icon facebook instagram logo rond twitter logo rond icon youtube      

Test enceinte intelligente Sony LF-S50G : musique d’ambiance à 360° associée à l’aide vocale Google Assistant

Test enceinte intelligente Sony LF-S50G : musique d’ambiance à 360° associée à l’aide vocale Google Assistant

Comme tous les acteurs de l’audio, Sony s’est lancé dans le monde de l’enceinte connectée avec assistant vocal. La LF-S50G repose sur Google Assistant. La partie son est techniquement recherchée afin de tenir compte de la contrainte du volume minimal disponible. Sony a ajouté d’autres petites fonctionnalités absentes chez la concurrence et qui pourraient vous plaire au moment du choix.

>>> RETROUVEZ TOUS NOS TESTS DANS NOS GUIDES ET MAGAZINES EN LIGNE

 

Découverte : Sony vous prend par la main

Lorsque l’on retire le haut de la boite, on découvre l’enceinte installée dans un support de calage en mousse. Une fois ces deux éléments retirés, un découvre un gros paquet de documentation. Il y a un manuel de démarrage, un autre d’utilisation, les garanties et licences, et enfin un petit dépliant de prise en main vocale de Google Assistant. L’alimentation se trouve en-dessous, sous la forme d’une transformateur 15V.

On note donc deux différences par rapport à la concurrence. La présence de cette documentation exhaustive, et celle d’un transformateur d’alimentation. Habituellement, on a une petite feuille volante qui demande de télécharger l’application mobile, et éventuellement de se connecter au site du fabricant pour trouver aide et manuels. Et le plus souvent, l’alimentation est intégrée à l’enceinte pour qu’un simple câble de courant suffise. Ca prend moins de place sur une multiprises. Concernant la documentation, on n’en attend pas moins d’une multinationale comme Sony habituée à réaliser cela sur la totalité de ses produits.

L’installation est tout ce qu’il y a de plus classique pour ceux qui connaissent les produits compatibles Chromecast et/ou Google Assistant. On utilise l’application mobile Google Home, disponible sur Android et iOS. Dès l’ouverture de l’application, celle-ci voit qu’une nouvelle enceinte n’est pas encore associée. Il suffit de suivre les étapes pour qu’elle se lie à votre compte Google et à votre réseau WiFi. Notez qu’il n’y a pas de prise Ethernet sur cette enceinte. Quelques instants plus tard, la LF-S50G est prête à fonctionner.

Elle est également compatible Bluetooth et NFC. Le bouton d’appairage Bluetooth se trouve en bas de l’enceinte à l’arrière, à côté de la fiche d’alimentation. Une petite LED bleu vient confirmer l’association. Une zone NFC un peu plus haut permet l’association sans aucune manipulation, avec un smartphone ou une tablette compatible, juste en l’approchant de l’enceinte.

Enfin, il faut savoir qu’elle résiste aux projections d’eau (IPx3), ce qui permet de l’utiliser sans trop de crainte dans une cuisine. Le cache, noir ou blanc selon le modèle que vous aurez acquis, peut même se retirer pour être nettoyé à l’eau.

 

Utilisation : triple contrôle via l’app, à la voix et aux gestes

L’enceinte Sony repose exclusivement sur les protocoles Google Chromecast et Google Assistant. Elle n’a donc pas d’application de diffusion musicale dédiée. En revanche, elle est compatible avec toutes les applications compatibles Chromecast. On va donc utiliser Spotify, Deezer ou YouTube pour “caster” la musique vers la LF-S50G. Dans chacune de ces applications, il y a une petite icône destinée à sélectionner une enceinte compatible vers laquelle envoyer le flux audio.

Concernant la diffusion multipièces, c’est depuis l’app Google Home que l’on crée des groupes de pièces. Ces groupes apparaissent alors comme une seule enceinte dans les listes de lecteurs compatibles des applications de musique. La LF-S50G est donc bien compatible multiroom, avec d’autres LF-S50G ou avec n’importe quelle autre enceinte Chromecast Audio (Riva, Bang & Olufsen, etc.).

