L'installation A/V de la semaine : Dolby Atmos et salle de cinéma privé sous poutres apparentes

L'installation A/V de la semaine : Dolby Atmos sous poutres apparentes

Un home cinéma ne s'associe pas forcément à une pièce enièrement drapée de noir, dans la plus pure austérité. C'est l'exemple que nous donne l'intégrateur DSR avec l'une de ses dernières réalisations. Alors que dans la plupart des cas on aurait imaginé camoufler ces poutres avec un faux plafond suspendu, elles sont ici restées volontairement visibles pour participer à l'ambiance chic et cosy de la pièce.

>>> DECOUVREZ LES PRECEDENTES INSTALLATIONS HOME CINÉMA & SMART HOME DE LA SEMAINE

L'éclairage a justement été pensé afin de mettre en valeur le travail du bois. Il est également utilisé autour des panneaux acoustiques ainsi que dans le balisage au sol. Une console Lutron Grafik Eye QS gère les six circuits d'éclairage. Les stores motorisés proviennent eux aussi de chez Lutron, dans la gamme Sivoia QS.

Revenons sur les panneaux signés Cinéma Privé. Le traitement acoustique repose sur une analyse complète de la pièce afin de créer des panneaux sur mesure. Ceux-ci se fixent aux positions spécifiquement étudiées, à différents endroits sur les côtés et à l'arrière de cette salle dédiée.

Les associations de couleurs dans les tons de gris/beige sont mises en valeur autant par l'architecture que l'éclairage. Les assises rouges viennent rehausser l'ensemble d'une couleur pimpante. Les quatre fauteuils motorisés Oray Travelling du second rang ont dicté la teinte finale. Pour les deux grands canapés à l'avant provenant de chez Roche Bobois, le tissu a été spécialement fourni par Oray pour une association parfaite.

Le système audio est en configuration Dolby Atmos 9.4.4. Les trois enceintes frontales sont des Bowers & Wilkins CT7.3. Les six canaux surround, cachés derrière les panneaux acoustiques, sont reproduits par des Bowers & Wilkins CWM7.5. Quant aux quatre enceintes de plafond pour l'Atmos, ce sont des Bowers & Wilkins AM1. Elles sont fixées directement sur les poutres. Pour le grave, DSR n'a pas fait dans la demi-mesure, avec pas moins de quatre caissons de basses Bowers & Wilkins CT-SW12. Deux amplificateurs B&W SA1000 s'occupent d'eux.

Un Yamaha Aventage RX-A3070 amplifie toutes les enceintes. C'est le plus gros des intégrés home cinéma de la gamme du constructeur japonais. Trois sources UHD/4K sont connectées : un lecteur Blu-ray UHD Oppo UDP-203EU UDP-203EU, une nVidia Shield TV 4K et une Apple TV 4K. Toutes ces électroniques sont installées dans un rack 19" Middle Atlantic SLIM5.

En sortie de l'ampli Yamaha, une liaison HDMI Kramer de grande longueur sur fibre optique transporte le signal jusqu'au vidéoprojecteur fixé au plafond via une potence Chief WMA1S. Un Sony VPL-VW550ES 4K projette ses images sur un écran Xtrem Screen Daylight Zero Frame de 3,2 mètres de base. Il semblerait qu'il soit bientôt remplacé par un modèle encore plus grand !

Enfin, un ensemble RTI composé d'un contrôleur XP6 et d'une télécommande tactile T2x permet de gérer toutes les fonctionnalités de cette salle home cinéma.

@DSR / Dark Side of the Room - Architecte HM Designer - Photos R. Chambodut

Source : DSR 

Galerie photos


Autres articles pouvant vous intéresser sur ON-mag et le reste du web



Mots-clés: Installation AV-SmartHome

Comments est propulsé par CComment

Suivez nous

icon facebook instagram logo rond twitter logo rond icon youtube

ON Magazine fait partie de Coopetic Medias SIC-SA à capital variable, immatriculée au RC Paris, n° 80457246900018
Informations légales, contacts, rédaction, publicité, cookies, signaler un abus
Powered by Warp Theme Framework