Candela C-7 : un bateau électrique trop fun qui plane au-dessus de l’eau

Candela C7 bateau electrique plaisance foil volant ONMag

Les voitures électriques, on connaissait ; les bateaux de plaisance électriques de luxe aussi. Mais la marque suédoise Candela pousse le concept du divertissement nautique électrique plus loin, avec un petit bateau qui se la pète vachement sur les lacs européens depuis quelques mois. La particularité du Candela C-7 ? Il plane au-dessus des eaux…

LA SUITE APRÈS LA PUB

Des ailes portantes (foils) contrôlées par ordinateur

Le Candela C-7 est un petit bateau de plaisance pour six personnes parfait pour les balades en mer ou sur les lacs. Si l’on met de côté l’énergie grise générée par la fabrication et le remplacement des batteries, le bateau électrique de 25 pieds Candela Seven utiliserait 80% d’énergie en moins par rapport à un bateau de vitesse et d’autonomie égales fonctionnant au carburant fossile. Son secret ? Les foils - les ailes portantes qui stabilisent la trajectoire d’un bateau ou d’une planche dans l’eau – de haute performance et contrôlés par ordinateur. L’ordinateur de bord ajuste ces foils jusqu’à cent fois par seconde, pour optimiser l’avancée du bateau selon les vagues, le vent ainsi que les autres navires ou objets et animaux flottants. Pour éviter les accidents en eaux peu profondes, les foils sont rétractables dans la coque.

Candela C7 bateau electrique plaisance foil volant 03

Autonomie, vitesse et absence de sillage

L’autonomie est un enjeu de sécurité en mer. Pour le Candela, celle du C-7 serait trois fois supérieure à celle des bateaux électriques conventionnels. Côté vitesse, le petit C-7 peut faire des pointes à 30 nœuds, soit environ 55 km/h. Lorsque la vitesse est suffisante, les ailes portantes ou foils le font alors décoller de la surface de l’eau, ce qui élimine le sillage du bateau. Cette manière de naviguer le rend alors plus confortable et compatible avec le ski nautique ou la bouée tractée.

Candela C7 bateau electrique plaisance foil volant 02

À noter que sans les foils, un bateau classique claquerait sur les vagues à une vitesse de 30 nœuds, ce qui provoque le mal de mer et est inconfortable pour qui n’a pas le pied marin. Alors que le Candela C-7 plane calmement au dessus de l’eau. C’est à la fois agréable et moins propice au mal de mer. Mais surtout, on peut profiter d’avoir une très belle allure, et, n’ayons pas peur des mots, se la péter devant les autres bateaux !

Candela C7 bateau electrique volant

L’absence de sillage peut avoir une autre utilité, notamment dans des villes comme Venise où les vagues causent des dommages aux habitations et au patrimoine. Les bateaux-taxis et les ferries de tourisme génèrent des ondes qui, en s’abattant sur les constructions anciennes, accélèrent leur dégradation. Ce phénomène est aggravé par les particules d’essence et d’huile présentes dans l’eau. C’est pourquoi Candela a présenté fin mai 2021 ses bateaux-taxis électriques P-12 lors d'un grand salon nautique vénitien. Dans un canal, un bateau électrique Candela ne produit que des vaguelettes de 5 cm, soit l’équivalent des ondes d’eau produites par un bateau à rames traditionnel.

LA SUITE APRÈS LA PUB

Candela C7 bateau electrique taxi foil volant 04
Modélisation d'un bateau-taxi P-12 de Candela.

Une production suédoise en série

Le nombre de bateaux Candela C-7, construits en Suède, ne s'élève pour l’instant qu’à quelques dizaines. Mais vu que le marché du petit bateau électrique de plaisance est pour l’instant quasi inexistant, cela n’en fait pas moins le bateau de ce type le plus vendu en Europe. Au vu du succès de ce nouveau joujou des lacs, des mers et des rivières, la cadence de production devrait donc s’accélérer dans l’usine du Candela Seven à Stockholm.

Candela C7 bateau electrique volant usine

Un bateau très silencieux

Par ailleurs, le Candela C-7 s’est plié à une batterie de tests sur le lac des Quatre-Cantons à Lucerne, en Suisse, où les règles en termes de bruit et d’émissions sont très strictes. Ces tests sont réputés difficiles à passer étant donné la rigueur des autorités et les normes écologiques qui protègent le fragile écosystème des lacs helvètes. Concernant les émissions, le bateau électrique n’a pas eu à s’en faire. Mais le C-7 a également passé haut la main les tests relatifs au bruit, avec des émissions sonores à 65 dB là où la norme fixe le plafond à 72 dB. Il doit ces performances au fait de planer au-dessus de l’eau et que les foils ajustent constamment son équilibre et sa vitesse à sa trajectoire grâce à l’ordinateur de bord.

Candela C7 bateau electrique plaisance foil volant 01

Candela P-30 : un projet de ferry électrique à foils pour Stockholm

L’entreprise suédoise Candela ne comptait pas en rester à un petit bateau de plaisance et a conçu, en partenariat avec l’autorité des transports de Stockholm, un ferry électrique nommé P-30. Comme le Seven, ce bateau sera doté de foils et planera au-dessus de l’eau. Il pourra transporter jusqu’à 30 passagers entre les nombreuses îles de la région de la capitale suédoise. Plusieurs dizaines de Candela P-30 viendront remplacer une flotte de 60 bateaux à énergie fossile. Ils pourront naviguer pendant trois heures à une vitesse de 20 nœuds – soit environ 37 km/h. Leur consommation de 30 kW/h est équivalente à celle d’un bus urbain électrique de même capacité de transport et bien inférieure à celle d’un véhicule à essence. Prévu pour être testé en mer en 2022, le Candela P-30 pourra entrer en service à Stockholm en 2023.

Candela C7 bateau electrique ferry foil volant 05
Modélisation d'un ferry électrique P-30 à Stockholm.

LA SUITE APRÈS LA PUB

Mais revenons au divertissement et à la plaisance. Pour qui veut s’offrir un Candela C-7, il faudra débourser environ 200 000 €. Les délais de livraison annoncés par la marque vont de six à huit mois selon la période et les options choisies, hors taxes et éventuels frais de douane.

Source : candela.com

Vidéo officielle de présentation du Candela C-7

Caractéristiques du bateau électrique Candela C-7

  • Longueur : 7,7 m
  • Poutre : 2,4 m
  • Poids : 1 350 kg
  • Charge max. : 6 personnes
  • Coque 100% fibre de carbone
  • Batterie Lithium-ion 40 kWh
  • Moteur 66 kW pour le décollage
  • Vitesse max. : 30 nœuds
  • Vitesse de croisière : 20 nœuds
  • Autonomie : 50 miles nautiques (soit 2 h 30 à 20 nœuds)
  • Prix : environ 200 000 € selon options


Autres articles pouvant vous intéresser sur ON-mag et le reste du web



Mots-clés: Candela