Hyundai Profecy : concept car électrique sans volant et qui ne manque pas d’air

HyundayProfecyVoitureElectriqueConcept

Les lignes triangulaires du concept car Hyundai 45 présenté en 2019 nous faisaient penser à une DS7 en graphisme de jeu vidéo un peu passé. La Hyundai Profecy, de ses courbes sveltes, évoque davantage une Porsche 911 Targa 4S PDK, en plus futuriste et plus luxueuse. La Hyundai Profecy se veut inspirée du design automobile des années 1920, tout en alliant sport et sensualité : « sensuous » + « sportiness » selon les termes du constructeur coréen.

LA SUITE APRÈS LA PUB

Design luxueux et aérodynamique

Le concept car Hyundai Profecy s’équipe comme le modèle 45 de feux dits « pixellisés ». Les phares avant et arrière sont donc constitués d’une multitude de petites ampoules en parallélépipèdes, et d’un tamisage progressif de la lumière sur les bords. Le tout évoque avec classe les pixels des jeux vidéos des années 1990. Un attribut esthétique chic et un peu geek, annoncé comme une signature pour les voitures électriques du groupe Hyundai. L’éclairage en petits carrés est rappelé par l’illumination des portes en bleu clair sous les vitres, à l’intérieur de l’habitacle. Sur le modèle Profecy, le constructeur a ajouté des gentes en forme d’hélice et un becquet - rebord aérodynamique qui prolonge le toit au dessus de la vitre arrière – transparent et illuminé à l’arrière.

Tout cela donne au véhicule un aspect très sportif et pour le moins musclé, bien que galbé et annoncé comme sensuel. Ce design de voiture électrique n’est pas d’une originalité débordante, et on pourrait trouver à dire, comme sur de nombreux modèles coréens, qu’il manque un peu de finesse et de fraîcheur. La Profecy n’en est pas moins moderne et pleine de style, et surtout intéressante pour ses fonctionnalités internes et ses spécificités techniques.

Deux manettes à la place du volant, des boutons et des molettes

Une voiture sans volant ? On connaissait. Mais là Hyundai innove en proposant de piloter la Profecy à l'aide de deux grosses poignées, qui ressemblent à celles d'une débroussailleuse. En plastique bleu, elles donnent l’impression de commander un cerf-volant ou une tondeuse plus qu’une voiture, mais cela a l’air amusant et ludique à utiliser. L’une des manettes est placée là se trouve habituellement le levier de vitesses et l’autre dans la porte, là où étaient jadis placées les commandes pour ouvrir les vitres – nous reviendrons plus tard sur ces dernières.

Avec tout ça, on a l’impression que l’on va conduire dans une drôle de position … Et qu’il faudra de l’espace pour les coudes ! Qu’à cela ne tienne, Hyundai a intégré un système de réglage du siège, des rétroviseurs et l’affichage du tableau de bord qui s’optimise en fonction de la taille et du poids du conducteur. Cette optimisation ergonomique nommée SPC - pour « Smart Posture Caring » - minimise tous les mouvements de la personne aux commandes. D’autant que 90% des fonctionnalités du véhicule peuvent se piloter depuis les manettes, par le mouvement ou via des boutons. Bref, si une voiture comme celle là venait à voir le jour, il faudrait également que les autorités revoient les épreuves du permis de conduire !

Un mode « Relax » pour le divertissement

L’absence de volant sur le concept car Hyundai Profecy ouvre un espace utilisé par un long écran qui traverse le tableau de bord de bout en bout, en plus d'un petit écran pilote au niveau du siège conducteur. Si la voiture est garée, les sièges peuvent s’incliner vers l’arrière et le grand écran bouger vers le haut pour profiter d’un affichage sans être gêné par les commandes de la voiture. Dans sa présentation du modèle Profecy, la marque coréenne annonce mener des recherches sur la manière de convertir ses voitures en espaces de divertissement de plus en plus riches, notamment lorsque le véhicule est à l’arrêt.

Un purificateur d’air et des fenêtres toujours fermées

Comment ? On ne peut pas ouvrir les fenêtres de la Profecy ? C’est adapté, en ces temps de coronavirus, mais peut être un peu asocial ou risqué en cas de contrôle de police. La raison de fond est que le concept car Profecy se veut écologique. Non seulement, ce véhicule n’émet pas de gaz à effet de serre, mais il purifie également l’air. La Hyundai Profecy aspire l’air extérieur par des vannes à l’avant du véhicule, et le filtre, le débarrassant notamment des particules fines, pour renouveler l'air de l’habitacle. Cette solution de filtration s’active automatiquement lorsque le niveau de pollution de l'air intérieur franchit un certain seuil. Ainsi, le fameux réflexe d’ouvrir la fenêtre quand on étouffe dans la voiture disparaîtrait-il avec les voitures Hyundai du futur.

LA SUITE APRÈS LA PUB

Une ouverture en bas des portes diffuse par ailleurs l’air filtré vers l’extérieur lorsqu’il n’y en a pas besoin à l’intérieur - même lorsque la voiture est à l’arrêt et/ou lorsque sa batterie est en charge, et même si personne n’est à bord. La chanson ne dit pas si le bilan énergétique de la purification d’air pour l’extérieur est positif, mais Hyundai annonce que ce système est moins gourmand en énergie qu’une solution de ventilation automobile classique.

E-GMP : structure de base pour développer les véhicules électriques Hyundai

Les concept cars Profecy et 45 de Hyundai possèdent la même structure de base composée du même châssis et autres pièces clefs. Une plateforme modulaire, comme on dit dans le jargon automobile, qui servira à l’élaboration des futurs véhicules électriques de Hyundai, lesquels utiliseront des batteries du groupe coréen SK. Signe d’une potentielle production de masse et d’une déclinaison des véhicules en plusieurs modèles, d’autres plateformes modulaires pour véhicules électriques ont été lancées comme la MEB de chez Volkswagen.

La plateforme E-GMP (pour Electric Global Modular Platform) se démarque des structures modulaires de voitures thermiques Hyundai par des propulseurs électriques compacts, et donc un capot moteur et une console centrale plus petits. Ainsi, les designers consacrent-ils l’espace gagné à des fonctions de divertissement et de confort pour le conducteur et les passagers. La plateforme E-GMP a été annoncée par le chaebol coréen comme base d’un modèle de crossover électrique compact pour l’instant connu sous nom de code « NE », dont la commercialisation est prévue début 2021.

hyundai.com

Vidéo de présentation du concept car Profecy de Hyundai


Autres articles pouvant vous intéresser sur ON-mag et le reste du web



Mots-clés: Hyundai

Suivez nous

icon facebook instagram logo rond twitter logo rond icon youtube

ON Magazine fait partie de Coopetic Medias SIC-SA à capital variable, immatriculée au RC Paris, n° 80457246900018
Informations légales, contacts, rédaction, publicité, cookies, signaler un abus
Powered by Warp Theme Framework