icon facebook instagram logo rond twitter logo rond icon youtube      

JVC EXOFIELD XP-EXT1 : le casque audio sans fil à 1 000 euros promettant le son en Dolby Atmos

JVC XP EXT1 news ONmag 1

Faire sonner un casque audio comme des enceintes est un vieux fantasme. Combien de marques se sont cassées les dents en voulant retranscrire une approche surround ? Pourtant, au milieu des dizaines de ratages, quelques produits convaincants existent. Le Sony HW-700DS proposait un rendu tout à fait adapté à l'usage Home Cinéma. Plus récemment, l'Audeze Mobius nous prouve qu'un transducteur par côté suffit à créer un espace sonore 3D réaliste, bien qu'il se destine avant tout aux gamers. Le nouveau JVC XP-EXT1 se propose de passer à la nouvelle génération, le tout en adoptant une approche particulièrement haut de gamme. Animé par la technologie propriétaire EXOFIELD, il tente un dangereux pari en se plaçant dans une tranche haut de gamme.

Le JVC EXOFIELD repose sur un principe assez simple : l'utilisation d'un boîtier central jouant le rôle d'entrée, de traitement sonore et d'émetteur sans fil d'un côté ; un casque sans fil de l'autre.

Le but est ainsi de prendre en charge un grand nombre de prises audio et de types de signaux à l'aide du boîtier central, cela afin de les transformer dans une sorte de son 3D, ou plutôt Dolby Atmos (7.1.4).

JVC XP EXT1 news ONmag 2

Ce boîtier de commande, aux dimensions et au poids acceptables (266 mm x 154 mm x 30 mm pour 530 g) joue le rôle de véritable hub. Celui-ci affiche pas moins de 5 entrées : 3 HDMI, 1 optique ainsi qu'1 RCA. Il peut également relayer un signal grâce à l'une de ses sorties : 1 HDMI et 1 optique. Ce boîtier intègre surtout un processeur de traitement sonore dédié, utilisant la technologie EXOFIELD de JVC. Celle-ci permet, du moins sur le papier, de traiter un son de type Dolby Atmos ou DTS:X et de l'adapter sur deux canaux, un peu à la manière de ce que propose l'Audeze Mobius ou encore le récent système 360 Reality Audio de Sony. Mais ce traitement sonore peut également upscaler un son "simple" stéréo ou 5.1 afin d'en tirer un rendu 7.1.4.

À la fin de la chaîne se place le casque audio sans fil (utilisant une bande de fréquences 5 GHz), qui contrairement au Mobius n'inclura pas de puce de traitement (tout étant déporté dans le boîtier). Celui-ci n'aura ainsi pour rôle que de chanter de la manière la plus convaincante possible, tout en proposant quelques boutons de réglages. Ces réglages donneront par exemple la possibilité de basculer dans des modes plus ou moins adaptés à la reproduction musicale, gaming, ou cinématique. Ce modèle utilise des transducteurs fort classiques de 40 mm, mais surtout de très larges et très profonds coussinets circum. Son poids de 330 g est encore parfaitement acceptable même pour un écoute de longue durée.

JVC XP EXT1 news ONmag 3

Les différentes options et paramétrages se piloteront grâce à une application dédiée sur smartphone. En se connectant au boîtier (via Bluetooth), le smartphone peut alors transmettre des réglages, mais surtout des informations sur le porteur du casque. Il pourra par exemple adapter ses algorithmes de traitement suivant l'oreille de l'utilisateur. Il faut rappeler que chaque personne perçoit les sons différemment, en partie à cause de la forme unique de ses oreilles, qui ne renvoient pas les ondes exactement de la même façon. C'est également pour cela que les marques se mettent de plus en plus à construire des profils personnalisés (comme Sony avec son Reality 360 Audio, cela via une analyse de la forme d'oreille).

JVC aurait-il réussi l'impossible sur le XP-EXT1 grâce à sa technologie EXOFIELD ? Nous l'espérons fortement. Le système étant annoncé à 1 000 euros, on ne se contentera pas d'un résultat en demi-teinte. Réponse dans le courant du printemps.

>>> RETROUVEZ TOUTES LES ANNONCES DU CES 2020 


Autres articles pouvant vous intéresser sur ON-mag et le reste du web



Mots-clés: JVC, CES2020

Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir

Suivez nous

icon facebook instagram logo rond twitter logo rond icon youtube

ON Magazine fait partie de Coopetic Medias SIC-SA à capital variable, immatriculée au RC Paris, n° 80457246900018
Informations légales, contacts, rédaction, publicité, signaler un abus
Powered by Warp Theme Framework