PUBLICITÉ

Pro-Ject Automat A1 : la platine vinyle pionnière d'une nouvelle gamme 100% automatique

Pro Ject Automat A1

Petite transgression dans les habitudes très mécanisées du célèbre constructeur Pro-Ject. Sa platine Automat A1, premier modèle d'une série de platines automatisées, élargit encore le catalogue déjà bien fourni de la marque. Une référence de milieu de gamme, qui en propose déjà beaucoup, mais soulève quelques interrogations.

>>> ACHETER, COMPARER LES PRIX pour la Pro-JectAutomat A1

LA SUITE APRÈS LA PUB

Automatisme made in Germany, de gros airs de Rekkord

Esthétiquement, il est bien difficile de retrouver dans cette A1 la pure patte de Pro-Ject. En effet, si une certaine épure est bien là, quelques éléments au design plus alambiqué ou sophistiqué (selon le point) évoquent davantage un partenariat avec d'autres marques ; Dual pour ne citer qu'elle. En effet, nous avons en tête la récente marque Rekkord Audio, fruit d'une collaboration entre Pro-Ject et Dual Audio/Fehrenbacher.

Pro Ject Automat A1 01

Des éléments particuliers, comme les petits commutateurs en plastique noir, placés sur un socle en plastique, la rotule du bras de lecture, le bras de lecture d'exactement 8,3 pouces, ou encore la finition visiblement finement grainée de son châssis, rappellent en partie le modèle F100 (tout automatique justement), voire le modèle F300 de Rekkord Audio.

En étant plus pragmatique, il suffit de relever que la platine est entièrement assemblée en Allemagne, et que pas moins de 98% des pièces la composant sont également fabriquées dans ce pays. Forcément, difficile de penser que ce processus a été effectué ailleurs que dans l'usine Fehrenbacher à St Georgen, qui est par ailleurs l'une des seules en Europe (si ce n'est la seule) à pouvoir proposer des systèmes automatisés pour platines. Nous pouvons donc supputer que ce modèle est conçu par Pro-Ject sur des élements structurels comme le châssis ou le plateau, et par Dual pour l'électronique et les automatismes.

Côté fabrication, le châssis est en bois dense et évite au maximum la présence d'espaces vides, ce qui élimine les résonances internes générées par les éléments mécaniques.

Pro Ject Automat A1 03

LA SUITE APRÈS LA PUB

Pour épauler cette démarche, le plateau est intégralement en aluminium anodisé noir, avec anneau d'amortissement interne. L'extrémité de ce plateau est travaillée (au niveau de sa forme) de telle sorte qu'elle réduit au maximum les phénomènes bien connus de pleurages et de scintillements. Ces problèmes, donnant l'impression que la musique "pleure", peuvent être liés à la variation de rotation (donc de lecture) du support, mais aussi à la déformation (de plus en plus marquée vers les bords) de ce même support. Le bras de la platine est un modèle de 8,3 pouces ULM (ultra low mass) en aluminium.

Pour bien débuter, sans se fatiguer

La particularité de cette platine à entraînement par courroie est son automatisation. Cela signifie que des opérations comme l'abaissement du bras en début de lecture ou le levage du bras en fin de lecture se font de manière autonome. Pour aller plus loin, la vitesse de lecture, 33 ou 45 tours, se règle à l'aide d'un simple commutateur. La marque désire clairement ici prendre l'utilisateur par la main. Cerise sur le gâteau, la présence d'un préampli phono, qui plus est débrayable.

Pro Ject Automat A1 02

Le support de la cellule, en fibre de carbone renforcée de polymère, accueille une cellule Ortofon OM10, un modèle classique qui permet déjà de très bien débuter dans l'univers du vinyle. C'est d'ailleurs ainsi que le constructeur décrit cette platine : simple d'utilisation, très bien finie et audiophile. Ce n'est donc pas une énorme surprise de constater qu'aucun réglage de la force d'appui ou de l'anti-skating ne sont présents. La cellule peut potentiellement être remplacée, mais cette absence de réglages rend l'exercice diablement hasardeux.

La Pro-Ject Automat A1 sera disponible dans le courant du mois. Nous ne connaissons pas encore son tarif en euros, mais le prix anglais annoncé est de 370 £ et le prix US s'élève à 500 $.

LA SUITE APRÈS LA PUB

Autres articles pouvant vous intéresser sur ON-mag et le reste du web



Pro-Ject, Ortofon

PUBLICITÉ

Abonnez-vous à notre newsletter

 

ON-mag fait partie de Coopetic Medias SIC-SA à capital variable, immatriculée au RC Paris, n° 80457246900018
Informations légales, contacts, rédaction, publicité, cookies, signaler un abus