PUBLICITÉ

Test TV Samsung QE65Q800T : la 8K abordable, prête pour les contenus de demain et alliée des consoles aujourd’hui

Samsung QE65Q800T intro etoile

Les téléviseurs de la série Samsung Q800T profitent d’une dalle LCD 8K, d’une connectivité complète et d’un design plutôt minimaliste. Proposés en diagonales de 65, 75 et 82 pouces, ils promettent un haut niveau de luminosité, notamment grâce à leur système de rétroéclairage Full LED et se positionnent juste en dessous des modèles de la série Q950TS que nous avions appréciée. Ils sont compatibles HDR10, proposent un système audio 4.2.2 et s’appuient sur l'interface utilisateur Tizen. Nous avons pu tester et vivre un moment avec le 65Q800T ; voici nos impressions.

LA SUITE APRÈS LA PUB

Samsung QE65Q800T

Type : télévision LCD QLED 8K HDR10+
L'avis d'ON-mag : etoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile grise (4/5)
Prix au moment du test : 2400 €

>>> RETROUVEZ TOUS NOS TESTS DANS NOS GUIDES ET MAGAZINES EN LIGNE

Le téléviseur Samsung QE65Q800T est livré avec une télécommande et un pied à monter au dos ; il peut aussi être accroché au mur grâce aux trous VESA prévus à cet effet. Son pied central est facile à installer puisqu’il suffit de visser ses deux parties entre elles puis derrière le téléviseur. Quelques rainures sont disponibles pour y loger les fils afin de les guider depuis le panneau des connectiques jusqu’au pied où ils sont dissimulés. Ainsi parfaitement stabilisé, le téléviseur est assez haut. Sur le modèle de 65 pouces testé, il faut compter 9,5 cm d'écart par rapport au support, ce qui laisse largement la place pour installer une barre de son devant sans gêner, puisque celles-ci mesurent généralement entre 5 et 7 cm d'épaisseur. Prévoyez un meuble d’une profondeur de 30 à 35 cm au moins. Étant donné le gabarit du téléviseur, il faut deux personnes pour l’installer.

Samsung QE65Q800T detail 08

Un cadre classique et sobre pour cette série

Si le design du modèle haut de gamme Samsung QE75Q950TS nous avait beaucoup plu, celui du 65Q800T est plus classique, plus sobre. Fini le cadre en aluminium assumé avec les petits trous sur les parties latérales - non, ici, on a droit à un design plutôt minimaliste. Si le pied est bien en métal, le reste est en plastique. Les finitions sont tout à fait satisfaisantes et nous n’avons pas constaté de défaut de conception sur le modèle prêté par la marque pour réaliser nos tests.
Ce téléviseur de 65 pouces mesure 2,5 cm d’épaisseur, ce qui est assez important. À titre de comparaison, le 75Q950TS n'est épais que de 1,5 cm pour 75 pouces de diagonale. Cela peut s’expliquer par l’absence de boîtier One Connect qui intègre l’électronique de manière déportée sur la série Q950TS ; ici, elle est ici bien intégrée dans le dos du téléviseur. Toutes les connectiques sont disponibles sur le côté droit. Les bords sont ici beaucoup plus visibles que ceux du 75Q950TS. Comptez une épaisseur de 6 mm au niveau de la dalle et ajoutez 3 mm de cadre.

Samsung QE65Q800T detail 29

Concernant la connectique, il y a tout le nécessaire pour exploiter pleinement différentes sources. On trouve ainsi 4 entrées HDMI dont une compatible 2.1. C’est cette dernière qu’il faut utiliser notamment avec une console de jeux de dernière génération afin de profiter des technologies d’optimisation que sont le VRR (Variable Refresh Rate), l’ALLM (Auto Low Latency Mode), le 4K/120 Hz et le 8K/60 Hz. Il y a aussi un port Ethernet, deux ports USB 2.0, un port PCMCIA, des entrées TNT, satellite et câble, une sortie audio optique numérique. On regrette cependant l’absence d’une sortie casque, toujours pratique. Toutefois, à la place, on peut utiliser le signal Bluetooth qui se révèle stable et sans décalage flagrant pour atteindre un casque compatible. Vous pouvez aussi compter sur le WiFi.

LA SUITE APRÈS LA PUB

Samsung QE65Q800T detail 13

L'interface Tizen toujours présente pour le divertissement

Comme sur la série Q950TS et la plupart des TV Samsung, la gamme Q800T utilise le système Tizen développé par le constructeur. On y retrouve de nombreuses applications même si certains regrettent que la proposition ne soit pas aussi conséquente que sous Android TV, mais, sincèrement, il y a déjà de quoi faire. On apprécie la possibilité de lire des contenus vidéo Ultra HD via le réseau de manière totalement fluide avec l’application de lecture média intégrée.
Pour en savoir plus sur Tizen, nous vous invitons à lire notre avis dans notre test de la TV Samsung 75QE950TS.

