icon facebook instagram logo rond twitter logo rond icon youtube      

Test soundbar Sennheiser Ambeo : la meilleure barre de son Home Cinéma du moment ?

Test barre de son Sennheiser Ambeo : la meilleure barre de son du moment ?

Très actif dans l’audio professionnel, Sennheiser commercialise principalement des casques audio pour le grand public. Il va désormais falloir compter sur l’arrivée du fabricant allemand dans le monde du home cinéma avec une barre de son. On ne peut pas dire que Sennheiser ait fait les choses à moitié : l’Ambeo Soundbar est un modèle massif bourré de technologies. Et en termes de tarif, elle vient se placer directement en haut de la hiérarchie, toutes marques confondues.

Sennheiser Ambeo

Type : barre de son 5.1.4
L'avis de ON-Mag : etoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile bleue (5/5)
Prix : 2500 €

>>> RETROUVEZ TOUS NOS TESTS DANS NOS GUIDES ET MAGAZINES EN LIGNE 

Chez Sennheiser, la gamme Ambeo correspond à tout ce qui touche à l’audio immersif. Au départ, c’était dans un cadre professionnel. Il existe un micro à quatre capsules permettant de capter le son en trois dimensions ainsi qu’un casque équipé de micros 3D. Sennheiser met également à disposition les logiciels audio pour mixer les bandes-son 3D. Il ne manquait plus qu’un moyen d’écouter le résultat. Afin d’aller jusqu’au bout de la démarche, Sennheiser propose désormais un produit prêt à l’emploi et tout-en-un pour l’audio immersif : une barre de son à multiples haut-parleurs, compatible Dolby Atmos et DTS:X.

18 kg pour une barre de son

Une barre de son très large, c’est assez courant. Mais une barre de son de 18 kg que l’on a du mal à sortir du carton, c’est déjà plus rare. La Sennheiser Ambeo Soundbar nous fait comprendre d’entrée qu’il ne faut pas la prendre à la légère. Ce poids important signifie qu’elle n’est pas là pour faire de la figuration. D’autres barres de son passées entre nos mains étaient parfois d’aspect un peu léger, ce qui ne les empêchait pas de bien fonctionner. Mais avec une rigidité exacerbée, l’Ambeo nous laisse déjà un bon a priori avant d’avoir débuté l’écoute.

sennheiser ambeo soundbar lifestyle

Elle mesure tout de même 126,5 cm de large, soit l’équivalent d’un écran de 55 pouces. Avec 13 cm de hauteur, elle ne pourra pas se poser simplement entre les pieds de l’écran sous peine de cacher le bas de l’image. Il faudra prévoir un support rehaussant ce dernier ou bien le fixer au mur. Le meuble devra être assez costaud et au moins aussi large que la barre Ambeo. Elle demande un léger effort de mise en place comparativement à la plupart des barres aux dimensions plus passe-partout.

Configuration 5.1.4

Pour reproduire les bandes-son 3D au format Dolby Atmos ou DTS:X, des enceintes en hauteur sont nécessaires. Sennheiser ayant tout rassemblé dans la barre, c’est le concept des canaux hauts par réflexion qui a été retenu. Deux haut-parleurs placés sur le dessus de la barre sont dédiés à ces quatre canaux, ce qui est un peu étrange : une appellation 5.1.2 aurait été plus réaliste que 5.1.4, comme nous allons le voir.

Les trois canaux de façade sont reproduits chacun par deux woofers de 10 cm et un tweeter. Les canaux surround situés sur les côtés sont reproduits par un tweeter et sûrement par une partie des woofers des canaux droit et gauche. Les six woofers reproduisent l’ensemble du grave et du canal LFE pour éviter l’ajout d’un caisson séparé. Sennheiser annonce une bande passante démarrant à 30 Hz, un chiffre exceptionnel pour une barre sans caisson !

sennheiser ambeo soundbar inside

Les haut-parleurs sont protégés par une grille recouverte de tissu acoustique classique. Elle laisse une encoche en bas et au centre de la façade occupée par un afficheur OLED monochrome. Celui-ci indique tous les changements de source, de volume et de mode audio. Il est dommage qu’il ne puisse pas afficher les trois en permanence pour savoir à tout moment où l’on en est. Tout à droite, le logo Ambeo rétroéclairé indique l’état de fonctionnement de la Soundbar.

