PUBLICITÉ
  • Pierre Stemmelin
  • Tests

[test] Yamaha THR10 : le couteau suisse du guitariste

Yamaha-THR10-ouverture

C'est un peu par hasard que nous sommes tombés sur le THR10 de Yamaha. Ce mini-ampli de guitare avec sa section à tubes et son look vintage, nous a immédiatement interpellés. Et nous nous sommes dits pourquoi ne pas essayer de s'en servir comme station d'écoute. Nous avons demandé le produit en test et l'avons mis entre les mains d'un vrai guitariste, tendance Punk, qu'il l'a malmené pendant quelques semaines : résultats très positifs.

LA SUITE APRÈS LA PUB

------------------
Retrouvez tous nos tests d'enceintes dans notre guide d'achat
------------------

L'objet est tout aussi séduisant dans la réalité que sur les visuels officiels. Disponible en plusieurs coloris, il cultive un look rétro-vintage qui fait immédiatement mouche. Conçu comme un petit ampli de guitare, le THR10 possède deux haut-parleurs large-bandes de 8 cm avec un ampli de 2 x 5 watts. Il peut fonctionner sur piles et il est doté d'une entrée auxiliaire ce qui permet de l'utiliser comme une station d'écoute portable pour écouter de la musique. Il délivre alors un son très vivant, assez coloré, mais agréable avec des timbres particulièrement riches. Mais le véritable intérêt de ce produit est tout autre car il est surtout imaginé pour être un outil de travail ultra-fonctionnel pour les guitaristes, à la maison ou en vadrouille, et c'est pour cette raison que nous l'avons confié à l'essai à un spécialiste de la gratte.

L'avis du guitariste

Yamaha a toujours su faire des instruments, mais n’a pas encore réussi à laisser son empreinte dans le monde de la guitare électrique. La firme nippone cherche aujourd’hui à sortir du carcan des copies de modèles classiques et se renouvelle dans le domaine de la guitare électrique en proposant un nouveau concept d’amplificateur. C’est avec ce petit 2 x 5 watts, que la marque part à l’assaut du petit monde très normé et cloisonné de la guitare électrique.

Nous devons bien admettre, lorsque nous avons vu arriver cette petite brique beige chez nous, sa taille et son esthétique nous ont d'abord laissés penser qu’il s’agissait d’un énième petit combo à transistors bas de gamme, pour débutant, comme sait si bien le faire la concurrence (Marshall, Vox, Roland). Loin s’en faut, derrière ce sobre design qui ne paye pas de mine, Yamaha dégaine l’artillerie lourde pour ses pérégrinations dans l’univers du guitariste avec un outil complet, dont la prise en main est d’une facilité déconcertante.

Pour le guitariste qui ne jure que les lampes, le transistor, les circuits électroniques et autres technologies modernes sont autant de choses à proscrire lorsque l’on touche à son ampli (paradoxe total, le pédalier d’effet du guitariste est bourré d’électronique).
Là où le THR10 s’impose donc, c’est dans son émulation d’amplis à lampes célèbres qui ont marqué l’histoire de la musique. Le "clean" de Vox, le "Crunch" de Fender ou encore la distorsion de Marshall, la palette de sons offre ici une large polyvalence qui comblera autant le metalhead que le bluesman. Aussi impressionnant que cela puisse paraître, la plupart des voicing sont réussis (certains plus que d’autres, comme le "hi gain" ou le "clean"), et permettent de considérer ce petit caisson comme l’égale, en modèle réduit, d’un véritable ampli guitare de qualité.

Mais, là ou Yamaha amène son produit encore plus loin, c’est dans l’intégration de multiples bonus très appréciables pour le guitariste. D’abord, une multitude d’effets, tels que "delay", "reverb", "tremolo" ou "flanger", directement intégrés et paramétrables via un logiciel externe. Et surtout sans un seul raté, tous les effets étant des plus réussis.

LA SUITE APRÈS LA PUB

Rajoutons à cela un accordeur intégré, la possibilité de stocker 5 presets de sons, de jouer au casque, et bien d’autres attentions délicates de la part de Yamaha, et cela fait du THR10 un véritable couteau suisse du guitariste.

Naturellement avec une puissance limitée à 2 x 5 watts, Le THR10 n'est pas fait pour jouer avec en groupe, mais pour être un fidèle allié dans votre salon ou en voyage. Il est d'ailleurs assez frustrant de ne pouvoir le brancher directement comme une tête d'ampli sur un gros baffle avec haut-parleur de 10 ou 12 pouces.
Le Yamaha THR10 s'adresse donc aux guitaristes aguerris ou débutants, ceux qui souhaitent travailler leur technique au casque ou à bas volume, et même ceux qui veulent composer ou enregistrer seront comblés. Quant au prix, difficile de trouver mieux, quand la concurrence n’est pas à même d’offrir autant de polyvalence et d’options (POD, SansAmp, etc.).
Yamaha passe donc le teste avec succès, et impose un outil idéal pour le nomade qui cherche à composer, travailler, ou s’amuser, même dans les espaces les plus confinés.

En conclusion

Je dois bien avouer que j'ai beaucoup apprécié, au point de l'utiliser plus que je ne l'aurai imaginé. Ce n'est clairement pas un ampli de guitare au sens habituel du terme, mais plutôt un outil de travail, une sorte de couteau suisse ultra-polyvalent qui fait tout assez bien et qui est super-pratique : "Il est 2 heures du matin, tu as un besoin urgent de travailler un riff qui te passe par la tête ou ton turnaround en Si mineur et sa pentatonique, tu branches le casque ou tu baisses le volume et c'est parti. Le mode hi gain est bluffant c'est clairement le plus réussi. Les modes clean et crunch s'en sortent très bien également. Les effets sont excellents aussi et même le logiciel est bien fait. C'est assez rare pour ce genre de produits."

Prix du Yamaha THR10 : 300 €

http://fr.yamaha.com/


Autres articles pouvant vous intéresser sur ON-mag et le reste du web



PUBLICITÉ

Abonnez-vous à notre newsletter

 

ON-mag fait partie de Coopetic Medias SIC-SA à capital variable, immatriculée au RC Paris, n° 80457246900018
Informations légales, contacts, rédaction, publicité, cookies, signaler un abus