Samsung QE65Q800T detail menu 06

Au final, le système proposé par Samsung reste agréable à utiliser au quotidien même si on peut regretter qu’un accès plus rapide aux paramètres de l’image, du son, etc. ne soit proposé. Notez aussi, comme pour la série Q950TS, la possibilité d’interfacer le téléviseur avec l’application Samsung SmartThings et de le piloter depuis un smartphone. Alexa, l’assistant vocal d’Amazon, est aussi de la partie, en mode compatible - ce qui signifie qu’il faut aussi posséder une enceinte connectée Amazon pour réaliser quelques commandes. Il en va de même pour Google Assistant.

Une très belle image tout de suite, dès l’installation

Le téléviseur Samsung QE65Q800T utilise une dalle LCD VA 8K qui offre de bons niveaux de contraste, mais réduit l’angle de vision. Ici, ces derniers restent malgré tout assez larges, similaires à ceux proposés par le Q950TS et finalement supérieurs à ceux que nous avons observés sur d’autres modèles LCD. Ils sont tous inférieurs à un OLED.
Le filtre antireflet est très efficace et limite les éclats de lumière qui « s’étalent » sur l’écran. La dalle est de type 10 bits sur 100 à 120 Hz avec un système de rétroéclairage Full LED à 240 zones, soit nettement moins que pour le 75Q950TS. Elle supporte les formats HDR10, HDR10+ et HLG, mais fait l’impasse sur le Dolby Vision (concurrent du HDR10+ et pourtant soutenu par le constructeur sud-coréen).

Samsung QE65Q800T detail menu 07

Nous avons pu mesurer un Delta E moyen de 2,9 avec un gamut rec.709 sur cet écran en SDR avec une bonne température de couleurs de 6790 K, ce qui est très bon étant donné que le Delta E doit être inférieur à 3 pour ne pas voir les erreurs colorimétriques et que la température doit viser les 6500 K. On a donc droit à une image un peu froide lorsque le téléviseur est sorti du carton, sans phase de calibration particulière. Effectivement, visuellement, si on place le téléviseur LG OLED C9 à côté, le rendu de ce dernier est plus chaud. On apprécie aussi la courbe de gamma du Samsung qui reste linéaire, ce qui implique une bonne tenue de l’image sur sa plage dynamique, une fois la fonction d’amélioration de contraste désactivée. Nous avons trouvé que le phénomène de blooming était assez prononcé. Le nombre restreint de zones de rétroéclairage n’aide pas et certains logos sont entourés d’un halo qui peut être assez visible.

LA SUITE APRÈS LA PUB

samsung QE65Q800T CIE rec709

Globalement, au déballage, le téléviseur propose une image gratifiante et qu’il n’est pas nécessaire de calibrer sauf pour les plus exigeants qui trouveront toujours à redire ; mais cela peut largement satisfaire la très grande majorité des utilisateurs. Le téléviseur propose les modes Cinéma, Jeu, mais également Filmmaker dont les réglages sont extrêmement proches de ceux du mode Cinéma.
En HDR, c’est plus délicat. Le Delta E s’écarte sérieusement de la valeur cible. Nous avons relevé une valeur moyenne supérieure à 5. Des ajustements sont donc nécessaires si on veut profiter d’une image optimale. Nous avons mesuré un pic de luminosité à 1270 cd/m² en mode Cinéma. Samsung annonce une luminosité maximale de 1500 cd/m² et nous avons réussi à monter jusqu’à 1950 cd/m² en mode Dynamique, limite de notre sonde. À titre de comparaison, celui du Hisense 65U8F est de 1300 cd/m² et plus de 2000 cd/m² pour la Sony 75ZH8. Pour de l’OLED chez Panasonic, nous avons mesuré 723 cd/m², bien moindre donc.

samsung QE65Q800T luminance hdr

Le téléviseur Samsung couvre 64% de l’espace colorimétrique Rec.2020 et 84% du DCI-P3.
La technologie de compensation de mouvements est excellente. La fluidité est parfaite et aucune exagération n’est à constater. Le mode Filmmaker ne fournit pas d’aussi bons résultats visuellement que sur un TV LG C9 où l’image est plus naturelle, moins claire, mais tout aussi lumineuse ; elle est plus vive sur le Samsung. En outre, à la comparaison d’un contenu Dolby Vision sur LG et HDR10 sur Samsung, le premier propose plus de détails dans certaines zones sombres. En outre, on voit les différences de traitement qui évolue dans les scènes sur les séquences Dolby Vision là où l’optimisation est statique sur la Q800T.
Enfin, pour les jeux vidéo, on profite des technologies d’optimisation qui vont bien avec les nouvelles consoles, ce qui est une très bonne chose et on en profite bien à l’écran. Très lumineux, ce dernier est parfaitement exploitable dans une pièce en plein jour. Nous avons pu mesurer un temps de délai à l’affichage de 11 ms, ce qui est une excellente mesure. Cela signifie qu'il y a moins d'une image de décalage entre la commande à la manette et son exécution sur la TV.

