PUBLICITÉ

B.audio B.amp mono : un bloc Hifi made in France ultra puissant pour adeptes de classe AB

B Audio B Amp Mono 1

Le jeune concepteur alsacien d'électroniques très haut de gamme B.audio s'illustre autant dans le domaine des DAC que des amplificateurs. Il y a un peu plus d'un an, nous avions par exemple présenté son très mystérieux convertisseur B.dac one EX. Sorte de quintessence de l'ampli de puissance en classe AB, le nouveau B.amp mono est, comme son nom l'indique, un équivalent mono du modèle B.amp.

Initials B

Il n'y a pas grand-chose à dire sur la forme, puisque cet ampli de puissance B.amp mono est tout à fait classique dans son genre. Il se repose sur un imposant châssis métallique, avec une large façade en aluminium. L'ensemble est particulièrement épuré, puisque seul un petit bouton (probablement d'alimentation), presque invisible, est présent en façade.
À l'arrière, outre le commutateur on/off, le B.amp mono va à l'essentiel, en "simple" ampli de puissance qu'il est. On retrouve ainsi une unique prise XLR en entrée et un bornier mono.

LA SUITE APRÈS LA PUB

Attention, ampli puissant

Le B.amp mono est un modèle de topologie symétrique, fonctionnant en classe AB, qui reprend globalement l'architecture de son équivalent stéréo/mono B.amp. Il s'appuie ainsi sur plusieurs petites technologies maison.
Il intègre notamment l'IOD (Intelligent Output Drive), qui met en place et optimise des boucles de contre-réaction (feedback) localisées à des endroits spécifiques. Autre spécificité, l'utilisation d'un étage de driver (étage de contrôle, placé avant l'étage de sortie) composé par une structure push-pull en classe A avec six transistors de haute qualité. Selon la marque, cela apporte une excellente immunité aux courants de retour générés par les enceintes. B.audio insiste également sur la très importante réserve de courant, rendue disponible par un "étage de sortie surdimensionné". Côté puissance, B.audio annonce 500 W sous 4 ohms et 300 W sous 8 ohms.

B Audio B Amp Mono 2

Ici, l'intégralité des cartes (PCB) ainsi que le châssis sont Made in France. Quant à l'assemblage du B.amp mono, il est effectué dans les ateliers du constructeur, en Alsace.
Sans surprise, la tarification du B.amp mono est dans la droite lignée de celle du B.amp, c’est-à-dire très haut de gamme. L'appareil est annoncé à 24 900 euros la paire (12 450 euros par appareil, donc).


Autres articles pouvant vous intéresser sur ON-mag et le reste du web



Baudio

PUBLICITÉ

Abonnez-vous à notre newsletter

 

ON-mag fait partie de Coopetic Medias SIC-SA à capital variable, immatriculée au RC Paris, n° 80457246900018
Informations légales, contacts, rédaction, publicité, cookies, signaler un abus