Test lampes connectées Philips Hue : piloter l'éclairage de sa maison devient accessible à tous

Test lampes connectées Philips Hue : piloter l'éclairage de sa maison devient accessible à tous

La gamme de lampes, de luminaires et d'accessoires Philips Hue n'est pas à proprement parler une nouveauté. Philips fait vivre cette gamme de produits depuis 2012 en ajoutant très régulièrement de nouvelles références. En plus des lampes à remplacer partout dans vos luminaires existants, on trouve des luminaires complets, pour l'intérieur comme pour l'extérieur. Le but est de piloter un ou deux points de lumière pour le confort, dans le salon ou la chambre par exemple, ou alors la totalité de l'éclairage de sa maison pour la rendre plus intelligente. Découvrons le kit de départ et comment le faire évoluer.

RETROUVEZ TOUS NOS TESTS DANS NOS GUIDES ET MAGAZINES EN LIGNE  

 

Un contrôleur central et une multitude de lampes

Le pilotage de l'éclairage par Philips Hue repose sur un élément central : le pont (ou bridge en anglais). Ce petit boîtier se branche sur le courant et à votre réseau local via une prise RJ45. Il communique sans fil avec toutes les lampes et tous les luminaires de la maison, sans lui, aucun contrôle n'est possible. Certaines lampes se contrôlent directement depuis son smartphone, sans nécessiter de boîtier intermédiaire, comme c'est le cas des AwoX SmartLIGHT (lire aussi). Donc attention s'il vous prenait l'idée d'acheter une lampe Philips Hue toute seule, vous ne pourrez rien en faire.

Les lampes Philips Hue communiquent en ZigBee. Cette norme est universelle, bien que chaque fabricant l'accommode un peu à sa sauce. Pour ne prendre aucun risque, on associera uniquement des lampes Philips Hue à un pont Hue, et vice-versa. Il est possible de passer par un autre pont d'une autre marque, comme une box domotique avec du ZigBee, ou de mélanger des lampes Hue avec des lampes ZigBee d'autres fabricants. Même si cela fonctionne bien quand on maîtrise le sujet, je vous conseille de l'éviter et de rester en mono marque.

Le pont Hue se présente sous la forme d'un petit boîtier blanc à poser ou à fixer au mur. On trouve sur le dessus trois LEDs bleues pour indiquer l'état des connexions ainsi qu'un gros bouton d'association. Le bridge peut donc être caché, mais il doit rester accessible pour l'installation et pour l'ajout ultérieur d'autres lampes ou accessoires.

Philips Hue pont HomeKit

 

Une app pour devenir chef d'orchestre de la lumière

L'app Philips Hue se connecte au pont pour piloter la lumière. C'est pour cette raison que le pont doit être relié au réseau de la maison (en filaire), tout comme votre smartphone (en WiFi).

La première étape est bien entendu d'installer le pont et de lui donner une adresse sur le réseau. Ensuite, on va associer une à une les lampes au pont Hue. Il est également possible d'ajouter des accessoires qui sont au nombre de trois : une télécommande, un clavier et un détecteur de mouvements.

La page d'accueil présente la liste des pièces auxquelles ont été associées les lampes. Si plusieurs lampes se trouvent dans la même pièce, le bouton à droite allume et éteint toutes les lampes de la pièce concernée. Pour les piloter séparément, il suffit d'appuyer sur le nom de la pièce et là on retrouve toutes les lampes associées.

Le kit de départ Philips Hue que j'ai testé comprend un pont et deux lampes blanc chaud (2700K) variables en intensité, mais pas en couleur. J'ai ajouté une troisième lampe multicolores RVB vendue à l'unité. Il existe également une troisième sorte de lampe Hue "White Ambiance", dont la température de couleur est variable du blanc chaud au blanc froid.

Depuis l'app, je peux donc varier la luminosité ou modifier la couleur, selon le type de lampe choisie. Après plusieurs semaines de tests, je peux confirmer que les Philips Hue fonctionnent parfaitement, à chaque coup, sans aucun bug. Les allumages et extinctions programmées ont toujours fonctionné. Les pourcentages de luminosité ou les couleurs modifiées restent stables et ne se modifient pas dans le temps.

 

Le pilotage de l'éclairage par scénarios

Philips a décidé de miser sur les scénarios pour un usage plus pertinent de l'éclairage piloté. Devoir sortir son smartphone toutes les deux minutes pour varier l'intensité ou changer de couleur, c'est bien pour épater les amis, mais cela n'a que très peu d'intérêt au quotidien.

Les scénarios se proposent de varier la luminosité ou la couleur selon des schémas prédéfinis. Ils vont prendre comme exemple des usages précis (détente, lecture, veillée, etc.) ou alors des simulations d'éclairage telles qu'on peut les rencontrer naturellement (coucher de soleil, crépuscule, aurore boréale, etc.).

L'étape suivante, c'est la programmation dans le temps de l'éclairage. Pour cela, on se rend dans le menu "Routines" de l'app. Par exemple, on va pouvoir se lever ou se coucher en lumière, avec allumage ou extinction progressive de la lumière. Si on a connecté le pont Hue à un compte Philips Hue en ligne, il est également possible d'allumer automatiquement la lumière lorsque l'on arrive à la maison, par détection de la position du smartphone. Les possibilités sont illimitées avec la possibilité de créer ses propres routines.

