PUBLICITÉ

Bluesound Pulse M : une enceinte connectée puissante, pour amateur de sobriété

Bluesound Pulse M 4

Bluesound ne conçoit pas seulement de très intéressants amplis connectés, la marque propose également une petite gamme d'enceintes sous environnement BluOS, ainsi qu'une barre de son. Plus petite que l'enceinte haut de gamme Pulse et que sa petite sœur Pulse Mini 2i, la nouvelle Pulse M est très proche de cette dernière, portée par une architecture un peu moins puissante mais omnidirectionnelle. Un produit complet, au design agréable et à la technique travaillée.

Toujours épurée, encore plus passe-partout

Le design de la Pulse M n'a rien de révolutionnaire, puisque ce modèle semble s'inspirer assez largement d'autres classiques du genre. Il y a un petit côté Sonos One, en bien plus arrondi. Sa forme est très légèrement elliptique, avec une face supérieure plate.
L'enceinte est suffisamment compacte pour tenir sur un petit meuble ou un bureau puisqu'elle mesure 171 x 149 x 204 mm (l x p h). Il sera même possible de la placer sur un pied dédié (le FS230), ou de l'accrocher au mur avec l'accessoire WM230. L'un comme l'autre sont optionnels. Pour la finition, rien de surprenant, la Pulse M est déclinée en noir et en blanc.

LA SUITE APRÈS LA PUB

Bluesound Pulse M 5

Bien qu'elle soit très épurée dans son principe, l'enceinte n'abandonne pas les connectiques filaires, notamment parce qu'il s'agit d'une enceinte fonctionnant sur secteur et non sur batterie. Outre la puce WiFi ainsi que la puce Bluetooth bidirectionnelle (réception et émission Bluetooth en AptX HD), nous retrouvons ainsi une entrée Ethernet RJ45, un port USB-A pour la lecture de clés USB ou disques, mais également deux sorties en jack 3,5 mm. La première sert à la fois d'entrée Ligne et d'entrée optique, ce qui est un très bon point, les entrées numériques devenant très rares sur les enceintes connectées. Enfin, le deuxième port jack est une sortie casque. Là encore, le principe est assez pratique (pour un bureau par exemple) et très rarement déployé sur ce type de produit.
Le pilotage passe par l'application BluOS, mais également par des commandes tactiles placées sur l'appareil. La Pulse M peut aussi être contrôlée avec une télécommande Bluesound RC1.

Du son partout, depuis partout

Comme tout appareil Bluesound qui se respecte, l'enceinte Pulse M fonctionne sous environnement connecté/multiroom BluOS, ici avec un processeur A53 quad-core pour gérer l'ensemble.
Via l'application BluOS, l'appareil prend en charge l'essentiel des applications de streaming et peut fonctionner avec d'autres produits du même écosystème à travers une approche multiroom et/ou home cinéma. Point intéressant, il est possible de grouper deux Pulse M pour une représentation stéréo. De plus, l'écosystème permet de s'en servir en tant qu'enceinte satellite surround, associée par exemple à la barre de son Pulse Soundbar +. Concernant les autres protocoles, l'appareil est compatible Roon Ready, AirPlay 2, Spotify Connect et Tidal Connect.

Bluesound Pulse M 3

La partie sonore n'est pas en reste, avec un bon mélange de puissance et d'amplitude sonore. En effet, chaque Pulse M se compose d'un haut-parleur large bande de 133 mm placé à la verticale, avec système de réflecteur sonore afin de disperser le son à 360°. À cela s'ajoutent deux tweeters de 19 mm, orientés à 45° l'un par rapport à l'autre. Le tout est propulsé par un DSP made in Bluesound et une amplification totale de 80 W RMS.
Déjà disponible, l'enceinte Pulse M est vendue au prix de 550 euros.

LA SUITE APRÈS LA PUB

Autres articles pouvant vous intéresser sur ON-mag et le reste du web



Bluesound

PUBLICITÉ

Abonnez-vous à notre newsletter

 

ON-mag fait partie de Coopetic Medias SIC-SA à capital variable, immatriculée au RC Paris, n° 80457246900018
Informations légales, contacts, rédaction, publicité, cookies, signaler un abus