Sony LF S50G app

Mais c’est ici que l’on peut profiter du contrôle vocal pour lancer un morceau en particulier, n’importe quelle chanson d’un artiste, une radio web, etc. Le fonctionnement est identique à tout appareil compatible Google Assistant. On commence sa phrase par “OK Google…”, puis on ajoute “...joue Uptown Funk”. L’enceinte répond qu’elle va la chercher sur Deezer, par exemple, et la lance immédiatement.

Comme avec tous les appareils Google Assistant, on ne va pas vous cacher que la compréhension n’est pas fiable à 100%. Cela n’a rien à voir avec Sony, mais on se doute bien que l’assistant de Google évoluera et se fiabilisera avec le temps. Pour l’instant, on peut poser des questions simples, jouer à des jeux, ou encore demander la météo des jours à venir. En dehors des appareils de musique, on peut également contrôler un certain nombre d’éléments domotiques pour piloter sa maison à la voix, comme les éclairages Philips Hue.

Sony LF S50G lifestyle

Sony ne s’est pas arrêté là et a ajouté le contrôle gestuel. Il est toujours bien d’avoir à sa disposition quelques touches de fonctions rapides sur l’appareil. Pas mal de ses concurrentes arborent des boutons sur le dessus ou le côté. Ici, aucun bouton physique n’est visible, pour des questions esthétiques peut-être. Pourtant, on peut modifier le volume, changer de piste, mettre en pause. Tout cela s’effectue avec des gestes bien précis. Pour changer de piste, il faut passer sa main au-dessus de l’enceinte de la gauche vers la droite. Pour le volume, il faut dessiner un cercle avec le doigt, à la façon des premières générations d’iPod.

Cela ne fonctionne pas à tous les coups, surtout pour le contrôle du volume où il faut s’y reprendre à plusieurs fois. Mais surtout, on retrouve toujours le même souci des interfaces gestuelles : il faut mémoriser les gestes, et une personne extérieure venant chez vous sera incapable de manipuler l’enceinte sans votre aide. Pour le coup, c’est sympathique si vous vous y habituez, mais on préférera le contrôle vocal, plus moderne !

 

A l’écoute : la force tranquille du son à 360°

La LF-S50G ne mesure que 11 centimètres de diamètre pour 16,2 centimètres de haut. Elle est bien sûr mono, comme toutes ses concurrentes. Plutôt que d’avoir positionné les haut-parleur à la verticale, Sony les a installés à plat. Il y a un haut-parleur de grave de 53 mm, et un médium de 48 mm. Ils sont positionnés à l’horizontale et se fond face. Entre les deux, des diffuseurs expulsent le son à 360°. Le haut-parleur de grave est relié à une charge en labyrinthe qui augmente les fréquences basses.

J’ai effectué les écoutes à partir de ma playlist de morceaux de test sur Deezer. J’ai écouté du funk, de la pop, de l’électro-dance, du jazz… Le rendu global est écourté dans les extrêmes. Il y a peu de sous-grave, et peu d'extrême-aigu. La restitution est centrée sur le médium et l’aigu. Celui-ci est tout à fait correct, propre et assez peu coloré finalement. Le manque dans le grave est général sur ce type d’enceintes. Mais de toute façon, très peu savent faire mieux, à part la Sonos Play ONE notamment. On ne lui en tiendra donc pas rigueur. Par contre, il est dommage que l’aigu ne file pas plus haut, pour plus de précision et de détails. Techniquement, cela s’explique : le médium large bande posé à plat ne peut pas faire de miracle dans ce domaine.

