icon facebook instagram logo rond twitter logo rond icon youtube      

Test baladeur audiophile Cowon Plenue D : le petit frère surdoué

Cowon Plenue D 4

Après le Plenue 1 lancé fin 2014, le fabricant coréen Cowon a élargi sa gamme de baladeurs audiophile avec plusieurs modèles dont le Plenue D, en test ici, est le petit-dernier. Très abordable en prix, celui-ci n'est pas un "vrai de vrai" lecteur Hi-Res, mais d’un design toujours aussi élégant, avec de bons résultats à l'écoute, il prend une place très enviable dans l’univers des lecteurs audiophiles nomades.

---------
CE TEST A ÉTÉ PUBLIÉ DANS NOTRE
GUIDE 2016 DE L'AUDIOPHILE NOMADE
RETROUVEZ TOUS NOS TESTS DANS NOS GUIDES EN LIGNE
---------

Avec le modèle Plenue 1, lancé fin 2014, la marque coréenne Cowon s’est dotée d’une arme redoutable pour se battre contre des baladeurs audiophiles haut de gamme tels que ceux d'Astell & Kern, Hifiman, Fiio ou même Sony. Deux ans ont été nécessaires pour les ingénieurs de la marque pour lancer ce modèle tellement attendu, qui se décline maintenant en plusieurs versions Plenue M, Plenue S et Plenue D que voici, bien plus abordable tout en affichant des caractéristiques techniques alléchantes.

Placé dans une coque en plastique habillée de quelques panneaux de métal/aluminium et très bien réalisée, le Plenue D se voit doté d’un écran tactile LCD de 7 cm (2,8 pouces) de diagonale avec une résolution de 320 x 240 pixels qui offre un angle de vision très large. Cowon affirme qu’avec ce nouvel écran la distorsion des couleurs serait réduite et la visibilité accrue.
D’un poids de 94 g pour une taille de 77,2 x 53,1 x 14,9 mm (LxHxP), ce baladeur se glisse dans n’importe quelle poche sans souci, les touches du contrôle de l’appareil se situant sur l’un des côtés. Ces touches commandent le volume, la lecture et mise en pause, toutes les autres opérations passant par l’écran tactile.
L’autonomie (un point essentiel pour un baladeur) est annoncée pour une valeur record de 100 heures en lecture MP3 et plus de 50 heures pour la lecture de fichier FLAC en 24 bits/96 kHz. Cela à partir de la batterie interne de 1800 mAh, pour un temps de charge de seulement 3h30 par USB.

Cowon Plenue D 3

A l’intérieur : des circuits audio de smartphone haut de gamme optimisés

Concernant ses capacités, le Cowon Plenue D intègre une mémoire de 32 Go, ce qui peut sembler un peu juste si l'on écoute des fichiers audio HD, mais un emplacement pour une carte additionnelle micro SD permet d’étendre la capacité jusqu’à 128 Go (beaucoup plus confortable en effet).
L'appareil est compatible avec les grands standards actuels : FLAC, WAV, AIFF, ALAC, APE, MP3, WMA et OGG. Contrairement à ses grands frères et leur Dac Burr-Brown PCM1792A, il n'utilise pas de puce de conversion dédiée mais un "Hi-Fi audio hub" (Wolfson WM8998) de chez Cirrus Logic. Celui-ci intègre sept DACs 24 bits/48 kHz. Il est piloté à partir d'algorithmes propriétaires par un processeur audio RISC (Telechips TCC7901) et il délivre 2 x 28 mW sous 32 Ω en stéréo ou 100 mW en mono BTL. Le Cowon Plenue D n'est donc pas un baladeur Hi-Res au sens strict du terme. La lecture des fichiers DSD n'est, pour lui, pas au programme. Il reste cependant compatible avec les fichiers codés en PCM jusqu'en 24 bits/192 kHz.

Ergonomie : l'atout et l'intuitivité de l'écran tactile

Côté utilisation, et grâce à l’écran tactile, l’utilisateur peut jouer sur un certain nombre de paramètres d’écoute. Il pourra, par exemple, créer différentes listes de lecture et y ajouter des morceaux. Mais les possibilités du Plenue D ne s’arrêtent pas là puisque l'on y retrouve le logiciel de lecture propriétaire JetEffect 5 avec technologie BBE ainsi que pas moins de 48 préréglages sonores. Un mode égalisation à cinq bandes (80 Hz, 220 Hz, 780 Hz, 3 kHz et 13 kHz) est également de mise, tous ces réglages pouvant être effectués pour quatre utilisateurs, ou pour quatre casques différentes. Il est clair que cette somme de réglages correspond bien à la diversité, tant sur le plan sonore que technique, des casques auxquels on peut raccorder ce baladeur.

