Sonus Faber Maxima Amator : une enceinte Hifi très haut de gamme qui n'a pas peur de se dévoiler

Sonus Faber Maxima Amator 1

L'italien Sonus Faber n'a pas peur de manier luxe et audio haut de gamme simultanément. Ainsi, sa maîtrise de l'ébénisterie et des techniques audio en fait-elle une marque presque à part, à l'image du fabricant japonais TAD (dont les tarifs dépassent de loin ceux de Sonus Faber). Les nouvelles enceintes passives Maxima Amator, présentées dans la collection Heritage, sont de petites perles de technologie audio et de luxe.

LA SUITE APRÈS LA PUB

Noyer massif et cuir

Alors que le MDF ou le contreplaqué restent les matériaux rois pour la conception des coffrages, Sonus Faber mise ici sur une enceinte à base de planches de 25 mm en noyer massif, une essence à la fois très belle, luxueuse, et possédant des propriétés acoustiques intéressantes. Le problème du bois, particulièrement sur les enceintes de grande taille, reste son vieillissement, puisqu'il ne cesse de "travailler" (se déformant légèrement) au cours du temps. Pour minimiser ce problème, Sonus Faber indique avoir utilisé les techniques les plus modernes de travail du bois, sans préciser de quels traitements il s'agit.

La façade, ainsi que le panneau arrière, sont recouverts de cuir véritable.

Sonus Faber Maxima Amator 3

Enfin, les Maxima Amator reposent sur de jolis piètements en marbre, eux-mêmes trônant sur des pointes de découplage en métal.

Chaque enceinte se présente ainsi sous la forme d'une colonne de taille standard (1120 x 300 350 mm), pour un poids de 38 kg. 

Triple chambre et filtrage avancé

Ne s'arrêtant pas au travail de la forme, les Maxima Amator sont composées de trois chambres internes, permettant de minimiser les résonances, isoler le circuit de filtrage et rigidifier l'ensemble. La première chambre intègre les haut-parleurs, avec une gestion du volume et de la forme optimisée par logiciel. La seconde est remplie de matériaux inertes ; elle vise à réduire toutes les résonances parasites. La dernière intègre le filtre passif.

Sonus Faber Maxima Amator 2

LA SUITE APRÈS LA PUB

Pour les transducteurs, Sonus Faber s'est appuyé sur les mêmes modèles que ceux qui équipent les enceintes de bibliothèque Electa Amator III. Le woofer est un MW 18XTR-04 de 18 cm, avec membrane en pâte de cellulose (papier) et en fibres naturelles, le tout monté sur un saladier en aluminium moulé sous pression. La charge de l'enceinte est en "classique" bass-reflex avec évent arrière.

Le tweeter est un modèle de 28 mm avec dôme DAD (Damped Apex Dome), utilisant un aimant néodyme et une chambre acoustique en épicéa massif, prenant la forme d'un réseau labyrinthique.

Un point est particulièrement mis en avant, au sens propre comme au figuré : le nouveau filtre passif IFF (Interactive Fusion Filtering), spécialement développé pour cette enceinte. Sonus Faber annonce qu'il va plus loin que les traditionnels filtres de premier ordre, permettant une atténuation en "pentes progressives non linéaires". En somme, une sorte d'amélioration de la courbe d'atténuation, sans que les secrets (ou simples petits points marketing) ne soient davantage dévoilés.

Sonus Faber Maxima Amator 4

Pour mieux mettre en avant ce filtrage, Sonus Faber lui offre un bel écrin, en l'intégrant derrière une vitre, laissant seulement dépasser les deux borniers. Très beau, même si une enceinte ne se contemple pas dans ce sens.

Disponibles dans le courant du mois de décembre, les Sonus Faber Maxima Amator sont annoncées à 15 000 euros la paire en France.

La Sonus Faber Maxima Amator en images

LA SUITE APRÈS LA PUB

Autres articles pouvant vous intéresser sur ON-mag et le reste du web



Mots-clés: Sonus Faber

Suivez nous

icon facebook instagram logo rond twitter logo rond icon youtube

ON Magazine fait partie de Coopetic Medias SIC-SA à capital variable, immatriculée au RC Paris, n° 80457246900018
Informations légales, contacts, rédaction, publicité, cookies, signaler un abus
Powered by Warp Theme Framework