Sony LF S50G Sonos play ONE

Cependant, tous ces résultats sont contrebalancés par une véritable restitution à 360°. On peut tourner dans la pièce, et même passer derrière l’enceinte : le son est identique où que l’on se trouve. On ne peut pas en dire autant de ses concurrentes dont les haut-parleurs ne diffusent que dans une direction. Il est vrai que si l’on monte très haut le volume, même si l’enceinte est directive, le son finira quand même par remplir la pièce. Justement, la LF-S50G n’est pas très à l’aise à fort volume. Je conseille de monter à 75% maximum, pas au-dessus. Ca tombe bien, car l’affichage de l’heure sur l’enceinte bascule sur le niveau de volume quand on modifie celui-là, pratique. Au-delà de 75%, la dynamique commence à se tasser, et l’on entend clairement les haut-parleurs commencer à talonner, à s’embourber pour tenter de tenir la cadence. Au final, en restant dans des niveaux de volume raisonnables, cela nous donne un son doux et agréable, parfaitement adapté à une écoute d’ambiance.

>>> À LIRE AUSSI : NOS AUTRES TESTS D'ENCEINTES SANS FIL

 

En conclusion : une enceinte Google Assistant pratique pour de la diffusion musicale d’ambiance

La Sony LF-S50G est une enceinte intelligente pratique avec l’inclusion du Bluetooth. Il ne lui manque qu’une entrée audio auxiliaire. Elle est aussi très pratique grâce à son afficheur pour l’heure et le niveau de volume que l’on ne trouve pas ailleurs. Et bien sûr parce qu’elle se pilote à la voix. L’afficheur rassurera ceux qui passent d’un système HiFi classique avec un écran et des boutons à leur première enceinte sans fil. L’interface gestuelle part d’une bonne intention, mais manquant d’efficacité surtout pour le volume, le contrôle vocal devrait suffire.

Côté son, elle est limitée en termes de bande passante et en volume sonore, mais elle le compense par sa diffusion agréable à 360° à niveau modéré qui devrait satisfaire beaucoup de personnes. De toute façon, si l’on recherche de la HiFi, ou même de la sonorisation type boite de nuit, à partir d’une petite enceinte mono à 200 €, il faut clairement revoir ses ambitions.

Si vous n’avez pas pour objectif de sonoriser des soirées endiablées, mais si vous écoutez plutôt à un niveau sonore raisonnable, même dans des pièces de volume correct, et que vous souhaitez ajouter un assistant vocal chez vous, alors la LF-S50G est une bonne piste à suivre pour votre première enceinte intelligente.

Prix public indicatif : 200 € 

Site du constructeur : Sony

 

Notre avis

  • Usages & fonctionnalités : etoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile grise (4/5)
  • App & ergonomie : etoile rougeetoile rougeetoile rougeetoile griseetoile grise (3/5)
  • Design/Finition : etoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile grise (4/5)
  • Connectivité : etoile rougeetoile rougeetoile rougeetoile demi rougeetoile grise (3,5/5)
  • Qualités sonores : etoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile griseetoile grise (3/5)
  • Rapport qualité/prix : etoile rougeetoile rougeetoile rougeetoile rougeetoile grise (4/5)
  • Intérêt : etoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile demi bleueetoile grise (3,5/5)

 

Caractéristiques techniques

  • TYPE DE HAUT-PARLEUR : mono
  • TAILLE DES ENCEINTES : Caisson de basses : 53 mm, Medium-aigu : 48 mm
  • WiFi, Chromecast, NFC
  • Moteur vocal Google Assistant
  • Bluetooth 4.2 (SBC, A2DP, AVRCP)
  • DIMENSIONS (L X H X P) : φ110 mm x H 162 mm
  • POIDS : Environ 750 g
  • CONSOMMATION ÉLECTRIQUE : 8W, 0.5W en veille


Autres articles pouvant vous intéresser sur ON-mag et le reste du web



Mots-clés: Sony

Comments est propulsé par CComment

Suivez nous

icon facebook instagram logo rond twitter logo rond icon youtube

ON Magazine fait partie de Coopetic Medias SIC-SA à capital variable, immatriculée au RC Paris, n° 80457246900018
Informations légales, contacts, rédaction, publicité, signaler un abus
Powered by Warp Theme Framework