icon facebook icon youtube icon qwant icon tumblr icon pinterest icon rss

Test enceinte sans-fil Sonos One en stéréo : une alternative performante et connectée à la chaîne HiFi traditionnelle

Test enceinte sans fil Sonos One en stéréo : une alternative performante et connectée à la chaîne HiFi traditionnelle

L'enceinte Sonos One est l'enceinte multiroom sans-fil iconique par excellence. Proposée par l'initiateur historique de l'enceinte connectée, son format compact a fait des émules chez tous les acteurs de l'audio et de la tech. Si bien que lorsqu'une nouvelle enceinte sort sur le marché, elle est irrémédiablement comparée à la One. Cette dernière version bénéficie en plus du contrôle vocal, et très bientôt de la compatibilité AirPlay 2, le protocole multiroom d'Apple dans sa nouvelle version. Pour aller au bout du test, nous avons testé deux Sonos One, en mode stéréo.

>>> RETROUVEZ TOUS NOS TESTS DANS NOS GUIDES ET MAGAZINES EN LIGNE 

L'enceinte sans-fil de référence accueille le contrôle vocal

La Sonos One est le plus petit modèle de la gamme Sonos. Présentée l’an dernier, mais sortie tout récemment en France dans les réseaux de revendeurs, elle vient suppléer la Play:1. Le nom est assez proche, le design tout autant. Elles sont globalement identiques ; pour dénicher les différences, c’est sur la face supérieure que ça se passe. L’ancien modèle arborait trois boutons classiques, la nouvelle possède cinq touches sensitives. Et des microphones.

La One est en effet la première enceinte de Sonos à contrôle vocal. Elle intègre pour l’instant le moteur Alexa d’Amazon, récemment activé après plusieurs mois d'attente. Plus tard cette année, Google Assistant sera également accessible. Il faudra sélectionner son assistant vocal préféré dans les paramètres. Sonos a prévu cette année de rendre aussi son enceinte compatible avec Apple AirPlay 2, elle sera donc pilotable à la voix depuis Siri.

sonos one alexa

L'arrière de l'enceinte accueille la prise réseau ainsi que le bouton d'association. La prise de courant se raccorde sous l'enceinte. Cependant, cette nouvelle Sonos One perd le pas de vis qui était présent sur la version précédente au profit d'une attache murale.

Globalement, la One inspire le sérieux et la solidité. La finition est exemplaire. Elle est sensiblement plus lourde que ses concurrentes, c'est soit qu'il y a des trucs en plus à l'intérieur, soit que le boîtier est plus lourd et plus rigide dans le but d'améliorer le rendu sonore. C'est visiblement la seconde solution qui explique son embonpoint, comme nous le verrons plus loin.

sonos one x2 blanche noire

Une égalisation automatique et intelligente pour adapter le son à la pièce

L'installation de la One est identique à celle de tous les produits Sonos. On télécharge l'application, on recherche une nouvelle enceinte, celle-ci est immédiatement trouvée, on appuie sur le bouton d'association sur l'enceinte et... c'est terminé. Enfin, dans le cas où vous possédez déjà un appareil Sonos installé. Si c'est le premier, il faudra tout d'abord le connecter à votre réseau Wi-Fi.

À l'issue de l'installation, l'application demande si vous souhaitez effectuer un réglage audio automatique appelé Trueplay. L'enceinte se met alors à diffuser des fréquences bien spécifiques, tout en vous demandant de vous déplacer dans la pièce en bougeant votre smartphone (Apple uniquement) de haut en bas.

Rappelons que pour ce test, j'ai deux enceintes Sonos One. Lorsque j'ai installé la seconde, une étape supplémentaire est apparue : la possibilité de l'appairer en stéréo avec la première. Super, c'est exactement ce que je veux. Mais le réglage Trueplay est à refaire. En effet, lorsque deux One fonctionnent en stéréo, Trueplay doit être effectué en stéréo.

sonos one x2 zoom

L'étape suivante consiste à ajouter de la musique accessible depuis l'app. Par défaut, seules les radios Internet sont accessibles (via Tunein). Ici, on piochera dans la longue liste de services disponibles, pour ajouter celui ou ceux pour lesquels on possède un compte. Sonos est par ailleurs le fabricant qui intègre le plus de services audio différents. Enfin, si vous avez déjà de la musique stockée sur un disque dur en réseau, il faudra l'ajouter à la bibliothèque du système en lui indiquant le chemin.

L'application mobile est plutôt simple et efficace, même si je sais que la dernière version en date divise les utilisateurs. Un menu en bas de l'écran permet de naviguer dans les favoris, dans les services musicaux et de changer de pièce. Très pratique, le moteur de recherche retrouve la musique simultanément dans tous les services activés ainsi que dans votre bibliothèque personnelle.

 

Deux Sonos One pour remplacer la chaîne HiFi et ses enceintes classiques ?

