PUBLICITÉ

Test ampli-streamer Cambridge Evo 150 : la Hifi NextGen

Cambridge Audio Evo 150 test ONmagFR

Nouveau fleuron de la gamme de Cambridge Audio, marque d'électroniques audiophiles britanniques, l'Evo 150 est à la fois un ampli stéréo intégré et un lecteur réseau. Il mise à fond sur la modernité, que ce soit pour ses fonctions connectées et sa connectique ultra polyvalente ou encore pour ses étages de puissance en classe D. De format compact, avec des joues en bois ou en matériau de synthèse sculpté, selon la version, ce produit joue également les élégants.

Cambridge Evo 150

Type : ampli intégré stéréo avec lecteur réseau
L’avis d’ON-mag : etoile verteetoile verteetoile verteetoile verteetoile verte (5/5)
Prix : 2500 €

LA SUITE APRÈS LA PUB

>>> RETROUVEZ TOUS NOS TESTS DANS NOS GUIDES ET MAGAZINES EN LIGNE

Fidèle à ses habitudes, Cambridge Audio propose avec sa nouvelle gamme Evo des produits haut de gamme, relativement luxueux même, mais qui restent accessibles au grand public. Cette gamme Evo se compose de deux modèles : l'Evo 75 à 2000 € et l'Evo 150 à 2500 € que nous testons ici. Les deux appareils se différencient par leur puissance. Le premier délivre 2 x 75 watts sous 8 ohms tandis que le second annonce 2 x 150 watts également sous 8 ohms (logique). La connectique est en outre plus fournie sur le Cambridge Audio Evo 150 et il dispose d'un convertisseur plus haut de gamme : un ESS Sabre ES9018K2M au lieu d'un ESS Sabre ES9016K2M. On peut aussi noter que l'appareil vient d'être élu meilleur ampli connecté de la saison 2021/2022 par le jury de l'EISA.

Cambridge Audio Evo 150 rear

Un lecteur réseau ultra polyvalent et un bel afficheur OLED

En concevant l'Evo 150, Cambridge Audio a essayé de répondre à tous les cas de figure que peut rencontrer l'audiophile moderne. La connectique de cet ampli stéréo comporte, entre autres : une prise HDMI ARC, une entrée Phono MM, une sortie subwoofer, une liaison Bluetooth AptX HD, une entrée symétrique sur bornes XLR et deux ports USB.

Le raccordement au réseau se fait en WiFi ou Ethernet et le lecteur connecté intégré maximise la liste des compatibilités. Il donne accès aux webradios, à Qobuz ou Tidal et répond aux protocoles DLNA/UPnP, AirPlay 2, Chromecast ou Spotify Connect. Il est également homologué Roon Ready. Bref, on ne peut réellement espérer mieux dans le domaine.

Pour gérer tout ce monde, en façade du Cambridge Audio Evo 150, un afficheur OLED couvre les deux tiers de la surface. Sur sa bordure, une demi-douzaine de boutons et une grosse molette à double bague rotative (lisse et crantée), comme sur le préampli Cambridge Audio Edge NQ, donnent accès à la plupart des fonctions. La télécommande fournie, ainsi que l'application Cambridge StreamMagic disponible sous Android et iOS, permettent également de piloter l'appareil. Il faut un peu de temps pour se familiariser avec tous ces éléments, mais rapidement l'utilisation devient relativement intuitive et fluide. Cambridge Audio, qui possède déjà plus de 10 ans d'expérience dans le domaine des appareils Hifi connectés, a bien pensé l'ergonomie de son Evo 150. Sur ce point, c'est une réussite.

LA SUITE APRÈS LA PUB

L'application Cambridge StreamMagic

Un habillage luxueux, un module réseau propriétaire, une amplification Hypex dans son plus simple appareil

Un gros travail a été fait sur le design et l'ergonomie du Cambridge Audio Evo 150. L'accent est mis sur l'élégance, la compacité, la simplicité d'utilisation des fonctions connectées. L'appareil mesure un peu moins de 32 cm de large et 9 cm de hauteur. Vu du dessus, son boîtier est de section presque carrée. Il est donc assez peu profond également. Il possède en outre des joues en matériau de synthèse ondulé, ressemblant à du Corian, ou bien en bois, selon la version choisie. Cela apporte une touche de luxe très réussie.

Sous son capot, l'électronique de l'Evo 150 est très dense, relativement propre et organisée de façon logique. Elle utilise un module de gestion des fonctions réseau maison, baptisé StreamMagic, du même nom que l'application de pilotage. Cela est relativement rare.
Les étages de puissance de l'appareil font appel à un module en classe D de chez Hypex, comme nous en avons déjà rencontré chez NAD ou Primare par exemple. La qualité de restitution sonore d'un module de ce type dépend beaucoup des performances des circuits d'alimentation qui lui sont associés. La plupart des fabricants s'attachent donc à développer les circuits d'alimentation les plus performants et arrivent parfois à d'excellents résultats comme nous avons pu le voir avec l'ampli Primare i25. Cambridge Audio a fait un choix inverse, celui de ne rien toucher. L'Evo 150 utilise donc une solution clé en main, prête à l'emploi, avec la carte Hypex NCore NC252MP qui intègre à la fois les modules d'amplification et celui d'alimentation. Nous allons vérifier à l'écoute si ce choix est judicieux.

