PUBLICITÉ

Pioneer HDJ-CX : un casque DJ façon Sennheiser HD 25 pour mixer avec classe

Pioneer HDJ CX 01

Le casque filaire n'est certainement pas mort, d'autant plus dans le milieu pro et créatif. Dans l'univers du DJing, ces objets simples ont beau avoir peu évolué depuis des dizaines d'années, ils n'en restent pas moins soumis à des codes précis. C'est cette maîtrise des codes qui fait encore le succès du légendaire HD 25 de Sennheiser. Que ce soit avec l'ambition de reproduire ou non ce succès colossal, le nouveau Pioneer HDJ-CX ne peut cacher une certaine ressemblance. De quoi lui porter chance ?

La légèreté dans le rétro

Les DJ portant leur casque pendant des heures, qui plus est en remuant la tête, les casques trop lourds se trouvent d'emblée relégués sur le banc de touche. Aucun souci à ce niveau, puisque le Pioneer HDJ-CX mise justement sur une structure extrêmement dépouillée, ce qui lui permet d'être un véritable poids paille de 136 g. Cette légèreté va de pair avec un bandeau simple (et non double comme sur la version classique des HD 25) et extrêmement fin, bien qu'il soit déjà rembourré. De plus, l'arceau est en acier inoxydable, ce qui laisse espérer une excellente qualité de fabrication. Pioneer indique que son casque a passé avec succès le test de résistance aux chocs  MIL-STD-810H Shock, une norme développée par l'armée américaine.

LA SUITE APRÈS LA PUB

À l'image de bien des casques type DJ, ce modèle opte pour une disposition supra-auriculaire des coussinets, une architecture qui permet de largement gagner en compacité, même si le confort perd un peu de son universalité. Gageons que ce casque ne comprimera pas autant la tête que le Sennheiser HD 25 et que les coussinets en velours seront suffisamment agréables pour les longues sessions.

Pioneer HDJ CX

Sans surprise, le HDJ-CX n'est pas vraiment pliable, mais dispose de coques qui pivotent autour de l'axe des branches. Cela permet, par exemple, de soulever un côté pour laisser une oreille libre. Enfin, le dernier-né de Pioneer fonctionne en filaire, avec un câble détachable. La marque livre d'ailleurs le produit avec deux câbles différents (dont un torsadé), ainsi que deux jeux de coussinets.
Si la ressemblance avec le modèle de Sennheiser est incontestable, elle ne l'est véritablement que dans les grandes lignes. En effet, des éléments clés, comme les coques, font clairement écho à d'autres casques DJ de Pioneer.

Trouver sa voie sonore

Qui dit petit format, dit petits transducteurs. Mais Pioneer n'a pas pour autant utilisé le premier haut-parleur venu. Le constructeur a en effet choisi une référence de 35 mm de diamètre (seulement), avec une membrane haut de gamme en film composite PEEK-PU-PEEK (plusieurs étages de films polymère) et une chambre acoustique avec charge bass-reflex. Cela lui permet d'annoncer fièrement une réponse en fréquence de 5 Hz – 30 kHz, le tout pour une impédance de 32 Ohms et une sensibilité de 103 dB/mW.

Pioneer HDJ CX 02

Une indication sur les performances sonores ? Pas vraiment. Pioneer reste, comme souvent avec ses casques DJ, assez évasif, mettant légèrement l'accent sur la qualité des basses et sur la précision du son, le tout en rappelant la force de l'atténuation.
Le casque Pioneer HDJ-CX sera disponible dans le courant du mois d'avril, pour un tarif de 140 euros.  

LA SUITE APRÈS LA PUB

Autres articles pouvant vous intéresser sur ON-mag et le reste du web



Pioneer

PUBLICITÉ

Abonnez-vous à notre newsletter

 

ON-mag fait partie de Coopetic Medias SIC-SA à capital variable, immatriculée au RC Paris, n° 80457246900018
Informations légales, contacts, rédaction, publicité, cookies, signaler un abus