PUBLICITÉ

Audio-technica AT-LP3XBT et AT-LPW50BTRW, redéfinitions boisées et Bluetooth de platines vinyles populaires, plus une cellule phono élitiste AT-ART20

Audio Technica AT LP3XBT 03

Incontournable pour la vénérable marque japonaise Audio-technica, l'univers de la platine vinyle change au rythme de petites évolutions et renouvellements, sans jamais perdre de son intérêt. Pour cette fin d'été, le constructeur met légèrement à jour ses platines AT-LP3 et AT-LPW50PB, avec ses nouvelles références AT-LP3XBT et AT-LPW50BTRW. Audio-technica dévoile également l'une des cellules phono les plus haut de gamme de son catalogue, l'AT-ART20.

AT-LP3XBT : la formule automatique sans accroc

Nous avions particulièrement apprécié la platine à lecture automatique Audio-technica AT-LP3 lors de notre test (nous lui avons décerné un ON-top Audio Award en 2018). La formule n'avait pas à subir de transformations en profondeur, mais cela n'empêche pas quelques évolutions. La nouvelle AT-LP3XBT intègre pour commencer un module Bluetooth, ce qui lui permet de transmettre le son à un appareil comme une enceinte active ou un casque (ou autre récepteur) via le codec AptX.

LA SUITE APRÈS LA PUB

Audio Technica AT LP3XBT

Cette platine reprend le design légèrement arrondi à la base de l'AT-LP3, notamment son châssis en matériau composite, étudié pour réduire les vibrations. Les pieds semblent légèrement retravaillés ; ils changent en tous cas de couleur.
À cela s'ajoute l'utilisation d'un plateau en fonte d'aluminium, livré avec un sur-plateau en caoutchouc. Le bras de lecture, en aluminium anodisé noir, est lui aussi très proche (voire le même) que celui qui équipait la version précédente, avec un système de réglage du contrepoids et de l'antiskating par molettes. La rotation du plateau s'effectue via un classique entraînement par courroie.

Audio Technica AT LP3XBT 01

Enfin, Audio-technica livre par défaut une cellule AT-VM95C, montée sur un porte-cellule AT-HS3. Pour rappel, la platine AT-LP3 était livrée avec une cellule AT91R, qui coûtait à peu près le même prix. L'un des intérêts du modèle est son fonctionnement automatique. Les commandes se composent d'un bouton lecture et d'un bouton pause, d'une sélection de la vitesse de rotation (33/45) ainsi que d'une sélection de la taille du disque utilisé (7 pouces ou 12 pouces). La platine conserve également son préampli phono débrayable.
L'AT-LP3XBT est donc un vrai petit tout-en-un pas trop cheap, annoncé au prix de 330 €.

La classe, mais de la concurrence

De son côté, la platine AT-LPW50BTRW est un peu plus haut de gamme, en tout cas d'aspiration plus premium. De fait, elle se positionne en concurrence des équivalents de chez Pro-Ject ou Rega. Son design minimaliste va de pair avec une certaine majesté, qui s'exprime à travers son épais plateau de 30 mm en MDF avec placage boisé, plus précisément du bois de rose. Il repose sur des pieds amortissants, réglables en hauteur.
La plateau est là encore en fonte d'aluminium "anti résonnant" et utilise un système d'entraînement par courroie. Le magnifique bras de lecture est conçu en fibre de carbone et repose sur une base en aluminium, avec réglage du contrepoids et de l'antiskating par molettes.

Audio Technica AT LP3XBT 02

LA SUITE APRÈS LA PUB

La cellule utilisée ici est une AT-VM95E à double aimant mobile, montée sur un porte-cellule AT-HS4.
Ici, point d'automatisation, nous sommes davantage dans une démarche de puriste. Une imposante molette en aluminium, à trois positions, permet de lancer la rotation à 33 ou 45 rpm. À l'image de son aînée, l'AT-LPW50BTRW est équipée d'un préampli phono débrayable.
Ce beau petit morceau vinylique sera disponible prochainement, pour un tarif de 500 €.

AT-ART20 : du très très lourd dans une cellule MC très petite

Le dernier produit présenté par Audio-technica dans cet univers est la cellule phono AT-ART20. Elle n'atteint pas encore les sommets du modèle High-End AT-ART1000 (qui coûte environ 5 000 euros) mais s'en rapproche fortement.
Elle se compose d'un corps en aluminium et en titane, avec une base en élastomère, un agencement de matériaux qui permettrait de nettement réduire toute forme de vibrations. La cellule fonctionne sur un ambitieux principe de double bobine mobile, plus précisément une amélioration de celui présent sur la cellule AT-ART9XI.

Audio Technica AT ART20

La pointe est de type Line Contact (contact linéaire) et le cantilever en bore adopte une structure particulièrement précise, car légèrement conique, s'épaississant en approchant du circuit magnétique.
Enfin, les broches sont entièrement plaquées or, placage dont l'épaisseur est 30 fois plus importante que sur les habituelles cellules ATH.
Sans surprise, l'AT-ART20 fait partie des cellules exceptionnelles, notamment au niveau tarifaire, puisqu'elle est annoncée au prix de 3 200 €.


Autres articles pouvant vous intéresser sur ON-mag et le reste du web



Audio-Technica

PUBLICITÉ

Abonnez-vous à notre newsletter

 

ON-mag fait partie de Coopetic Medias SIC-SA à capital variable, immatriculée au RC Paris, n° 80457246900018
Informations légales, contacts, rédaction, publicité, cookies, signaler un abus