La connectique est importante. Sennheiser a vraiment prévu que vous vous passiez de tout autre appareil. On trouve une entrée analogique RCA, une entrée numérique optique, trois entrées HDMI et une sortie HDMI eARC. Sur le dessus, quelques touches essentielles donnent accès au choix des sources et au contrôle du volume, mais aussi à l’activation du mode Ambeo.

Installation via Bluetooth puis Chromecast

L’installation de l’Ambeo Soundbar nécessite l’application mobile Sennheiser Smart Control également utilisée pour d’autres produits de la marque. La connexion de la barre à l’application passe par le Bluetooth, et encore plus rapidement via le NFC. Une fois la barre reconnue, la première étape consiste à effectuer le calibrage audio avec le micro fourni. Celui-ci est constitué d’une base en métal, d’un long col au bout duquel est positionné le micro et du câble à relier à la barre via une prise jack 2,5 mm en façade. Cette procédure est simple et rapide, tout est indiqué sur l’afficheur frontal. Le son calibré est actif par défaut, ce qui correspond au mode Ambeo. Éteindre l’Ambeo désactive donc le réglage audio automatique.

Pour activer la connexion réseau, Wi-Fi ou Ethernet, il faut passer par l’association Chromecast via l’application Google Home. Une nouvelle fois, un fabricant audio préfère s’en remettre au savoir-faire de Google plutôt que de développer une procédure réseau de zéro. L’Ambeo Soundbar peut donc recevoir de la musique depuis un smartphone ou une tablette et être pilotée à la voix avec une enceinte Google Assistant.

Du grand spectacle

Nous avons démarré les tests par quelques écoutes musicales depuis Tidal en Chromecast. Nous avons choisi le mode « music » standard et conservé l’effet Ambeo. La restitution ne dépasse pas la largeur de la barre mais on ressent l’effet ajoutant une sorte de réverbération sur les fins de notes. C’est agréable mais pas très fidèle. Lorsque l’on monte le volume, le registre médium commence à accrocher un peu l’oreille, il devient dur. En désactivant le mode Ambeo, la scène sonore devient exagérément centrée, à la limite du mono. Néanmoins, les timbres sont plus réalistes, la musique est plus posée, on perd cette petite agressivité ressentie précédemment. L’écoute musicale type HiFi n’est pas le fort de cette barre : une paire d’enceintes, même modeste, fera toujours mieux en termes d’ouverture et de présence. C’est dommage, nous aurions aimé que cette barre soit capable de remplacer un système home cinéma et un système HiFi simultanément.

Nous passons ensuite notre batterie d’extraits de films en Dolby Atmos et en DTS:X, c’est tout de même la raison d’être de l’Ambeo Soundbar. Nous débutons par une piste technique du disque Dolby afin de vérifier le positionnement des différents canaux. Il n’y a rien à dire sur les trois canaux principaux, c’est parfait. Les deux canaux latéraux profitent des réflexions sur les murs. Dans notre cas, ils sont bien reproduits virtuellement sur les murs latéraux, environ 1 mètre en avant de la barre et 1 mètre au-dessus. Quant aux canaux de plafond, ils sont censés être quatre, c’est-à-dire les top front et les top rear. Lors de nos tests, ils étaient positionnés au même endroit, à la position top middle. Ce n’est pas plus mal et ce sera suffisant dans une pièce de taille modeste. Le résultat serait sûrement différent dans d’autres environnements.

