PUBLICITÉ
  • Amilcar Chicago
  • Mobilité

IZIBoat : bateau à voile (très) facile à piloter, à démonter, à transporter

IziboatBateauVoileFacileOnMag

Faire de la voile est un défi logistique ; il faut entreposer son bateau, le transporter, le monter et le manœuvrer, ce qui demande temps et savoir-faire. Créé dans les îles du Pacifique pour aller de plage en plage, IZIBoat propose une alternative : un bateau à voile facilement transportable, montable et manœuvrable.

LA SUITE APRÈS LA PUB

Facile à assembler et à transporter

Bicoque, l’IZIBoat peut être assemblé en 15 minutes à deux personnes ou 25 minutes seul, selon son fabricant. Le concepteur du bateau affirme l’avoir lui-même monté en 8 minutes et 42 secondes, mais pour un tout premier montage du bateau neuf, mieux vaut compter deux bonnes heures. Le bateau se compose de cinq éléments :  les deux coques, le mât, la voile et le hamac. Un élément central de la facilité d'assemblage est le montage du mât par pivotement et son verrouillage par une bague coulissante, ce qui assure un gain de temps conséquent par rapport à un montage de mât traditionnel.

Pour ce qui est des matériaux, les coques sont en composite (fibre de verre et résine polyester), le châssis est en aluminium, le hamac est en Batyline et les voiles sont en polyester. Replié avec sa voile roulée, l'IZIBoat mesure 65 cm de large et 5 m de long pour 165 kg, ce qui permet de le tracter en vélo ou en scooter des mers. L'ensemble se déplace sur des roues démontables, ce qui aide également à mettre le bateau à l’eau.

Pour la mise à l’eau ou pour l’accostage, le revêtement en corindon, une matière très dure, aide également à protéger les coques traînées sur le sable - on peut d'ailleurs retapisser les coques régulièrement de gel de corindon pour faire durer leur protection. Le traînage de l’IZIBoat sur une dalle de mise à l’eau est en revanche déconseillé. 

Conduire un bateau comme une voiture ?

Le fabricant met également en avant les commandes de l'IZIBoat, centralisées sur un joystick. Il n'est donc pas nécessaire de courir d’un bout à l’autre du pont pour ajuster les cordes, ou que dis-je, les bouts ! On reste assis entre les deux coques pour diriger le voilier. Mais il ne faudrait pas confondre l’IZIBoat avec une coquille de noix, puisque sa vitesse maximale peut atteindre 14 nœuds et qu’il se targue même de pouvoir surfer sur la houle !

Par ailleurs, l’IZIBoat peut accueillir jusqu’à trois passagers, voire quatre en eau calme ou sur de petites vagues. Selon les recommandations du constructeur, le bateau peut naviguer jusqu’à force 4 (vent de 20 à 30 km/h) toutes voiles dehors (15,4 m²) avec 4 personnes à bord et jusqu’à force 6 (vent de 40 à 50 km/h) génois enroulé (8,8 m²) avec 2 personnes maximum. En eaux peu profondes, 40 cm de fond suffisent à l'IZIBoat pour pouvoir démarrer. Il est aussi possible de monter un moteur sur le bateau ou d’y embarquer des rames en l'absence de vent.

L’IZIBoat est fabriqué sur commande, en plusieurs versions allant de 9 000 € pour la plus simple à 14 000 € pour un modèle rapide et comptant tous les accessoires, le tout avec une garantie d’un an. Après versement d’un premier acompte, le bateau sera fabriqué en deux mois. IZIBoat est ensuite livré en cinq colis comprenant les différents composants du bateau. La marque affirme être en train d’étudier une version écologique de l’IZIBoat, en fibre de lin et en résine biosourcée.

LA SUITE APRÈS LA PUB

Source : iziboat.com

Vidéo officielle de présentation l'IZIBoat


Autres articles pouvant vous intéresser sur ON-mag et le reste du web



Iziboat

PUBLICITÉ

Abonnez-vous à notre newsletter

 

ON-mag fait partie de Coopetic Medias SIC-SA à capital variable, immatriculée au RC Paris, n° 80457246900018
Informations légales, contacts, rédaction, publicité, cookies, signaler un abus