité que nous recherchons aujourd’hui à placer les effets et les objets précisément dans l’espace, sans qu’ils restent collés aux enceintes. C’est bien le cas avec des sons provenant de partout, comme si nos enceintes surround et de plafond étaient multipliées.

LA SUITE APRÈS LA PUB

Nous avons effectué quelques écoutes stéréo en mode pure direct, c’est-à-dire sans caisson ni effets, afin d’avoir une idée de sa polyvalence entre film et musique. Grâce aux différentes possibilités de streaming, nous avons utilisé notre playlist Tidal. Là encore, le SC-LX704 tient bien les enceintes, avec une belle image sonore, des voix détourées et une profondeur intéressante. La tenue dans le grave pourrait être plus précise, tout comme le positionnement des instruments ou le filé dans l’aigu. Il n’est pas encore prêt pour remplacer un amplificateur HiFi de même tarif, mais son rendu satisfera la plupart des utilisateurs. Un usage mixte n’est donc pas à proscrire.

L’intégré home cinéma qu’il vous faut

Le Pioneer SC-LX704 est un amplificateur intégré home cinéma qui pourra vous accompagner durant de longues années. Ses capacités aussi bien en multicanal qu’en lecture audio réseau en font un appareil qui se suffit à lui-même. Il est imposant, mais c’est parce qu’il est puissant, les deux allant souvent de pair. La puissance ne s’écroule jamais et on en vient à se demander si des éléments séparés préamplificateur processeur et amplificateurs de puissance sont nécessaires. Pas à ce niveau de tarif en tous les cas, un tarif déjà élevé mais cohérent. Par rapport à des amplificateurs AV deux à trois fois moins chers, le SC-LX704 est capable d’apporter une très grande lisibilité sur les effets avec un placement dans l’espace où les enceintes s’effacent totalement. C’est tout ce qu’on demande à un amplificateur home cinéma : nous transporter au cœur de l’action grâce à une ambiance réaliste tout en restant bien assis dans notre canapé. Le Pioneer SC-LX704 répond parfaitement à cette attente, justifiant notre coup de cœur !

Prix public indicatif : 1790 €
Site du fabricant : Pioneer

>>> CELA PEUT VOUS INTÉRESSER : NOS AUTRES TESTS D’AMPLIS ET PROCESSEURS HOME CINÉMA

Notre avis

Usages & fonctionnalités : etoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile bleue (5/5)
Ergonomie : etoile rougeetoile rougeetoile rougeetoile rougeetoile demi rouge (4,5/5)
Design/Finition : etoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile grise (4/5)
Connectivité : etoile rougeetoile rougeetoile rougeetoile rougeetoile demi rouge (4,5/5)
Qualités sonores : etoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile demi bleue (4,5/5)
Rapport qualité/prix : etoile rougeetoile rougeetoile rougeetoile rougeetoile rouge (5/5)
Intérêt : etoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile bleue (5/5)

Caractéristiques techniques

  • Amplificateur home cinéma 9 canaux
  • Amplification : 9x205 Watts (9x84 Watts réels tous canaux en service) en classe D
  • Décodages : Dolby Atmos, DTS:X, Dolby Surround, DTS Neural:X, IMAX Enhanced
  • Connectivité : Wi-Fi, Bluetooth, Ethernet, 7x entrées HDMI 4K, 3x sorties dont 1x HDMI ARC CEC, 7x entrées analogiques, 5x entrées numériques, 2x entrées composites, 2x entrées YUV, sortie 11.2, sortie zone2/zone 3, 1x port RS232, 2x ports USB
  • Réseau audio : FlareConnect, DTS Play-Fi, AirPlay 2, Chromecast Audio, Works with Sonos
  • Dimensions (l x p x h) : 435 x 185 x 440 mm
  • Poids : 15,5 kg


Autres articles pouvant vous intéresser sur ON-mag et le reste du web



Mots-clés: OnTopAudioAward, Pioneer, On Mag Award

Suivez nous

icon facebook instagram logo rond twitter logo rond icon youtube

ON Magazine fait partie de Coopetic Medias SIC-SA à capital variable, immatriculée au RC Paris, n° 80457246900018
Informations légales, contacts, rédaction, publicité, cookies, signaler un abus
Powered by Warp Theme Framework