Samsung QE65Q800T detail menu 41

LA SUITE APRÈS LA PUB

Une plus grande caisse de résonance, un son plus chaud

Profitant d’une grande surface, le téléviseur embarque plusieurs haut-parleurs dont deux installés en hauteur, derrière l’écran, à la manière de ceux proposés sur la série Q950TS. Ils permettent de renforcer la sensation de hauteur du son et ainsi de proposer, avec les deux woofers intégrés, une configuration 4.2.2. Le constructeur annonce une puissance totale de 70 Watts, comme pour le modèle QE75Q950TS. Toutefois, nous avons pu constater que le son produit par ce téléviseur était tout à fait correct et même plus chaud que sur le Q950TS, notamment grâce à une caisse de résonance plus importante ici. La technologie Object Tracking Sound+ est censée nous envelopper sur 360 degrés, mais les effets sont à peine convaincants, ayant beaucoup de mal à réellement tromper notre cerveau. Il faut reconnaître que les objets sont assez bien suivis sur l’écran, mais pas vraiment de manière spatialisée. Comptez sur une compatibilité avec la technologie Q-Symphony qui permet d’élargir la scène sonore en associant la télévision à une barre de son de la marque pour créer un ensemble complet (voir notre test de la barre de son Samsung HW-Q950T à ce sujet).

La même télécommande que pour la série Q950TS

La télécommande livrée avec le téléviseur 65Q800T est identique à celle qui accompagne la TV QE75Q950TS que nous avions testée. On regrette l’absence de rétroéclairage et d’une touche d’accès aux paramètres qui éviterait d’avoir à passer par le bouton accueil pour faire le moindre réglage.

Samsung QE65Q800T detail 14

En résumé

Le téléviseur Samsung 65Q800T propose une très belle image Ultra HD 8K (même si une telle définition n’est pas indispensable, selon nous) et ce en optimisant tous les contenus qui lui sont proposés, avec succès. Compatible HDMI 2.1, il est un très bon allié pour les jeux vidéo, proposant un très haut niveau de luminosité et une excellente réactivité. Pour le Home Cinéma, le rendu est bon, mais malheureusement pas au niveau d’un OLED qui reste l’absolu maître dans les noirs et propose une image plus naturelle malgré des efforts de la part du fabricant sud-coréen.

La TV samsung QE65Q800T par ON-mag

Photos officielles de la TV Samsung QE65Q800T

Captures d'écran de l'application Samsung SmartThing

>>> À LIRE ÉGALEMENT : TOUS NOS TESTS DE TÉLÉVISEURS

Spécifications 

  • Type : TV QLED 8K (7680 x 4320)
  • Taille de l’écran : 65 pouces (165 cm)
  • Convertisseur/mise à l’échelle : Oui
  • Compatibilité : HDR, HDR10+, HLG
  • Système : Tizen
  • Contrôle vocal : Oui
  • Connectivité : WiFi, Bluetooth, 3x entrées HDMI 2.0, 1x entrée HDMI 2.1, 1x sortie optique, 2x prises USB, 1x entrée Ethernet, 1x entrée antenne, 1x entrée satellite
  • Compatible Sony PlayStation 5 / Xbox Serie X : Oui
  • Pied : au centre
  • Dimensions (l x h x p) : 1448 x 830 x 25 mm (sans pied)
  • Poids (avec pied) : 31 kg
  • Prix : 2400 €
  • Site du fabricant : Samsung

Notre avis

  • Usages & fonctionnalités : etoile orangeetoile orangeetoile orangeetoile orangeetoile grise (4/5)
  • App & ergonomie : etoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile demi bleue (4,5/5)
  • Design/Finition : etoile orangeetoile orangeetoile orangeetoile orangeetoile grise (4/5)
  • Connectivité : etoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile bleue (5/5)
  • Qualité d'image : etoile orangeetoile orangeetoile orangeetoile orangeetoile grise (4/5)
  • Qualités sonores : etoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile grise (4/5)
  • Rapport qualité/prix : etoile orangeetoile orangeetoile orangeetoile orangeetoile grise (4/5)
  • Intérêt : etoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile grise (4/5)


Autres articles pouvant vous intéresser sur ON-mag et le reste du web



Samsung

PUBLICITÉ

Abonnez-vous à notre newsletter

 

ON-mag fait partie de Coopetic Medias SIC-SA à capital variable, immatriculée au RC Paris, n° 80457246900018
Informations légales, contacts, rédaction, publicité, cookies, signaler un abus