PUBLICITÉ

Retour : une œuvre pacifiste mémorable (en Blu-ray et DVD)

Blu ray Retour 00

Note artistique : etoile rougeetoile rougeetoile rougeetoile rougeetoile grise(4/5)

Synopsis

Los Angeles, en 1968, le capitaine dans les Marines, Bob Hyde part combattre au Vietnam. Voulant se rendre utile en l'absence de son mari, Sally se porte bénévole à l'hôpital des vétérans où elle retrouve un ancien camarade de lycée, Luke Martin, devenu paraplégique. Cet homme brisé, sujet à de multiples accès de colère, retrouve progressivement goût à la vie au contact de la jeune femme…

• Titre original : Coming Home
• Support testé : Blu-ray
• Genre : drame
• Année : 1978
• Réalisation : Hal Ashby
• Casting : Jane Fonda, Jon Voight, Bruce Dern, Penelope Milford, Robert Carradine, Robert Ginty, Mary Gregory, Kathleen Miller
• Durée : 2 h 07 mn 57
• Format vidéo : 16/9
• Format ciné : 1,85/1
• Sous-titrage : français
• Pistes sonores : DTS-HD MA 1.0 monophonique anglais, français
• Bonus : coffret Ultra Collector n° 23 avec le Blu-ray et le DVD du film - le livre « L'Esprit retrouvé - Retour de Hal Ashby » par Jean-Baptiste Thoret avec 50 photos d'archives (160 pages)
• Bonus en VOST sur le Blu-ray : Retour sur Retour, entretiens avec Jon Voight, Bruce Dern et Haskell Wexler (2002, 25 mn 43) - Hal Ashby, un homme hors du temps, hommage à Hal Ashby par Jon Voight, Bruce Dern, Haskell Wexler et Norman Jewison (2002, 15 mn 43) - Hal Ashby, l'insoumis du nouvel Hollywood, documentaire réalisé par Amy Scott (Hal, 2018, HD, DD 5.1, 1 h 30 mn 35) exclusivité du Blu-ray - bande annonce originale (2 mn 03)
• Éditeur : Carlotta Films

