PUBLICITÉ

Huawei FreeBuds 4i : de nouveaux True Wireless ANC pour régner sans partage sur les écouteurs à moins de 100 euros

Huawei Freebuds 4i ONmag 2

Ce n'est pas étonnant, mais les marques de smartphones ont un immense avantage sur le marché du True Wireless par rapport aux acteurs traditionnels de l'audio. En effet, il est plus simple de concevoir ces petits appareils comme des objets connectés que comme des vrais produits audio. À ce titre, Huawei avance vite, très vite. Après des générations 1 et 2 qui se présentaient presque comme des clones de modèles concurrents, puis des FreeBuds 3 plutôt ratés, la marque a dégainé coup sur coup les FreeBuds 3i et les FreeBuds Pro, des références particulièrement abouties. Avec les nouveaux FreeBuds 4i, le constructeur entend bien rouler sur la concurrence dans la gamme des écouteurs à moins de 100 euros. Compacité, excellente autonomie, réduction de bruit active performante : ces écouteurs zéro fil promettent de frapper très fort.

>>> COMPARER LES PRIX pour les Huawei FreeBuds 4i

LA SUITE APRÈS LA PUB

 

Presque des clones, mais toujours ambitieux

Très proches de produits comme les Oppo Enco X, les écouteurs de Huawei ne font pas dans l'originalité en matière de design. Les FreeBuds 4i sont de type semi-intra, utilisant une très courte canule et des embouts (de 3 tailles) en silicone, pour un ensemble qui pénètre assez peu dans l'oreille. La petite boîte, ovale à fond plat, possède sur le papier tous les atouts d'un étui adapté au nomadisme. Il ne lui manque ici que la charge à induction.

Huawei Freebuds 4i ONmag 13

D'une manière générale, leur esthétique a un côté très chinois, avec des surfaces laquées brillantes, forcément salissantes. Pour se différencier de la concurrence, les FreeBuds 4i sont disponibles en noir, en blanc, mais également en rouge.

Huawei Freebuds 4i ONmag 22

En matière d'ergonomie, en revanche, Huawei reste sur un modèle tout aussi simple que les FreeBuds 3 et 3i, à savoir un simple principe de double tape et d'appui prolongé, ne permettant pas une palette de navigation complète. Par défaut, il sera possible de basculer entre les modes de réduction de bruit, ou encore de déclencher la lecture ou la pause, mais pas tellement plus. Via l'OS EMUI (Huawei) ou l'application dédiée AI Life, l'utilisateur pourra mettre à jour ses écouteurs ou assigner un peu différemment les commandes, mais les FreeBuds 4i seront tout de même loin de pouvoir faire aussi bien que les FreeBuds Pro de la même marque.

LA SUITE APRÈS LA PUB

 

Réduction de bruit pour tous, autonomie maximum

Sur la lancée des FreeBuds 3i, les FreeBuds 4i intègrent à nouveau un système de réduction de bruit active de type hybride (2 microphones par côté), ainsi qu'un mode transparence, permettant de récupérer les sons atténués par les embouts. Ces fonctions ne seront pas réglables en intensité, mais devraient déjà être au moins aussi efficaces que sur les 3i.

Huawei Freebuds 4i ONmag 4

L'avancée principale concerne surtout l'autonomie. Alors que les FreeBuds 3i dépassaient à peine 2 h 30 avec ANC, les FreeBuds 4i promettent pas moins de 7 h 30 dans ce mode - et 10 h sans. Une autonomie qui place ces écouteurs dans le haut du panier, même face aux modèles haut de gamme. Huawei utilise également un système de charge rapide, qui permet de récupérer 4 h d'autonomie en seulement 10 minutes de charge.

Enfin, le constructeur intègre un nouveau haut-parleur de 10 mm, avec membrane en polymère (PEEK et PU). Bien réglé, un transducteur de ce diamètre peut assurer une certaine aisance dans le bas du spectre, le tout sans trop entraver la réduction de bruit active. Pour rappel, beaucoup de références de marques historiques, comme Sony et Sennheiser, misent davantage sur des transducteurs de 6 mm environ. Une affaire de préférences, qui se retrouve assez souvent dans la personnalité sonore des produits.

Huawei Freebuds 4i ONmag 17

LA SUITE APRÈS LA PUB

S'appuyant sur une puce (probablement Huawei) Bluetooth 5.2, les FreeBuds 4i supporteront les codecs SBC et AAC, mettant visiblement fin aux intégrations un peu hasardeuses du type LHDC ou du récent et très étrange L2HC présenté avec le casque FreeBuds Studio.

Les Huawei FreeBuds 4i seront disponibles officiellement le 22 mars au prix de 100 euros. Les écouteurs sont proposés en précommande dès aujourd'hui sur le site de Huawei, avec un bracelet connecté Huawei Band 4 ou une balance connectée Scales 3 (50 euros neufs) offerts et ce jusqu'au 21 mars. Au lancement officiel, une offre de remboursement différé de 20 euros sera proposée, valable jusqu'au 25 avril.

Acheter en ligne


Autres articles pouvant vous intéresser sur ON-mag et le reste du web



Huawei

PUBLICITÉ

Abonnez-vous à notre newsletter

 

ON-mag fait partie de Coopetic Medias SIC-SA à capital variable, immatriculée au RC Paris, n° 80457246900018
Informations légales, contacts, rédaction, publicité, cookies, signaler un abus