Nous avons lancé Jurassic Park en DTS:X ou encore Unbroken en Dolby Atmos. À chaque fois, le logo du mode reconnu se dessine sur le petit écran OLED. L’Ambeo reproduit les ambiances à la perfection, la pluie comme les explosions, sans coloration. Elle délivre une scène sonore précise et complète qui remplit la totalité du mur de façade. Elle pourra être associée avec des écrans de très grande taille sans aucun problème de cohérence. Les effets virevoltent dans l’espace sans aucune rupture, mais uniquement dans la moitié avant de la pièce. Il y a bien des effets verticaux, mais il n’y en a aucun sur les côtés au niveau du canapé ou à l’arrière de la pièce. La qualité des basses mise en avant par Sennheiser est au rendez-vous. L’Ambeo développe un registre grave de qualité, avec une assise étonnante venant d’une barre de son. Nous n’avions jamais entendu cela auparavant. Les 30 Hz annoncés semblent subjectivement à peu près atteints, mais c’est insuffisant au regard des autres qualités d’immersion de la barre : on en voudrait beaucoup plus ! Pour une petite pièce ou en appartement, on pourra s’en contenter. Dans une grande pièce, que l’Ambeo pourra supporter sans problème, le caisson s’impose pour plus de spectacle. Un caisson à la hauteur bien sûr, capable de descendre très bas et avec du niveau. La sortie subwoofer sur prise RCA est bien prévue, son activation passe par l’application.

Sennheiser a tiré le meilleur de la barre de son

Passées les limites physiques de la barre de son, il nous semble que Sennheiser a réussi à tirer le meilleur de ce format. Les effets sont convaincants, avec une vraie sensation de verticalité ainsi que des effets surround latéraux en avant mais participant efficacement à l’élargissement et à l’épaississement de la scène sonore. Celle-ci est grandiose, si bien que l’on pourrait imaginer associer l’Ambeo avec un écran de projection. Le grave est tout à fait satisfaisant dans une petite pièce, sûrement meilleur que celui d’un petit caisson de basses d’entrée de gamme en termes de cohérence. Les effets latéraux enveloppants sont absents, il y a forcément un moment où l’on arrive aux limites du système. Seule l’écoute musicale est en retrait, il faudra accepter le compromis et réserver de préférence l’Ambeo Soundbar à une utilisation vidéo. C’est bien pour nous la meilleure barre de son tout-en-un du moment. Seul son tarif assez élevé pourra peut-être vous refroidir.

Prix public indicatif : 2500 €
Site du fabricant : Sennheiser

>>> CELA PEUT VOUS INTÉRESSER : NOS AUTRES TESTS DE BARRES DE SON 

Notre avis

Usages & fonctionnalités : etoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile grise (4/5)
App & ergonomie : etoile orangeetoile orangeetoile orangeetoile orangeetoile grise (4/5)
Design/Finition : etoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile demi bleueetoile grise (4,5/5)
Connectivité : etoile orangeetoile orangeetoile orangeetoile orangeetoile orange (5/5)
Qualités sonores : etoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile grise (4/5)
Rapport qualité/prix : etoile orangeetoile orangeetoile orangeetoile orangeetoile grise (4/5)
Intérêt : etoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile bleue (5/5)

Caractéristiques techniques

Barre de son 5.1.4
Haut-parleurs : 6x mediums de 10cm, 5x tweeters, 2x large bande de 8,9 cm
Amplification : 500 Watts max.
Connectique : 3x entrées HDMI 4K, 1x sortie HDMI 4K eARC, 1x entrée optique, 1x entrée analogique RCA, 1x sortie subwoofer RCA
Connectivité sans fil : Wi-Fi ac, Ethernet, Bluetooth, NFC, Chromecast, DLNA/UPnP
Autres : télécommande infrarouge, câbles fournis (dont HDMI), micro de calibrage audio
Dimensions (l x p x h) : 126,5 x 13,5 x 17,1 cm
Poids : 18,5 kg


Autres articles pouvant vous intéresser sur ON-mag et le reste du web



Mots-clés: Sennheiser

Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir

Commentaires   

#1 Damien LADURELLE 24-09-2019 13:48
Bonjour,

pour une meilleure immersion, un caisson de basse de qualité est requis. Oui, mais quel caisson recommanderiez- vous avec cette barre ?

Au vu de son prix, il serait intéressant de lister quelques caissons qui seraient parfaits pour agrémenter l'Ambeo (en low, middle et high price)

Merci beaucoup :)

Damien

Suivez nous

icon facebook instagram logo rond twitter logo rond icon youtube

ON Magazine fait partie de Coopetic Medias SIC-SA à capital variable, immatriculée au RC Paris, n° 80457246900018
Informations légales, contacts, rédaction, publicité, signaler un abus
Powered by Warp Theme Framework