icon facebook instagram logo rond twitter logo rond icon youtube      

Test lecteur audio réseau Sonos Port : des prétentions HiFi doublées d’excellentes capacités de streaming

Test lecteur audio réseau Sonos Port : des prétentions HiFi doublées d’excellentes capacités de streaming

Lors de la création de la société, le premier produit Sonos était un amplificateur connecté. Il a été rapidement rejoint par une version sans amplificateur, c’est-à-dire un streamer. Son but était d’ajouter la fonction connectée à un appareil stéréo traditionnel. Depuis, Sonos a toujours conservé cette offre à son catalogue. L’ancien modèle, physiquement identique depuis ses débuts malgré deux évolutions, vient d’être remplacé par le nouveau Sonos Port. Profitant d'un design réactualisé, il perpétue la tradition tout en s’adressant clairement à des usages spécifiques.

Sonos Port

Type : lecteur de musique en réseau (streamer audio)
L'avis de ON-mag : etoile rougeetoile rougeetoile rougeetoile rougeetoile demi rouge (4,5/5)
Prix au moment du test : 449 €

Le Sonos Port peut être acheté directement sur le site web de Sonos en plus des offres indiquées ci-dessous.

 

>>> RETROUVEZ TOUS NOS TESTS DANS NOS GUIDES ET MAGAZINES EN LIGNE

Du Connect au Port

Le Sonos ZonePlayer devenu Connect était un petit boîtier blanc de 14 cm de côté pour 7,4 cm de hauteur. Sa finition blanche l’a rendu reconnaissable entre tous. Destiné à être relié à une entrée analogique ou numérique d’un amplificateur stéréo ou home cinema, il a rendu de fiers services malgré deux défauts à l’usage. Le premier concerne le problème du double contrôle de volume. Une fois relié, on avait le choix entre utiliser le volume du Sonos et pas celui de l’ampli, qu’il fallait préalablement positionner à 50% par exemple, ou bien utiliser le volume de l’ampli mais en parallèle l’application Sonos pour sélectionner la musique. Le second problème est lié à l’allumage de l’ampli qui ne pouvait être automatique. Avant d’utiliser l’application Sonos, il fallait obligatoirement allumer manuellement l’ampli auquel il était relié.

sonos connect vs sonos port

Ce second problème pouvait être contourné en choisissant un amplificateur avec allumage automatique sur détection d’un signal audio. Cela fonctionne parfaitement. Quant au premier défaut, il n’y a pas vraiment de solution en association avec un amplificateur intégré. Seuls Pioneer et Onkyo ont profité du programme Works with Sonos donnant la réponse. Certains amplificateurs de ces deux fabricants reconnaissent un Sonos Connect, s’allument et s’éteignent de concert, et leur volume est automatiquement synchronisé avec l’application Sonos. Il est dommage qu’ils soient les seuls à avoir intégré cette compatibilité. Elle est matérialisée par le choix « pass-through » dans le réglage de la sortie audio du Connect et du Port.

L’apparition du bien pratique trigger 12V

Le Sonos Port ne va pas régler ce problème. Mais il est compatible Works with Sonos pour de futurs partenariats avec d’autres fabricants d’amplificateurs intégrés stéréo ou home cinema. En revanche, l’usage du Sonos Connect a évolué avec le temps. Bien sûr, il ajoute cette fonction connectée à un appareil en étant dépourvu, mais il joue aussi le rôle de pré-amplificateur. Cela signifie qu’il suffit de lui ajouter un amplificateur de puissance, et non pas un amplificateur intégré. Un ampli de puissance, c’est un bloc stéréo possédant uniquement une entrée stéréo et des sorties pour les enceintes. Relier un Connect et maintenant un Port à un amplificateur de puissance, c’est composer un ensemble stéréo simple tout en étant très connecté. Dans ce contexte d’usage, l’apparition de la prise trigger 12V sur le Sonos Port est super intéressante. La quasi-totalité des amplis de puissance disposent d’une entrée trigger 12V. Il suffit de relier ensemble les deux appareils via un cordon mini-jack mono et ils s’allumeront et s’éteindront de concert.

