PUBLICITÉ

Test Sony SRS-RA3000 : la petite enceinte connectée, technique et puissante, qui tutoie le son 3D

Sony SRS RA3000 1

Dévoilée à l’occasion du CES 2021 aux côtés de la grande SRS-RA5000, la plus abordable Sony SRS-RA3000 (350 €) est une petite enceinte connectée fonctionnant sur le courant secteur, annoncée à la fois comme très puissante et technique. Une promesse de son élaboré qui va de pair avec une compatibilité 360 Reality Audio, le système de son 3D de Sony.

LA SUITE APRÈS LA PUB

Sony SRS-RA3000

Type : enceinte connectée/multiroom
L'avis d'ON-Mag :etoile orangeetoile orangeetoile orangeetoile orangeetoile demi orange (4,5/5)
Prix : 350 euros 

 

>>> RETROUVEZ TOUS NOS TESTS DANS NOS GUIDES ET MAGAZINES EN LIGNE

Une sobriété qui sait se faire admirer

Sans être luxueuse, cette enceinte joue très bien de sa sobriété. Elle est taillée comme un petit hexagone allongé, aux arêtes arrondies. À la base et au sommet, le plastique reste à nu, quand le reste de l’enceinte s’habille d'un tissu maillé assez réussi, dont l’uniformité est seulement perturbée par trois plaques, dont deux percées. Difficile de parler d'un très bel objet, la forme reste assez générique. Mais la SRS-RA3000 ne laisse pas indifférent.

La fabrication est un peu dans la veine de modèles comme la Denon Home 150. Le sérieux que l'on attend d'une très grande marque est bien là, mais un peu plus de raffinement aurait été un plus. Cette enceinte fonctionne branchée au courant secteur et ne présente aucune certification IP (protection contre l'eau et la poussière) particulière. Toutefois, Sony fait état d'une "résistance à l'humidité".

Sony SRS RA3000 3

LA SUITE APRÈS LA PUB

À l'image de bien des produits modernes, la connectivité réseau est si prépondérante que presque aucune connectique ne subsiste. Seule une pauvre petite entrée audio par mini jack isolée vient prendre timidement place à côté de la prise de courant secteur.

 

Google Home, puis la liberté

La configuration de l’enceinte débute sur smartphone ou tablette avec l'application Google Home, la SRS-RA3000 étant alors reconnue comme une enceinte réseau classique, mais également comme un assistant vocal. À partir de cette reconnaissance, l'application Music Center de Sony sert de mini hub de contrôle. Il est par exemple possible, en passant par elle, de configurer la SRS-RA3000 en tant qu'enceinte Alexa (avec l’assistant vocal ad hoc).

Elle est compatible avec les protocoles réseau Tidal Connect, Spotify Connect et bien évidemment Chromecast. Son seul vrai défaut est de faire l'impasse sur l'AirPlay.

Sony SRS RA3000 7

Enfin, l'appli Music Center donne la possibilité de lier l’enceinte avec des applications compatibles Sony 360 Reality, permettant une sorte de gestion 3D de la musique à partir de certains mixages. Cette configuration n'est pas très claire, mais ne nécessite au final que de lier les rares applications supportant cette fonction : Deezer, Amazon Music HD, Tidal et nugs.net.

L'ergonomie de la SRS-RA3000 est aussi complète et complexe que peut l'être celle d'une enceinte Google Home ou Alexa. L'appli Music Center s'affirme comme une sorte de hub, permettant de basculer d'une application à une autre si besoin et même de gérer quelques problèmes (passage automatique en Bluetooth en cas d'erreur de perte de connexion WiFi). Néanmoins, ses possibilités sont assez vite limitées, en particulier en matière de réglages. Hormis l'accès à un petit égaliseur ainsi qu'au mode Immersive Audio Enhancement, Music Center ne propose pas grand-chose d'autre.

LA SUITE APRÈS LA PUB

Sony SRS RA3000 5

Que ce soit sous Google Home, Alexa, ou sous l'une des applications de streaming ciblées, la SRS-RA3000 est particulièrement stable et réactive. Nous n'avons observé que quelques sauts et décrochages dans des conditions particulières, comme le passage du WiFi au Bluetooth. Ce dernier mode est pratique, mais un peu traité comme une roue de secours, car limité au codec audio le plus basique, c'est-à-dire le SBC.

Très peu utiles (le smartphone ou les commandes vocales étant bien plus pratiques) les commandes tactiles, placées au sommet de l'enceinte, permettent de basculer entre les différents modes de connexion, de régler le volume et de naviguer sommairement dans la playlist en cours de lecture.

Rien à dire sur l'expérience utilisateur en elle-même donc, seule l'application Music Center pourrait être modernisée.

 

LA SUITE APRÈS LA PUB

Exigeante, mais elle le vaut bien

Pas aussi ambitieuse que la SRS-RA5000, la petite Sony SRS-RA3000 dispose tout de même de deux tweeters de 17 mm (placés derrière les grilles), d'un boomer de 80 mm placé vers le haut, secondé par un cône de dispersion à 360°, et de deux radiateurs passifs de 103 x 37 mm.

