icon facebook instagram logo rond twitter logo rond icon youtube      

Test Sennheiser HD 660 S : un casque Hifi tout en précision et finesse

Sennheiser HD 660 test

On ne change pas une recette qui marche. C'est sûrement ce que s'est dit pendant longtemps Sennheiser à propos dont son HD 650. Mais après plus dix ans au catalogue, un petit lifting commençait à s'imposer pour cette ancienne icône du casque Hifi haut de gamme. Ce qui est désormais chose faite avec le HD 660 S.

---------
RETROUVEZ TOUS NOS TESTS DANS NOS GUIDES EN LIGNE.
---------

Sennheiser est le leader du marché des casques audio et, parmi les centaines de modèles que compte son catalogue, il en est certains qui sont là depuis des décennies. C'était le cas du HD 650 qui pendant longtemps est resté le casque Hifi haut de gamme de référence de la marque allemande. Le qualificatif de "haut de gamme" peut étonner aujourd'hui pour un modèle à moins de 500 €, alors que désormais les casques à plus de 1000 € sont légion chez d'autres marques. Mais, il s'agissait d'une autre époque. Le Sennheiser HD800 à 1200 € n'avait pas encore vu le jour de même que l'Orpheus de nouvelle génération à 50 000 € (avec son ampli dédié).

Comme rien n'est éternel, Sennheiser a donc décidé en 2017 de remettre sur le métier un de ses fleurons historiques. Ainsi le HD650 (qui, à l'heure où nous écrivons ces lignes, est encore au catalogue à 450 €) vient de se muer en HD 660 S. Pour ce faire, et c'est heureux, les ingénieurs de la marque allemande n'ont pas fait de profondes mutations, mais plutôt opéré une optimisation en douceur. Le HD 660 S est du coup très proche du HD 650 d'origine et ne fait qu'en magnifier les qualités. Il troque la finition grise brillante métallisée, un peu datée, pour des matériaux de synthèse gris sombre plus sobre. On retrouve par contre la même forme d'arceau assez simple en plastique noble avec glissière en métal. Les oreillettes totalement ouvertes adoptent toujours un profil ovale. Leurs grilles métalliques s'ornent juste en complément d'un petit logo Sennheiser. À l'intérieur, les transducteurs de 40 mm, propres à la marque allemande, ont gagné 1 dB de sensibilité et ont maintenant une impédance de 150 Ω, au lieu de 300, ce qui facilitera le travail de la source, tandis que le taux de distorsion descend en dessous de 0,04% contre 0,05 % auparavant.

Sennheiser HD 660 S

Amateur d'enregistrements en acoustique et de voix, chassez ici le naturel

Sur le terrain, le Sennheiser HD 660 S reste dans la lignée du HD 650. Ses coussinets habillés de velours sont toujours un peu fermes. Il sert aussi un poil fort les oreilles, mais peut-être un peu moins que son prédécesseur. De toute manière, ce n'est pas si grave, car il est léger et se porte sans trop de fatigue.
À l'écoute, la restitution sonore est claire et limpide. Le HD 660 S délivre à la fois une scène d'une grande concision tout en donnant une belle impression d'aération. Son équilibre tonal n'est pas maigre. Ses timbres ont beaucoup de douceur, de richesse et de nuances et (c'est normal pour un Sennheiser) il n'oublie pas une petite pointe de chaleur dans le bas médium. Mais il n'en fait pas non plus des tonnes dans l'extrême grave. Les amateurs de grosses basses trouveront même qu'il n'en fait pas tout à fait assez dans ce registre. Le domaine où excelle le Sennheiser est effectivement ailleurs. Il n'a pas son pareil sur les voix et les instruments acoustiques. Avec lui, l'intro de la chanson "Lucia" de Marta Gomez accompagné à la guitare est une douce caresse. Les diverses percussions de ce morceau fleurissent ensuite délicatement, discrètes au début, puis éclosant de toute part.

Sennheiser HD 660 coque

Le concerto pour violon en sol mineur de Mozart (KV 216) par Marianne Thorsen (enregistrement HDTracks 24 bits/96 kHz) est enchanteur, pétillant, tout en délicatesse. Le jeu de la violoniste est à la fois vitaminé et d'une grande douceur. Il ne se noie pas dans le reste de l'orchestre lors des envolées lyriques. Tous les pupitres s'organisent avec cohésion et chacun est d'une superbe lisibilité.

Comme vous le voyiez, le Sennheiser HD 660 S nous emmène plus vers la douceur et la volupté que vers des morceaux ultra énergiques et percutants. Il ne fait certes pas tout et ne se départit jamais d'une certaine retenue, mais ce qu'il fait est du grand art.

Site de la marque : fr-fr.sennheiser.com

Le casque Sennheiser HD 660S décortiqué par On-Mag :

Spécifications :

  • Type : casque circum-auriculaire, ouvert
  • Transducteurs : 40 mm dynamiques
  • Réponse en fréquence : 10 Hz à 41 kHz
  • Sensibilité : 104 dB/1 V/1 kHz
  • Impédance : 150 Ω
  • Câbles : câble standard avec jack 6,35 mm et câble symétrique avec prise jack 4,4 mm, tous les deux de 3 mètres
  • Accessoires fournis : Adaptateur jack 6,35 mm vers mini-jack, coffret de rangement
  • Poids : 260 g (hors cordon)
  • Prix indicatif : 500 €

---------
CE TEST A ÉTÉ PUBLIÉ DANS NOTRE GUIDE 2018 DES CASQUES ET ÉCOUTEURS AUDIOPHILES
---------

Notre avis

  • Construction : etoile orangeetoile orangeetoile orangeetoile orangeetoile grise (4/5)
  • Polyvalence : etoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile demi bleueetoile grise (3,5/5)
  • Ergonomie et confort : etoile orangeetoile orangeetoile orangeetoile orangeetoile grise (4/5)
  • Performances pures : etoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile demi bleue (4,5/5)
  • Musicalité : etoile orangeetoile orangeetoile orangeetoile orangeetoile grise (4/5)
  • Intérêt : etoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile grise (4/5)

Offre Amazon :


Autres articles pouvant vous intéresser sur ON-mag et le reste du web



Mots-clés: Sennheiser

Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir

Suivez nous

icon facebook instagram logo rond twitter logo rond icon youtube

ON Magazine fait partie de Coopetic Medias SIC-SA à capital variable, immatriculée au RC Paris, n° 80457246900018
Informations légales, contacts, rédaction, publicité, signaler un abus
Powered by Warp Theme Framework