Je commence l'écoute avec une Sonos One seule. Cela me permet de la comparer avec ses concurrentes. Il est évident dès la première écoute qu'il se passe quelque chose dans cette petite boîte. Le son est très vivant, dynamique. Et surtout, le grave est bien au rendez-vous. C'est même étonnant le niveau et le côté percussif que l'on peut obtenir avec la One. La petite enceinte Sonos est clairement difficile à battre sur ce terrain. L'aigu est également bien en avant, peut-être un peu trop, même après le passage du réglage Trueplay. Mais on peut le calmer de quelques crans dans les paramètres. Trueplay est très efficace dans le domaine du grave, le rendant plus propre, moins traînant. Finalement, le rendu subjectif forme une cuvette, avec le médium creusé, et une impression de loudness naturel. Cela fonctionne sur tous les styles musicaux, avec une préférence sur les musiques modernes et actuelles.

Passons maintenant en stéréo. Je lie les deux Sonos One et je relance le fameux Trueplay en mode stéréo. J'ai installé les deux Sonos posées sur mes enceintes habituelles, en mode HiFi. Comparativement à mon système HiFi, il n'y a besoin d'aucune électronique, ni sources, ni préampli, ni ampli. Et puis les One sont vraiment minuscules par rapport à des enceintes de bibliothèque traditionnelles, même compactes. Si on fait la comparaison, en matière d'encombrement, les Sonos gagnent haut la main. Et au niveau musical ?

sonos one x2 top

Effectivement, passer d'une Sonos One seule, en mono donc, à deux Sonos One en stéréo nous rapproche d'une chaîne HiFi traditionnelle. L'espace est bien baigné de musique, la scène sonore s'étend d'une enceinte à l'autre. On a toujours ce grave très dynamique et ce côté loudness agréable, à défaut d'être totalement respectueux du signal original. Cependant, sur certains morceaux, j'ai l'impression que les enceintes jouent chacune dans leur coin : à gauche ce qui est à gauche, à droite pareil, mais je ressens un manque de liaison au centre. Cela dépend des pistes, mais plus les morceaux sont détaillés et bien enregistrés, et plus cette ultra séparation se fait ressentir, au détriment de la cohérence de la scène sonore. Pour retrouver une bonne cohérence, il faut rapprocher les deux Sonos One. C'est sur ce point qu'un bon petit système HiFi d'entrée de gamme sera plus performant et reprendra la main. 

En conclusion : la Sonos One conserve sa place de leader

La Sonos One n'a pas volé sa réputation de petite enceinte sans-fil de référence. Elle coche toutes les cases pour plaire au plus grand nombre. Sa signature sonore n'est pas vraiment haute-fidélité, mais elle sait flatter l'oreille pour que les écoutes soient au final très agréables, et c'est bien ce qui compte. En mode stéréo, elle peut très bien remplacer tous les éléments d'une chaîne d'entrée de gamme. Ce qu'elle perd en fidélité, elle le fait gagner en encombrement, toujours avec cette écoute dynamique et enjouée. Enfin, n'oublions pas les qualités des produits Sonos en général : accès à tous les services audio connus, facilité d'installation, multiroom fonctionnant à la perfection, et désormais l'intégration des assistants vocaux. À part le Bluetooth, toujours absent chez Sonos, difficile de trouver plus complet.

Prix public indicatif : 230 € pièce

Site du fabricant : Sonos 

Notre avis

  • Usages & fonctionnalités : etoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile bleue (5/5)
  • App & ergonomie : etoile rougeetoile rougeetoile rougeetoile rougeetoile grise (4/5)
  • Design/Finition : etoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile demi bleue (4,5/5)
  • Connectivité : etoile rougeetoile rougeetoile rougeetoile rougeetoile grise (4/5)
  • Qualités sonores : etoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile grise (4/5)
  • Rapport qualité/prix : etoile rougeetoile rougeetoile rougeetoile rougeetoile grise (4/5)
  • Intérêt : etoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile bleue (5/5)
  •  

    Caractéristiques techniques

    • Deux amplis numériques en classe D
    • 1x tweeter + 1x mid-woofer
    • Égalisation grave et aiguë, loudness
    • Six microphones à grande portée, pour les assistants vocaux
    • WiFi : 802.11b/g 2,4 GHz
    • Port Ethernet : 10/100 Mbps
    • Bluetooth : non
    • Dimensions (H x L x P) : 161,45 X 119,7 x 119,7 mm
    • Poids : 1,85 kg


    Autres articles pouvant vous intéresser sur ON-mag et le reste du web



    Mots-clés: Sonos

    Ajouter un Commentaire

    Code de sécurité
    Rafraîchir

    ON Magazine fait partie de Coopetic Medias SIC-SA à capital variable, immatriculée au RC Paris, n° 80457246900018
    Informations légales, contacts, rédaction, publicité, signaler un abus
    Powered by Warp Theme Framework