La partie sonore de la SRS-RA3000 est assez complexe car elle peut être utilisée selon trois différents modes : piste stéréo avec le traitement "Immersive Audio Enhancement" (IAE), piste stéréo sans ce mode et piste 3D/360 Reality Audio (avec IAE).

Sony SRS RA3000 2

Sans le mode IAE, l'écoute est relativement directionnelle, l'essentiel de la dispersion des aigus se calant dans un angle restreint. Bien que très correcte, la sonorité a toutefois tendance à être un peu bouchée. Les basses sont bien là, profondes, percutantes, mais un peu débordantes. Les aigus sont quant à eux plus oscillants, ils peuvent être un peu trop mis en avant sur certaines fréquences, sans afficher une réelle grande extension vers l'extrême aigu. Cela laisse une image sonore très frontale. En revanche, la Sony SRS-RA3000 a vraiment de la puissance à revendre.

Avec le mode IAE, les tweeters se réveillent et les basses sont plus nettes, moins débordantes. L'effet est immédiat : le haut du spectre s’avère plus maîtrisé, plus étendu également, ce qui profite largement à l'aération. Cette amélioration n'est pas magique, car elle peut vite sonner trop clinquante, en particulier sur les genres musicaux calmes, mais l’IAE demeure conseillé pour la grande majorité des morceaux. Même sur une piste stéréo classique, la Sony SRS-RA3000 donne l’impression d’être plus qu’une simple source sonore très localisable.

Sony SRS RA3000 6

La Sony SRS-RA3000 est compatible 360 Reality Audio, c'est donc ce mode qui est à privilégier lorsque c'est possible. Néanmoins, cela demande de trouver des morceaux et des playlists compatibles – or, cela relève encore du chemin de croix. Tidal est particulièrement peu clair, puisque la plateforme annote les pistes RA360 sans offrir la possibilité de les filtrer, et Amazon n'est pas mieux loti. Nous l’avons testé sur Amazon Music HD, qui possède quelques pistes 3D (qu'il est possible de trier, à la manière des pistes HD et non HD), et quelques morceaux explicitement marqués comme 360 Reality Audio.

Clairement, si la notion de pure 3D reste encore illusoire, en particulier sur la verticalité, le rendu sonore est déjà réussi, surtout dans une pièce de taille moyenne (15 à 40 m²). Un premier pas semble franchi.

Que ce soit pour la sonorité elle-même, ou la capacité de l'enceinte à remplir de manière cohérente l'espace sonore, de pouvoir suffisamment bien envelopper l'auditeur, la SRS-RA3000 en 360 RA réussit très bien ce qu'elle entreprend. Sony montre largement son savoir-faire, tout est très propre, aéré, techniquement maîtrisé. Ce début de symbiose est d'autant plus intéressant sur les enregistrements live.

Sony SRS RA3000 4

La Sony SRS-RA3000 n'est pas parfaite, mais ses quelques défauts sont avant tout imputables à une offre 360 Reality Audio encore minimaliste et à une application qui apporte bien peu de choses. Pour le reste, malgré un caractère sonore particulier, Sony livre un modèle atypique et techniquement abouti.

>>> CELA PEUT VOUS INTÉRESSER : NOS AUTRES TESTS D'ENCEINTES SANS FIL

Spécifications

  • Type : enceinte connectée
  • Architecture sonore : 2 voies
  • Transducteurs : 1 boomer de 80 mm, 2 tweeters de 17 mm, 2 radiateurs passifs de 103 x 37 mm
  • Connexion : WiFi, Bluetooth, jack 3,5 mm
  • Protocoles : Chromescast, Spotify Connect, Tidal Connect
  • Fonction assistant Amazon Alexa et Google Home
  • Compatibilité 360 Reality Audio
  • Consommation électrique : 20 W
  • Dimensions : 146 x 247 x 155 mm
  • Poids : 2,5 kg
  • Finitions : blanc et crème ou noir et bronze/laiton
  • Prix : 350 euros

Notre avis

  • Fabrication/design :etoile orangeetoile orangeetoile orangeetoile orangeetoile grise (4/5)
  • Ergonomie :etoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile grise (4/5) 
  • Fonctions/connectivité :etoile orangeetoile orangeetoile orangeetoile orangeetoile demi orange (4,5/5)
  • Qualité technique :etoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile demi bleue(4,5/5)
  • Immersion :etoile orangeetoile orangeetoile orangeetoile orangeetoile demi orange (4,5/5)
  • Polyvalence :etoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile grise (4/5) 
  • Intérêt :etoile orangeetoile orangeetoile orangeetoile orangeetoile demi orange (4,5/5)


Autres articles pouvant vous intéresser sur ON-mag et le reste du web



Sony

PUBLICITÉ

Abonnez-vous à notre newsletter

 

ON-mag fait partie de Coopetic Medias SIC-SA à capital variable, immatriculée au RC Paris, n° 80457246900018
Informations légales, contacts, rédaction, publicité, cookies, signaler un abus