Philips prépare par ailleurs une version 3 à son application qui devrait sortir avant cet été.

 

Une ouverture totale vers d'autres solutions de contrôle

Même si les lampes Hue sont avant tout conçues pour parler au pont Hue, Philips a ouvert son système vers des solutions de contrôle externes. Les objectifs sont toujours les mêmes : automatiser l'éclairage, l'intégrer à son mode de vie et faciliter son contrôle au quotidien.

Il est tout d'abord possible de piloter les systèmes Hue à la voix, que ce soit par Google Home, Amazon Alexa, ou Apple Siri. Dans ce dernier cas, les lampes Philips Hue apparaissent aussi dans l'application domotique Maison d'Apple (HomeKit) installée d'office sur tous les iPhones. Comme on peut le voir ci-dessous en exemple, la lampe "canapé droite" est bien présente et intégrée dans l'app Google Home à gauche, dans l'app Amazon Alexa au centre et dans l'app Apple Maison à droite.

Philips Hue Google Alexa Siri

De multiples autres apps, dédiées à l'éclairage ou à d'autres usages sont capables de contrôler les lampes Hue. Des apps domotique bien sûr, mais aussi des apps de création musicale pour synchroniser la lumière avec le son, ou encore des apps de yoga ou de méditation pour créer une atmosphère zen.

Enfin, on peut associer les lampes Hue aux téléviseurs Philips intégrant un éclairage Ambilight sur les pourtours de l'écran. Le résultat, c'est la pièce entière qui change de couleur en fonction des couleurs à l'écran. Une association est possible avec les solutions de gaming Razer, afin d'éclairer la pièce en synchronisation avec l'action du jeu.

Philips Hue Ambilight

J'ai pu facilement associer les lampes Hue à Google Assistant, à Amazon Alexa, à l'application Maison d'Apple et Siri, à IFTTT (pour créer des scénarios en ligne) ou encore à la télécommande Logitech Harmony pour piloter la lumière avec les touches dédiées. L'association s'est déroulée à chaque fois sans heurt, les trois lampes sont bien apparues correctement pour devenir pilotables sans aucun bug.

 

Une gamme Hue de plus en plus complète

Les possibilités de contrôle de l'éclairage sont infinies et Philips a réellement bien pensé son système. Idéalement, vous n'avez plus qu'à changer toutes les lampes de votre maisons par des éléments Philips Hue. Les lampes existent avec tous les culots les plus courants E27, E14, GU10, à baïonnette, mais aussi en bandeaux de LEDs. Les luminaires sont proposés sous forme de plafonniers, d'appliques ou encore de balises à planter pour le jardin ou la terrasse.

Philips Hue kit

Si vous n'aviez pas prévu un câblage domotique à la construction de votre maison pour piloter tout l'éclairage, avec les lampes Philips Hue cela est possible sans aucun travaux. La fameuse fonction "éteindre toutes les lumières quand je pars" devient alors possible. Avec les scénarios d'usage, les routines et le contrôle synchronisé par d'autres systèmes, il n'y a plus aucune limite au contrôle de l'éclairage de votre habitation.

 

Prix public indicatif : kits de démarrage, de 80 à 200 € ; lampe seule à partir de 20 €

Site du fabricant : Philips

 

Notre avis

  • Usages & fonctionnalités : etoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile bleue (5/5)
  • App & ergonomie : etoile rougeetoile rougeetoile rougeetoile rougeetoile grise (4/5)
  • Design/Finition : etoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile grise (4/5)
  • Connectivité : etoile rougeetoile rougeetoile rougeetoile rougeetoile rouge (5/5)
  • Rapport qualité/prix : etoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile grise (4/5)
  • Intérêt : etoile rougeetoile rougeetoile rougeetoile rougeetoile rouge (5/5)

 

Caractéristiques techniques du pont Philips Hue

  • Diamètre : 88x88 millimètres
  • Hauteur : 26 millimètres
  • Bande de fréquence : 2400–2483,5 MHz
  • Nombre max. d'accessoires : 10
  • Nombre max. d'ampoules : 50
  • Options de montage : bureau ou sur un mur
  • Adaptateur secteur : 100–240 V CA / 50–60 Hz
  • Tension de sortie : 5 V CC, 600 mA
  • Consommation en veille : 0,1 W max.
  • Consommation électrique : 250 mA max.
  • iOS 8 ou version ultérieure
  • Compatible HomeKit iOS 9 ou version ultérieure
  • iPad 2e, 3e et 4e génération et supérieur
  • iPad Air 1, 2
  • iPad mini 1, 2, 3, 4
  • iPhone 4, 4S, 5, 5S, 6, 6 Plus et supérieur
  • iPod Touch 5e génération et supérieur
  • Android 2.3 ou version ultérieure

Offres Philips Hue sur Amazon


Autres articles pouvant vous intéresser sur ON-mag et le reste du web



Mots-clés: Philips

Suivez nous

icon facebook instagram logo rond twitter logo rond icon youtube

ON Magazine fait partie de Coopetic Medias SIC-SA à capital variable, immatriculée au RC Paris, n° 80457246900018
Informations légales, contacts, rédaction, publicité, cookies, signaler un abus
Powered by Warp Theme Framework