icon facebook instagram logo rond twitter logo rond icon youtube      

Crestron modernise ses interfaces graphiques autogénérées grâce à OS3

Crestron Home OS3

Crestron a dévoilé récemment un nouveau design d'interface pour ses écrans tactiles. Rappelons que les designs sont entièrement libres et personnalisables de zéro avec les produits d'automation de la marque. Depuis longtemps, Crestron et des indépendants proposent des templates prêts à l'usage. Avec Crestron Home, cela risque bien de devenir inutile.

De Pyng à Crestron Home 

Le changement a débuté avec Pyng. Cette première solution a permis de mettre en place de nouvelles solutions de contrôle signées Crestron, plus simples et plus rapides à mettre en œuvre. Ou comment attirer une nouvelle frange d'installateurs tournés vers le grand public plutôt que le luxe. Ceci en leur facilitant la vie avec des interfaces graphiques autogénérées. L'interface Pyng ne peut pas être changée, mais il est facile d'ajouter tous les équipements en les sélectionnant dans des listes déroulantes. Avec Pyng OS2, l'interface a légèrement évolué, mais c'est surtout la liste d'appareils compatibles qui s'est beaucoup allongée, intégrant la distribution vidéo ou Sonos par exemple.

Crestron Home s'adapte à la tendance dans les interfaces graphiques

Avec OS3, le nom Pyng disparaît, bienvenue à Crestron Home. Cette nouvelle génération découle de l'expérience acquise avec Pyng. En 2019, une nouvelle présentation graphique fait son apparition : plus moderne, plus actuelle. Elle suit la tendance initiée non pas par les acteurs de la domotique haut de gamme, mais plutôt par les spécialistes de l'objet connecté comme Apple HomeKit ou Samsung SmartThings. L'interface est épurée, très jolie, très agréable.

Elle devrait plaire à coup sûr. Elle est surtout universelle et dynamique pour s'adapter à tous les appareils tactiles, que ce soient les télécommandes ou les dalles murales Crestron comme les apps Crestron pour smartphone et tablette. Pour faire fonctionner Crestron Home, il faudra au minimum un contrôleur CP3R, un modèle déjà évolué. Il devrait logiquement y avoir de nouveaux contrôleurs plus accessibles, comme l'a été le PYNG-HUB dédié au premier Pyng OS il y a quelques années. 

Crestron Home OS3 interfaces

Cette même interface permet de piloter plusieurs lieux, si l'on possède une maison secondaire, par exemple. Elle met automatiquement en avant les commandes et les informations dont on a besoin pour éviter à l'intégrateur Crestron d'avoir quelque modification que ce soit à apporter. Une véritable révolution chez Crestron. 

Source : Crestron


Autres articles pouvant vous intéresser sur ON-mag et le reste du web



Mots-clés: Crestron

Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir

Suivez nous

icon facebook instagram logo rond twitter logo rond icon youtube

ON Magazine fait partie de Coopetic Medias SIC-SA à capital variable, immatriculée au RC Paris, n° 80457246900018
Informations légales, contacts, rédaction, publicité, signaler un abus
Powered by Warp Theme Framework