Cambridge Audio Evo 150 inside

Une restitution équilibrée qui sait avoir du punch et de la hargne

On peut donc dire que pour ce qui est de la section amplificatrice de l'Evo 150, Cambridge Audio n'a pas cherché la complication et l'a un peu joué roi fainéant audiophile. Mais c'est tant mieux, car l'appareil fait mouche dès les premières secondes d'écoute. Il est puissant, capable d'alimenter de grosses enceintes Hifi relativement difficiles, avec une bonne maîtrise. On retrouve sur cet appareil la signature sonore que l'on a tant appréciée avec le Primare i25. On aurait d'ailleurs aimé que comme lui, il soit évolutif (par le biais d'une carte réseau interchangeable par exemple) ce qui l'aurait rendu plus pérenne. En dehors de cela, il n'y a pas grand-chose à redire.

Comparativement au Primare i25, le Cambridge Audio Evo 150 est légèrement moins fin, délicat et nuancé à l'écoute. Mais il est aussi moins cher. La restitution sonore est dans le même esprit, particulièrement musclée, avec un grave qui a de la hargne, du punch et beaucoup de consistance. Ce dernier s'intègre parfaitement aux autres registres. Il ne semble absolument pas jouer seul dans son coin. L'ensemble est neutre, d'un excellent équilibre. Le son est maîtrisé sur tout le spectre, mais sans donner l'impression qu'il est trop retenu. Au contraire, la restitution est vivante, naturelle et à la fois douce, aérée. Les timbres sont légèrement mats, comme diraient certains. C'est très dynamique tout en étant reposant à la fois, car il n'y a pas d'agressivité ou de brillance artificielle dans l'aigu.

LA SUITE APRÈS LA PUB

En résumé

Le Cambridge Audio Evo 150 est un intégré stéréo doublé d'un lecteur réseau réussi sur toute la ligne. On apprécie tout autant l'étendue de ses fonctions connectées que son ergonomie extrêmement bien pensée ou encore l'équilibre et le caractère musclé de sa restitution sonore. Sous ses airs précieux et derrière sa taille menue, il cache un moteur qui sait rugir de musicalité, que ce soit avec de petites ou de grosses enceintes Hifi difficiles.

>>> À LIRE ÉGALEMENT : TOUS NOS TESTS D'AMPLIFICATEURS HIFI ET NOS TESTS DE LECTEURS, SERVEURS ET AMPLIS RÉSEAU

Le Cambridge Audio Evo 150 décortiqué par ON-mag

Spécifications

  • Type : ampli intégré stéréo avec lecteur réseau
  • Puissance : 2 x 150 watts RMS sous 8 ohms
  • Entrées analogiques : 1x RCA Ligne, 1x RCA Phono (MM), 1x XLR stéréo
  • Entrées numériques : 1x coaxiale, 2x optiques Toslink, 1x HDMI ARC, 1x USB asynchrone, 1x USB-Host, Bluetooth AptX HD
  • Sorties : haut-parleurs, casque 3,5 mm, préampli et subwoofer
  • Liaison réseau : Ethernet et WiFi
  • Compatibilité numérique : jusqu'en 32 bits/384 kHz et DSD256
  • Protocoles et services réseau supportés : DLNA/UPnP, AirPlay 2, Chromecast, webradios, Spotify Connect, Tidal, Qobuz, Roon ready
  • Consommations max./veille : 700/0,5 watts
  • Dimensions : 89 x 317 x 352 mm
  • Poids : 5,3 kg
  • Prix : 2500 €
  • Site web du constructeur : www.cambridgeaudio.com

Notre avis

  • Construction : etoile rougeetoile rougeetoile rougeetoile rougeetoile demi rouge (4,5/5)
  • Fonctions : etoile verteetoile verteetoile verteetoile verteetoile verte (5/5)
  • Ergonomie : etoile rougeetoile rougeetoile rougeetoile rougeetoile rouge (5/5)
  • Performances : etoile verteetoile verteetoile verteetoile verteetoile verte (5/5)
  • Musicalité : etoile rougeetoile rougeetoile rougeetoile rougeetoile rouge (5/5)
  • Intérêt : etoile verteetoile verteetoile verteetoile verteetoile verte (5/5)


Autres articles pouvant vous intéresser sur ON-mag et le reste du web



Cambridge Audio

PUBLICITÉ

Abonnez-vous à notre newsletter

 

ON-mag fait partie de Coopetic Medias SIC-SA à capital variable, immatriculée au RC Paris, n° 80457246900018
Informations légales, contacts, rédaction, publicité, cookies, signaler un abus