PUBLICITÉ

Sonos rachète T2 Software, un pas de plus vers un casque Bluetooth révolutionnaire

Sonos

Que Sonos veuille se lancer dans le casque audio n'est depuis longtemps plus une rumeur et une annonce en ce sens ne semble plus être qu'une affaire de temps. En plus de divers brevets apparus çà et là, il y a quelques semaines, Sonos a racheté le constructeur britannique RHA. Un indice encore plus marquant tient au rachat récent de la start-up T2 Software, spécialisée dans l'intégration Bluetooth, et visiblement très en avance sur le futur standard Bluetooth LE Audio.

Un rachat qui dessine le futur ?

Finalisé ce mois de février, le rachat de T2 Software n'est pas anodin, car Sonos s'offre ici un spécialiste de l'intégration Bluetooth. À l'instar de la jeune pousse française Tempow (rachetée par Google en 2021), l'entreprise pouvait développer des solutions intégrées pour diverses problématiques du Bluetooth. Tempow a par exemple développé un outil permettant à un smartphone, à partir d'une puce Bluetooth classique, de se connecter à deux appareils à la fois, chose impossible en standard. De son côté, T2 Software met en avant son savoir-faire sur le futur standard LE Audio, ainsi que sur l'intégration du codec obligatoire associé, le LC3.  

LA SUITE APRÈS LA PUB

Bien sûr, cela ne veut pas dire que cette acquisition sera au centre de la stratégie audio Sonos. En revanche, cela démontre que le constructeur va miser de plus en plus sur le Bluetooth, qui plus est sur du Bluetooth "avancé". En effet, de simples produits comme la petite enceinte Roam, à mi-chemin entre WiFi multiroom et Bluetooth, n'exploitent ce dernier que comme un mode alternatif, pas plus.

Sonos 02

Le rachat d'un spécialiste de l'intégration Bluetooth, qui plus est du Bluetooth LE Audio, ouvre grand la porte à un casque audio haut de gamme, voire à des écouteurs zéro fil. Nous pouvons surtout espérer que, dans un désir de se démarquer des autres, et surtout d'être encore une fois un pionnier (ce que Sonos fut avec le multiroom), l'entreprise permette de démocratiser cette nouveauté. Mal connu car assez complexe à expliquer en détails, le Bluetooth LE Audio n'est pas simplement une nouvelle version du Bluetooth.   

Bluetooth LE Audio, un petit rappel

La partie du Bluetooth utilisée pour l'audio est vieillissante, voire archaïque. En effet, elle repose sur le premier des types de Bluetooth existants, le Bluetooth Classic, aussi appelé BR/EDR. Nous parlons ici du Bluetooth historique, apparu dans les années 90. Le second type de Bluetooth, le LE (Low Energy), est bien plus récent et employé sur des objets connectés et autres appareils ne nécessitant pas de flux de données continus. Le BR/EDR n'a dans un sens pas évolué depuis plus de 10 ans, depuis l'intégration du LE au protocole pour être précis. Il faut noter que les deux modes sont séparés, puisqu'un produit LE ne se connecte pas avec un appareil BR/EDR, mais les puces Bluetooth sont généralement Dual-Mode et elles peuvent créer des ponts via le premier pour faciliter l'échange de données sur le second, par exemple.

Ainsi, en restant sur ce standard vieillissant, les produits audio sont-ils forcément soumis à des contraintes parfois sclérosantes, où la moindre fonction n'est pas standardisée, mais souvent bricolée. Le fonctionnement des écouteurs True Wireless est par exemple impossible en standard (impossible d'envoyer deux flux audio en même temps), c'est pourquoi les constructeurs ont contourné le problème avec des connexions maître-esclave ou de type sniffing.

La raison de cet archaïsme est assez simple, le seul profil audio stéréo existant en Bluetooth se trouve sur la partie Bluetooth BR/EDR, bloqué sur des principes vieux de 15 ans.

LA SUITE APRÈS LA PUB

Sonos Bluetooth LE Audio

Mais une annonce faite en janvier 2020, au CES, a tout changé. En effet, c'est à cette date que le SIG (groupement d'intérêt) Bluetooth a présenté le futur LE Audio.

Celui-ci est une sorte de standard dans le standard, il permet d'implémenter un profil audio au sein de la branche Low Energy du Bluetooth. Le changement est de taille, puisque cela autorise sur le papier à exploiter les nombreux avantages du LE, la bien plus grande souplesse des profils en tête. À ce titre, le LE Audio permettra, grâce aux avancées réalisées à partir de la version 5.2 du Bluetooth, la connexion d'une source à une multitude de receveurs, voire à une infinité (via une possibilité de broadcasting, façon TV/radio), ce qui ouvre la porte à un véritable standard Multipoint et de vrais échanges True Wireless. Surtout, ce standard est à la base pensé pour les porteurs d'appareils auditifs. En effet, en plus de la souplesse de connexion, la partie Low Energy est infiniment plus efficace pour la gestion de la batterie, car elle autorise des connexions et déconnexions rapides plutôt qu'une connexion et des échanges de données permanents.

Pour accompagner le Bluetooth LE Audio, un codec nouvelle génération, le LC3, a été mis au point par l'institut Fraunhofer. Ce codec adaptatif s'annonce comme largement optimisé par rapport aux autres codecs à perte, en particulier le vieillissant SBC, voire les AptX et ses dérivés. Son débit pourra varier entre 96 kbs (voire en dessous) et 345 kbs, voire 1 mb/s pour son "sur-ensemble" (optionnel) LC3Plus. Tout appareil intégrant le Bluetooth Audio devra ainsi intégrer ce codec. Bien sûr, d'autres codecs pourront venir se greffer, comme l'AptX Adaptive de Qualcomm. L'objectif de ce nouveau standard est avant tout l'ergonomie et le gain d'autonomie. Bien que les codecs soient optimisés, le débit max reste inchangé, car soumis à la consommation très faible du Bluetooth. Difficile de penser qu'un codec lossless émergera, du moins pas sans les habituels problèmes des codecs Bluetooth haut débit (autonomie bien plus faible et stabilité du signal en baisse). Qualcomm a bien annoncé son AptX Lossless, mais celui-ci reste mystérieux pour le moment.

Nous ne pouvons être sûrs de rien, mais Sonos pourrait donc bien préparer un casque et/ou des écouteurs LE Audio dont le lancement pourrait coïncider avec la sortie des premiers téléphones Android compatibles, normalement prévus d'ici la fin de l'année.

LA SUITE APRÈS LA PUB

Autres articles pouvant vous intéresser sur ON-mag et le reste du web



Sonos

PUBLICITÉ

Abonnez-vous à notre newsletter

 

ON-mag fait partie de Coopetic Medias SIC-SA à capital variable, immatriculée au RC Paris, n° 80457246900018
Informations légales, contacts, rédaction, publicité, cookies, signaler un abus