Sonos Port trigger

C’est dans ce cadre que l’usage du Sonos Port prend tout son intérêt. Surtout actuellement où tous les amplificateurs home cinema sont connectés et l’offre des amplificateurs intégrés stéréo connectés est de plus en plus large : le Sonos Port est de moins en moins utile. Bien sûr, il faut penser aux systèmes existants, un peu anciens, qui doivent être capables de pouvoir évoluer. Le Sonos Port pourra les aider dans ce sens même si, à notre avis, ce n’est pas forcément le meilleur usage que l’on peut en faire, toujours en rapport avec cette contrainte du double contrôle de volume. Nous voyons plutôt le Sonos Port comme un pré-amplificateur/streamer, et son prix vient nous le rappeler. Pour un simple streamer à ajouter à un ampli, il est vrai que les 449 € à dépenser sont très élevés. Il ne soutient pas la comparaison face à un Google Chromecast, un Amazon Echo Input ou un Triangle AIO C, des appareils limités mais performants coûtant entre 3 et 10 fois moins cher que le Port.

Un streamer à cacher

A ce propos, le Port est un produit que l’on ne trouvera pas dans le circuit habituel de vente des produits Sonos. Il sera toujours disponible en vente via le site de la marque bien sûr. Mais rares seront les boutiques qui l’auront en rayon car il se destine avant tout aux intégrateurs. Rapport une nouvelle fois à son placement tarifaire. Dans le monde de l’intégration, le Sonos Port est idéal pour les installations multiroom filaires et centralisées. Des amplificateurs de puissance à multiples canaux alimentés par plusieurs Sonos Port permettent de sonoriser efficacement toute une maison, le tout caché dans une armoire technique. La disparition totale de boutons sur le produit confirme cette destination. C’est dans cette situation qu’on le retrouvera le plus. Mais revenons à un usage de façon autonome, en guise de streamer HiFi.

Sonos Port front

Dans ce domaine, les solutions sont nombreuses. On va trouver par exemple les modèles utilisant le protocole DTS Play-Fi, chez Klipsch, Paradigm ou MartinLogan. Il y a ceux qui sont tournés vers Roon, chez Bowers & Wilkins ou Primare. Enfin, d’autres s’appuient sur leur protocole maison, chez Bluesound, Denon ou encore Yamaha. Globalement, tous les produits de ces fabricants tournent autour de 500 €, un peu plus, un peu moins. C’est justement le positionnement tarifaire du Sonos Port. Et il nous semble que c’est dans ce cadre que son usage autonome se justifie : un pré-amplificateur/streamer aux compétences HiFi. Le Port peut être utilisé seul dans la maison, uniquement pour le système HiFi du salon, sans même avoir besoin de penser à un réseau de multiples appareils dans différentes pièces.

Connectivité minimale

Comparativement à ses concurrents directs, le Port est limité en connectique physique. Il dispose seulement d’une entrée analogique sur prises RCA. Cela permet d’inclure un appareil tel qu’une platine vinyle avec pré-ampli RIAA intégré ou externe, comme Sonos le préconise dans toute sa communication. Ou pourquoi pas la sortie audio d’un téléviseur. Le Port vise tout de même le « tout dématérialisé ». Il remplace les CD par l’accès aux dossiers partagés de fichiers audio. Il remplace le tuner par l’accès à toutes les webradios du monde. Et il inclut bien entendu la quasi-totalité des services de streaming.

Sonos Port connexions

On note la présence de deux prises réseau Ethernet. Ce petit bonus déjà présent sur le Connect permet de chaîner un autre appareil au cas où une seule prise serait disponible. Il y a ensuite le fameux trigger 12V, une sortie mini jack mono à relier à l’entrée idoine d’un amplificateur de puissance. Dès que la musique démarre sur le Sonos Port, cette sortie s’active et demande ainsi à l’amplificateur de s’allumer. En l’absence de musique, au bout de quelques minutes la sortie se désactive, ce qui éteint automatiquement l’amplificateur. La sortie audio est double : analogique sur RCA et numérique coaxiale. Par rapport au Sonos Connect, on a perdu la sortie numérique optique. Les deux sorties du Port sont variables, le volume étant piloté depuis l’application mobile Sonos.