Pour la navigation dans la bibliothèque musicale, Les fichiers musicaux sont classés par genre, années, album, morceaux et l'on peut même effectuer une recherche par nom, des listes de lecture étant configurables également. On peut même, en passant en mode d'écran horizontal, faire défiler les pochettes des albums pour choisir la musique que l'on veut écouter

En tout cas, l’interface graphique est bien sympathique avec, en cours de lecture, l'affichage de la pochette, du temps restant ou écoulé ou encore l’accès aux différents réglages. Tout cela se révèle très ergonomique. L’ajout ou le retrait de morceaux est tout aussi facile. En connectant le Plenue D à un ordinateur, nous avons eu accès à toute la bibliothèque musicale et de là, il est enfantin d’ajouter ou de retirer ce que l’on souhaite écouter. Voilà bien un appareil aussi agréable à regarder qu’à manipuler. Précisons pour finir que Cowon propose en option un étui en cuir marron ou bleu, ainsi qu'une protection de l’écran.

Ecoute : sensible comme tout bon lecteur

Habitué aux systèmes Hifi assez haut de gamme mais très minimalistes, l’armada de réglages offerte a été pour moi quelque peu déroutante pour juger un appareil sur ses qualités sonores. Me fondant sur des morceaux de musique classique (16 bits/44 kHz) et en fonction de mon casque Denon HD-A600 (25 Ω/108 dB) , j’ai opté pour un réglage minimal si ce n’est la baisse de 3 dB dans les hautes fréquences (3 kHz et 13 kHz, mode Normal) grâce à l'égalisation proposée. Point final.

Sur divers morceaux tant de musique classique ou plus moderne, et dans un premier temps, j’ai constaté une très bonne tenue en puissance de l’appareil. Sur des morceaux tels que « le Temps Passé » de Michel Jonasz, j’ai pu monter le volume sonore très fort sans aucune gêne, ni distorsion. La scène sonore déployée entre les oreilles est tout à fait correcte avec une foule de petits détails reproduits. Le son est homogène, sans mise en avant d’une partie du spectre, la qualité des timbres gagnant ses galons pour un appareil de ce prix. D’autre part, le haut du spectre est fouillé avec une présence particulièrement remarquable, et le grave particulièrement bien tenu. Ce lecteur audiophile ne souffre d’aucune imperfection au niveau de la qualité des morceaux reproduits. Si agressivité il y a au niveau de l'enregistrement ou du codage, le Cowon D, honnête élève, le transmettra, mais ce ne sera pas sa faute. Attention aux fichiers MP3 ou jouez des réglages pour en calmer les ardeurs. Bien entendu, les fichiers HD sont d'une meilleure définition, c’est d’une logique implacable.

Voilà bien un lecteur audiophile qui dans sa catégorie de prix possède bien des atouts. A la convivialité de l’usage s’ajoute une reproduction sonore à la fois agréable et modulable ; une belle réussite.

Cowon Plenue D 5

Caractéristiques techniques

  • Niveau de sortie : 1 V RMS
  • Rapport signal /bruit : 123 dB
  • DHT : 0,004 % (24 bits / 48 kHz)
  • Impédance de sortie : 0,5 Ohms
  • Fichiers compatibles : MP3 et WMA jusqu'à 320 Kbps et 48 kHz, FLAC, ALAC, AIFF et WAV jusqu'à 24 bits / 192 kHz, OGG jusqu'à 44,1 kHz, APE fast, normal et high, jusqu'à 16 bits / 48 kHz
  • Connectique : 1x port micro-USB, 1x sortie casque mini-jack
  • Dimensions : 77,2 x 53,1 x 14,9 mm (LxHxP)
  • Poids : 94 g
  • Prix indicatif : 300 €. (en option : Protection d'écran à 10 €, étui de protection (cuir marron ou bleu) à 50 €

Notre avis

  • Qualité de fabrication : etoile orangeetoile orangeetoile orangeetoile orangeetoile grise(4/5)
  • Fonctions/Équipement : etoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile griseetoile grise(3/5)
  • Ergonomie : etoile orangeetoile orangeetoile orangeetoile orange(5/5)
  • Qualité sonore : etoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile demi bleue(4,5/5)
  • Intérêt : etoile orangeetoile orangeetoile orangeetoile orangeetoile grise(4/5)

Acheter en ligne


Autres articles pouvant vous intéresser sur ON-mag et le reste du web



Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir

Suivez nous

icon facebook instagram logo rond twitter logo rond icon youtube

ON Magazine fait partie de Coopetic Medias SIC-SA à capital variable, immatriculée au RC Paris, n° 80457246900018
Informations légales, contacts, rédaction, publicité, signaler un abus
Powered by Warp Theme Framework