PUBLICITÉ

Avec les ambitieux Galaxy Buds Pro, Samsung tente de revenir dans la course face aux AirPods Pro

Samsung Galaxy Buds Pro ONmag 2

Bien qu'il soit présent sur le marché des écouteurs True Wireless depuis encore plus longtemps qu'Apple, le géant Samsung, pourtant porté par le savoir-faire de sa division Harman, n'a pas encore franchi le cap de l'excellence. Avec les Galaxy Buds Pro, la firme entend bien mettre tout le monde d'accord. Un produit classique en apparence, qui ne prend pas les mêmes risques que les Galaxy Buds Live avec leur étrange forme de haricot.

LA SUITE APRÈS LA PUB

Classiques mais colorés

En matière de design, Samsung fait du Samsung. Ces écouteurs sans fil reprennent essentiellement la forme des autres Galaxy Buds (excepté les Live), avec un aspect de petits galets polis et semi-brillants bien plus évolués. Clairement, leur surface fait écho à la gamme de smartphones Galaxy S. Cette unité se retrouve dans les tons : Samsung propose un modèle de Galaxy Buds Pro noir profond, un second gris et blanc, ainsi qu'un dernier violet clair.

La fabrication est en deux parties. La première, côté oreille, inclut la canule, les transducteurs et l'essentiel de l'électronique ; la seconde, semi-brillante, comporte la zone tactile pour les commandes. Clairement, ces écouteurs ne sont pas les plus petits du monde, mais leur forme régulière devrait apporter un certain équilibre.

Samsung Galaxy Buds Pro ONmag 3

La boîte de charge paraît tout aussi sérieuse, à la fois élégante et très compacte (50,2 x 50 x 27,8 mm), avec la compatibilité Qi (recharge sans fil).

Purement intra-auriculaires, les écouteurs Galaxy Buds Pro procurent, selon Samsung, une isolation passive déjà améliorée par rapport aux précédents modèles. Enfin, leur certification IPX7 leur permet d'être totalement étanches, ce qui est presque unique pour des écouteurs ANC, puisque pratiquement tous les concurrents se contentent d'une certification IPX4 ou IPX5.

 

LA SUITE APRÈS LA PUB

À l'assaut des montagnes, technologie en avant

Le premier argument de ces écouteurs tient à leur système de réduction de bruit active très poussée. Samsung fournit toutefois peu de détails, si ce n'est un chiffre de "sons atténués de 99%". Pour rapporter cela en décibels, diviser par 100 (puisqu'il ne reste que 1% du bruit) implique de baisser le niveau de 20 dB. Une donnée déjà excellente pour des True Wireless, mais pas forcément supérieure à ce que promettent les meilleurs, AirPods Pro en tête. À voir donc.

Samsung Galaxy Buds Pro ONmag 5

Pour aller de pair avec cette réduction de bruit, la marque intègre un système de microphones dédiés au mode Ambiant (retour sonore). Mais surtout, les modes ANC et Ambiant peuvent visiblement travailler ensemble, de manière intelligente, afin de s'adapter à la situation (suivant le bruit de fond, le lieu, l'utilisation en kit mains-libres, etc…).

Mais plus que par la réduction de bruit, nous sommes surtout intrigués par l'architecture sonore du produit, confiée pour l'occasion à AKG (une des marques du groupe Harman).

Ici, Samsung ne veut pas s'arrêter à un simple transducteur électrodynamique. Double voie, les Galaxy Buds Pro intègrent à la fois un transducteur de 11 mm pour la reproduction des basses/médiums et un transducteur de 6,5 mm pour les médiums/aigus, tous les deux de type électrodynamique classique. Une approche assez unique du son, en tous les cas sur des écouteurs. En général, les structures à double transducteur électrodynamique utilisent deux références identiques montées en push-pull.

Une partie sonore très ambitieuse donc, qui pourrait bien réussir son coup. Pour les codecs, nous avons droit à l'habituelle doublette SBC/AAC, ainsi qu'à la prise en charge du codec Scalable de Samsung. Celui-ci promettrait, utilisé avec les appareils de la marque, de réduire la latence lors d'une utilisation pour les jeux vidéo, du moins sur le papier.

Samsung Galaxy Buds Pro ONmag 1

LA SUITE APRÈS LA PUB

Ce n'est pas tout, puisque suivant l'exemple des AirPods et de leur mode Spatial Audio (Son 3D), Samsung exploite des algorithmes Made In Dolby, avec suivi des mouvements de la tête. Identique à ce que propose Apple sur son système, ce Spatial Audio permettra, à partir d'une source Dolby Atmos, de délivrer un son 3D dans les écouteurs. Le principe Dolby est très intéressant, car il pourrait s'ouvrir à d'autres marques à l'avenir.

Pour continuer dans les comparaisons, la fonction Auto-Switch permettra un basculement automatique des flux audio si les écouteurs sont connectés à plusieurs sources Samsung, exactement comme ce que propose Apple. Ce genre de technologie est proche du Multipoint, tout en restant fermé à un écosystème, ce qui est un peu dommage.

Terminons sur l'autonomie : 5 h avec ANC, 8 h sans et un peu moins de 3 recharges supplémentaires en passant par le boîtier de charge.

Très ambitieux, les écouteurs Samsung Galaxy Buds Pro seront disponibles le 29 janvier pour 230 euros. Un tarif mois élevé que celui des autres modèles haut de gamme à leur sortie.

LA SUITE APRÈS LA PUB

Autres articles pouvant vous intéresser sur ON-mag et le reste du web



Samsung, CES2021

PUBLICITÉ

Abonnez-vous à notre newsletter

 

ON-mag fait partie de Coopetic Medias SIC-SA à capital variable, immatriculée au RC Paris, n° 80457246900018
Informations légales, contacts, rédaction, publicité, cookies, signaler un abus