Une écoute vivante, précise et dynamique

L’installation du Port passe par l’application mobile Sonos. Une fois la recherche lancée, l’application a trouvé immédiatement le Port sur mon réseau. Je lui ai donné un nom, il a fait sa mise à jour pour obtenir le dernier logiciel et il était opérationnel. Nous n’allons pas vous décrire une énième fois l’application mobile Sonos. Elle est à notre sens toujours aussi simple à prendre en main, même si nous savons qu’elle ne fait pas forcément l’unanimité. Nous apprécions surtout son moteur de recherche unifié capable de retrouver simultanément dans notre bibliothèque musicale et dans tous les services de streaming le moindre de nos souhaits.

Pour la phase d’écoute, nous avons utilisé notre playlist de test sur Tidal. Rappelons que les produits Sonos ne sont pas Hi-Res, mais en qualité CD au maximum. Nous avons relié le Port directement à un amplificateur de puissance Parasound. La restitution est différente du Connect qu’il remplace. Celui-ci était plutôt sage, avec rien qui ne dépassait, un peu plan-plan. Le Sonos Port joue dans l’opulence, si bien que nous nous sommes plusieurs fois demandé si Sonos ne trichait pas un peu en ayant modelé la courbe de sortie afin que le son vienne titiller nos oreilles sur les critères les plus démonstratifs. Ce n’est que notre impression. Dans le grave, il procure une excellente tenue avec un pied de grosse caisse percutant. Le Port explore l’infragrave sans rien n’occulter. L’aigu est précis, mais à la limite de la sibilance. Il en fait peut-être un peu trop dans ce registre et les voix comme les cuivres peuvent parfois accrocher sur certains morceaux. Il y a ici un manque de plénitude. Le Sonos Port est excellent sur l’ambiance. Il restitue une scène sonore exubérante en épaisseur comme en largeur. Il y a de la matière au centre et les instruments sont suffisamment bien détachés les uns des autres pour être lisibles.

Un lecteur audio réseau pour l’intégration et la HiFi

Au-delà de ses capacités d’accès sans concurrence au maximum de services de streaming, le Sonos Port peut être vu de deux façons. Tout d’abord comme un lecteur de zone supplémentaire au sein d’un système multiroom Sonos, le cas le moins courant finalement. Son circuit de commercialisation le place plutôt dans un deuxième cadre : le streamer pour l’intégration ou la HiFi. Grâce à son trigger 12V, il sera parfait pour l’intégration. Avec ses capacités de restitution audio renouvelées, il rentre dans le jeu des préamplis/streamers HiFi. Il est positionné à un tarif équivalent à ses concurrents. Sa signature sonore n’est pas neutre, mais elle est suffisamment performante pour offrir des écoutes enjouées et plaisantes dans un système simplifié, efficace et facile à vivre au quotidien. 

Prix public indicatif : 449 €
Site du fabricant : Sonos

>>> CELA PEUT AUSSI VOUS INTÉRESSER : TOUS NOS TESTS DE LECTEURS AUDIO RESEAU

Notre avis

Usages & fonctionnalités : etoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile demi bleue (4,5/5)
Ergonomie : etoile rougeetoile rougeetoile rougeetoile rougeetoile demi rouge (4,5/5)
Design/Finition : etoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile grise (4/5)
Connectivité : etoile rougeetoile rougeetoile rougeetoile griseetoile grise (3/5)
Qualités sonores : etoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile grise (4/5)
Rapport qualité/prix : etoile rougeetoile rougeetoile rougeetoile rougeetoile grise (4/5)
Intérêt : etoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile demi bleue (4,5/5)

Caractéristiques techniques

Lecteur audio réseau
Connectivité : WiFi, LAN, entrée analogique, sortie analogique, sortie numérique coaxiale, trigger 12V, services de streaming, UPnP/DLNA, AirPlay 2
Dimensions (l x p x h) : 138 x 138 x 41 mm
Poids : 0,5 kg


Autres articles pouvant vous intéresser sur ON-mag et le reste du web



Mots-clés: Sonos

Comments est propulsé par CComment

Suivez nous

icon facebook instagram logo rond twitter logo rond icon youtube

ON Magazine fait partie de Coopetic Medias SIC-SA à capital variable, immatriculée au RC Paris, n° 80457246900018
Informations légales, contacts, rédaction, publicité, signaler un abus
Powered by Warp Theme Framework