Goldmund 590 NextGen II et Telos 7 NextGen : les amplis hifi intégrés nouvelle génération du spécialiste suisse High End

Goldmund Telos 590 NGII

Constructeur suisse absolument mythique, Goldmund propose ce qui se fait de plus cher en matière d'enceintes Hifi, dont sa série Apologue à 500 000 euros, mais également en matière d'électroniques avec son amplificateur de puissance mono Telos 5500 NextGen à 250 000 euros. Ainsi les prix des modèles Goldmund 590 NextGen II et 7 NextGen présentés ici paraissent-ils presque abordables en comparaison. Et pourtant, ces amplificateurs intégrés sont en tous points haut de gamme, du design jusqu'à l'assemblage. Mais la philosophie de la marque implique une telle science du secret que nous restons un peu sur notre faim.  

Goldmund Telos 590 NextGen II : un descendant qui n'a déjà plus rien à prouver ? 

Première déception, trouver des différences entre ce modèle et le précédent Goldmund 590 NextGen est presque mission impossible. En l'état, ce lourd amplificateur stéréo intégré affiche presque les mêmes caractéristiques techniques que la première version, la marque préférant se concentrer sur quelques petits points invisibles dont l'amélioration de la dissipation thermique ou encore l'utilisation de composants discrets plus modernes. Le Telos 590 NextGen II conserve également cette magnifique enveloppe tout en aluminium de 20 kg, la petite plaque Goldmund et deux larges potentiomètres en façade.

Soyons clairs et un peu fatalistes : Goldmund raisonne à l'opposé de TAD dans sa communication. Ce dernier dévoile absolument tous les composants de ses produits pour entretenir le rêve. Le fabricant suisse Goldmund, lui, préfère alimenter le fantasme en gardant jalousement ses secrets. Ainsi ne fournit-il aucune précision technique sur la conversion numérique-analogique ou sur l'amplification en elle-même. "Cela sonne bien, le reste importe peu" ; c'est ainsi que pourrait se résumer cette approche plutôt ésotérique. Si la logique est respectée, le Telos 590 NG II utilisera le même duo de transformateurs toroïdaux, ainsi qu'une carte centrale intégrant pratiquement tous les composants, dont les huit condensateurs de filtrage.

Goldmund 390NextGen2
Ci-dessus, le premier 590 NextGen, le 590 NextGen II devrait logiquement lui ressembler en tous points.

L'ampli intègre une entrée optique Toslink, une entrée coaxiale RCA, ainsi qu'une entrée USB. Il peut ainsi prendre en charge des fichiers PCM jusqu'en 32 bits/384 kHz ou du DSD128 en natif. Sur le plan purement analogique, nous aurons droit à cinq entrées RCA. Ainsi la marque ne s'embarrasse-t-elle pas de l'amplification symétrique. Pas de folie non plus en sortie, composée de deux paires de borniers. Pas de bi-amplification ou de mode bridgé, le 590 NextGen II est ultra fonctionnel et minimaliste.

Facteur d'amortissement de 600 (à 1 kHz sous 8 Ohms), THD+N inférieur à 0.08 % (à 30 Vrms), la puissance du produit atteint ainsi 215 W par canal sous 8 Ohms.
Il faut être honnête, sur le papier rien ne semble faire du 590 NextGen II un sommet de la Hifi. Et pourtant, l'ancien modèle 590 NG collectionnait les tests extatiques.
Le Telos 590 NextGen II est attendu prochainement en France. Son tarif officiel n'est pas encore connu mais devrait s'établir entre 25 000 et 30 000 euros.

 

Telos 7 NextGen : ampli Hifi intégré à l'austérité ascétique

Goldmund Telos7NG01 

Ultra épuré, le 7 NextGen est à la fois élégant et d'une tristesse certaine, s'affichant comme le descendant du très impressionnant Metis 7 (noté 5/5 sur ON-mag). Et comme avec le Telos 590 NextGen II, nous n'avons droit ici à aucun petit secret de fabrication. Amplificateur intégré promettant 190 W par canal (sous 8 Ohms), le Telos 7 NG voit sa conception simplifiée en passant même à une unique entrée RCA analogique. Le convertisseur numérique-analogique pourra toujours compter sur une entrée USB, une entrée optique et une entrée coaxiale en RCA, là aussi avec une prise en charge des fichiers PCM jusqu'en 32 bits /384 kHz et du DSD128.

Goldmund Telos7NG

Le facteur d'amortissement de 220 et la dynamique annoncée >100 dB classeraient presque le produit dans le tout-venant. Mais ce serait là aussi en faire abstraction des secrets de conception de la marque et du fabuleux modèle dont cet appareil est le descendant.

Le Goldmund Telos 7 NextGen devrait s'établir autour de 10 000 euros.


Autres articles pouvant vous intéresser sur ON-mag et le reste du web



Mots-clés: Goldmund

Suivez nous

icon facebook instagram logo rond twitter logo rond icon youtube

ON Magazine fait partie de Coopetic Medias SIC-SA à capital variable, immatriculée au RC Paris, n° 80457246900018
Informations légales, contacts, rédaction, publicité, cookies, signaler un abus
Powered by Warp Theme Framework