LA SUITE APRÈS LA PUB

Commentaire artistique

Dans la collection Coffrets Ultra Collector n° 23, cette édition limitée et numérotée à 2000 exemplaires avec un visuel exclusif créé par Matt Needle est consacré au film Retour qu’Hal Ashby réalisa en 1978. Sur ce film majeur dirigé par un des maitres du Nouvel Hollywood, on pourra tout savoir en consultant l’ouvrage « L'Esprit retrouvé - Retour de Hal Ashby » de Jean-Baptiste Thoret, illustré de nombreuses photos. Si le nom d’Hal Ashby reste attaché à son remarquable Harold et Maude (1971), le cinéaste a dirigé nombre de films importants en dehors du système. Il peut être rattaché au groupe des Movies Brats (gosses de cinéma) qui ont émergé dans les années 60/70 comme Martin Scorsese ou George Lucas. Pour mieux connaître l’homme et le réalisateur, dont l’indépendance se doublait d’un profond humanisme, il faut absolument voir l’excellent documentaire d’Amy Scott présent sur le Blu-ray. Retour, réalisé juste après le biopic fascinant consacré à Woodie Guthrie, En Route pour la gloire (1976), peut être considéré comme l’un des premiers films engagés condamnant la guerre du Vietnam et qui précède bien d’autres œuvres majeures sur le sujet, plus directement liées au conflit, comme Voyage au bout de l’enfer (1978), Le Merdier (1978), Apocalypse Now (1979). Le film d’Hal Ashby, couronné par trois Oscars (meilleur acteur, meilleure actrice, meilleur scénario original) et le prix d’interprération masculine à Cannes pour John Voight (Luke Martin), ne se situe pas sur le terrain des opérations, mais en Californie dans le milieu démonstratif d’un hôpital pour vétérans revenus estropiés et souffrants du syndrome post-traumatique. Pas destiné au départ à Hal Ashby mais à John Schlesinger, Retour est un projet de Jane Fonda (Sally Hyde), productrice, scénariste et actrice engagée contre la guerre au Vietnam, rejointe par le chef opérateur Haskell Wexter (cf. bonus), également pacifiste. Le rôle du mari parti au front est incarné avec talent par Bruce Dern et celui de la copine déboussolée Vi par Penelope Milford. Outre ces excellents comédiens professionnels, Hal Ashby a filmé en ouverture de véritables vétérans échangeant leurs points de vue sur le conflit. Le scénario de Robert C. Jones, Waldo Salt avec participation de Jane Fonda (qui avait confiée à Nancy Dowd d’écrire l’histoire initiale), est lointainement inspiré de la personnalité du militant pacifiste Ron Kovic (qui sera l’objet du biopic Né un 4 juillet en 1989 par Oliver Stone). L’intrigue aborde aussi le sujet jusque-là resté tabou au cinéma des relations sexuelles en situation de handicap. Retour est certes un film engagé et définitivement pacifiste mais qui ne tombe jamais dans les travers d’un prosélytisme viscéral : Hal Ashby et ses interprètes ont su raconter subtilement une intrigue délicate et émouvante qui évite tout manichéisme primaire. L’évolution au long du récit de la personnalité de Sally, femme de Bob et amante de Luke, est révélateur, passant du rôle d’épouse de capitaine de marine, convenue et pétrie de certitudes, à celui de femme amoureuse plus dubitative et plus libre. Malgré toute la subtilité de son traitement, le film, qui interroge sur les choix existentiels des divers protagonistes, peine parfois à les clarifier et s’achemine vers une conclusion biaisée. Néanmoins Retour est un très grand film qui aborde frontalement les conséquences physiques et humaines de la guerre du Vietnam par le biais d’un triangle amoureux. Jusque-là aucun film n’avait envisagé le conflit sous cet angle pourtant démonstratif qui n’a pas nécessité de décrire le conflit et ses enjeux politiques pour convaincre. Avec sa bande originale typée années 60, son excellente interprétation, sa réalisation humaniste et son message ouvertement pacifiste, Retour est un film majeur d’Hal Ashby, cinéaste de la commisération. Remarquable.

 

Blu ray Retour

Commentaire technique

Image : copie HD, belle définition avec du piqué sur les détails malgré une texture argentique omniprésente et un Master ancien (tournage en 35 mm avec caméras Panavision, Master Format 2K), image propre et assez stable, bonne gestion du contraste, noirs soutenus, étalonnage naturaliste chaud, colorimétrie réaliste à dominante magenta et tons nuancés

Son : mixage anglais 1.0 monophonique, dialogues clairs, équilibrés, sans distorsion, bonne dynamique sur les ambiances, la bande originale enchainant en intégralité de nombreux standards des années 60 (Beatles, Stones, Janis Joplin, Bob Dylan, Aretha Franklin, Jimi Hendrix, etc.) manque en revanche de tonus ; VF 1.0 monophonique, claire, dynamique, doublage d’époque correct mais voix peu naturelles mixées trop en avant

LA SUITE APRÈS LA PUB

Notre avis

Image : etoile rougeetoile rougeetoile rougeetoile demi rougeetoile grise(3,5/5)
Mixages sonores : etoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile demi bleueetoile grise(3,5/5)
Bonus : etoile rougeetoile rougeetoile rougeetoile rougeetoile demi rouge(4,5/5)
Packaging : etoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile grise(4/5)

IMDb
Retour : https://www.imdb.com/title/tt0077362/
Hal : https://www.imdb.com/title/tt5844196/

 

Coffret Ultracollector Blu-ray/DVD, Blu-ray et DVD disponibles sur Amazon


Autres articles pouvant vous intéresser sur ON-mag et le reste du web



PUBLICITÉ

Abonnez-vous à notre newsletter

 

ON-mag fait partie de Coopetic Medias SIC-SA à capital variable, immatriculée au RC Paris, n° 80457246900018
Informations légales, contacts, rédaction, publicité, cookies, signaler un abus