icon facebook instagram logo rond twitter logo rond icon youtube      

Lapin Nabaztag : un kit pour réveiller la bête au bois dormant des objets connectés

Nabaztag

Vous vous souvenez du lapin Nabaztag ? C’est l’un des premiers objets connectés qui a intégré les foyers. À l’initiative de l’un de ses créateurs, il peut désormais se réveiller et reprendre vie grâce à un kit utilisant un Raspberry Pi, disponible sur la plateforme de financement participatif Ulule.

Le lapin connecté Nabaztag a vu le jour en 2005, développé par Olivier Mével et Rafi Haladjian de la société Violet. Ce lapin aux oreilles mobiles pouvait énoncer la météo, l’état du trafic routier, de la pollution de l’air ou les infos du jour, signaler l’arrivée d’un message sur la messagerie de son utilisateur, diffuser des podcasts ou raconter des blagues… En ce sens, Nabaztag est un peu l’ancêtre des assistants vocaux, le pilotage de la maison connectée en moins. Peut-être plus encore que ses fonctionnalités, c’est sa bonne bouille qui a séduit le public : oreilles qui bougent, nez et corps qui s’illuminent de différentes couleurs… 150 000 Nabaztag ont été vendus à travers le monde. Racheté plusieurs fois, Nabaztag s’éteint en 2008, chez Aldebaran Robotics (créateur des robots Nao et Romeo), qui coupe ses serveurs. Voilà comment cet objet connecté s’est vu relégué au simple rang d’objet décoratif vintage.

Un kit créé à la Maker Faire pour redonner vie au lapin Nabaztag

En novembre 2018, l’un de ses créateurs, Olivier Mével, réunit une partie de l’équipe de Violet de l’époque à l’occasion de la Maker Faire à Paris. Le défi ? Redonner vie à Nabaztag en développant un kit (électronique et logiciel) qui lui permet de fonctionner à nouveau, et sans dépendre de serveurs externes. Les bénévoles passionnés se prennent au jeu et décident d’aller au-delà de ce projet réalisé lors de la Maker Faire. Ils développent donc un kit facile à installer par le commun des mortels sur un Nabaztag ou Nabaztag:tag (le modèle de seconde génération) pour remplacer son ancienne électronique. La nouvelle comporte une carte électronique et un Raspberry Pi Zero WH - un nano-ordinateur, très prisé des geeks bricoleurs ou « makers ».

Nabaztag nouvelle electronique

Plusieurs kits possibles, développés par Enero et vendus sur Ulule

Ce kit a été nommé TagTagTag, clin d’œil aux noms adoptés par les différentes versions du lapin connecté. Il est fabriqué par Enero, l’agence de développement d’objets connectés créée par Olivier Mével. Paul Guyot, l’ancien directeur technique de Violet, a aussi mis la main à la pâte, pour développer à nouveau les services les plus emblématiques, afin de ne pas décevoir les amoureux de Nabaztag. De plus, grâce à ce kit, le lapin Nabaztag peut enfin se réveiller de son long sommeil et ce en toute indépendance, puisqu’il ne dépend plus de serveurs extérieurs. Cette bête au bois dormant ne devrait donc plus rechuter dans un sommeil aussi long que décevant.
Le kit est disponible sur le site de financement participatif Ulule dans plusieurs versions. Le kit TagTagTag complet qui permet de changer toute l’électronique (le tournevis triangulaire pour procéder à l’opération est même fourni) coûte 85 €. Les utilisateurs qui possèdent déjà un Raspberry Pi Zero WH peuvent se procurer la carte électronique seule : celle-ci permet de faire fonctionner le moteur, le microphone et d’accueillir le Raspberry Pi. Elle est vendue 65 €. Enfin, il est possible de s’offrir un Nabaztag complet au prix de 300 €.

Plutôt chic, Enero précise que les possesseurs d’un Nabaztag d’époque qui auraient égaré le bloc secteur n’ont qu’à lui écrire (Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.) pour trouver une solution. La société conseille même de chiner dans les brocantes ou sur les sites de vente d’objets d’occasion pour trouver un Nabaztag d’époque. Pour faciliter le montage du kit, une vidéo très didactique a été réalisée par Enero et postée sur Ulule. Par ailleurs, l’entreprise promet de faire évoluer encore les services de Nabaztag au fil du temps et la partie logicielle est accessible en open source (« les développements ont été effectué en Python sous Raspian (ils sont disponibles en sur GitHub » précise Enero).

La vidéo officielle annonçant le retour de Nabaztag : 

Tutoriel d'installation du kit TagTagTag

Comment installer le kit TagTagTag from reaDIYmate on Vimeo.


Autres articles pouvant vous intéresser sur ON-mag et le reste du web



Mots-clés: Nabaztag

Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir

Suivez nous

icon facebook instagram logo rond twitter logo rond icon youtube

ON Magazine fait partie de Coopetic Medias SIC-SA à capital variable, immatriculée au RC Paris, n° 80457246900018
Informations légales, contacts, rédaction, publicité, signaler un abus
Powered by Warp Theme Framework