icon facebook instagram logo rond twitter logo rond icon youtube      

Google Home pourrait reprendre la main dans le monde des enceintes intelligentes

Google Home pourrait reprendre la main dans le monde des enceintes intelligentes

Quoi de mieux pour s'imposer face à des concurrents qui font beaucoup de bruit que de leur couper l'herbe sous le pied en devenant commercialement disponible avant eux ? C'est en tous les cas ce qu'il se passe sur le marché français avec l'assistant Google Home en vente dans un mois, alors que les concurrents Amazon Echo et Apple HomePod n'ont toujours pas de date de disponibilité officielle. Certes, le marché français n'est pas représentatif du marché mondial, mais d'autres indices laissent entendre que Google Home est loin d'avoir dit son dernier mot.

 

L'enceinte intelligente à commande vocale Google Home sera en vente sur le Google Store français dans moins d'un mois et deviendra donc le premier assistant dans une enceinte à parler français (voir Google Home : l’enceinte connectée arrive en France le 3 août, grillant la priorité à Amazon et Apple).

Du côté d'Amazon, on repousse la disponibilité d'Echo en France sans date précise depuis de longs mois. Le produit existe depuis plusieurs années aux Etats-Unis, le problème qui retarde sa présence dans notre pays est bien la compréhension et l'intégration de la langue française. Quant à Apple, le HomePod récemment présenté ne devrait pas rejoindre les linéaires avant la fin de cette année ou le début de l'année prochaine. 

D'autres concurrents sont sur les rangs, comme Microsoft (Cortana sur le Harman Kardon Invoke), Samsung (Bixby dans une future enceinte) et même Alibaba (Tmall Genie X1 à 73$) ! Si on ne parle que des GAFA, Google Home arrive en second sur le marché mondial, mais il n'est pas dépourvu de capacités qui pourraient lui permettre de combler son retard face au leader Amazon Echo. Voici les trois avantages concurrentiels de Google Home.

 

Avantage n°1 : son nombre de langues reconnues

Google a pris une bonne avance sur Amazon en proposant une version française assez rapidement. On peut imaginer que l'expérience acquise à travers l'assistant vocal OK Google présent dans les smartphone Android a largement contribué à cette avance. Amazon n'a effectivement pas la chance de posséder une telle base de travail existante dans notre langue. Apple pourra également profiter de son côté des données emmagasinées grâce à Siri qui est désormais présent sur tous ses appareils.

Le nombre de langues reconnues à ce jour par les moteurs vocaux de ces trois firmes est le suivant :

  • OK Google - 27 langues
  • Siri - 21 langues
  • Echo - 2 langues

Google comme Apple pourront capitaliser sur cette expérience pour multiplier la compatibilité de leurs assistants intelligents avec d'autres langues de par le monde et les proposer dans une multitude de pays, lorsqu'Amazon rencontrera forcément toujours ce déficit d'expérience. 

google home inside

 

Avantage n°2 : ses fonctionnalités audio

Assistant vocal ou enceinte connectée ? Cette nouvelle catégorie de produit répond à plusieurs qualificatifs qui mettent soit en avant le côté "enceinte", soit le côtgé "vocal". Dans tous les cas, on parle de son, de haut-parleurs et de microphones intégrés.

En dehors de la partie pûrement assistant (je pose une question, le produit me répond), les assistans vocaux font bien office d'enceintes pour écouter de la musique. Ce serait d'ailleurs d'après toutes les études parues l'un des usages principaux.

Là aussi, les trois produits Apple, Google et Amazon sont plus ou moins évolués dans le domaine. Il y a tout d'abord les services musicaux disponibles :

  • Amazon Echo - Amazon Music, Spotify, IHeartRadio, TuneIn, Pandora
  • Google Home - Google Play Musique, Deezer, Spotify, Tuneln
  • Apple HomePod - Apple Music 

Apple pourrait annoncer le support d'autres services à la sortie du produit, tandis que les deux autres concurrents se valent. Ces listes ne peuvent qu'être amenées à grossir.

Il y a ensuite la possibilité de faire de la diffusion multiroom :

  • Google Home - Chromecast
  • Apple HomePod - AirPlay 2
  • Amazon Echo - Bluetooth

Même si le Bluetooth évolue dans ce domaine avec des apps permettant de mixer des enceintes de constructeurs différents, Amazon est clairement en retrait sur ce sujet. Google propose la solution la plus universelle et la plus répandue, tandis que la sortie du HomePod coïncidera avec celle des premiers produits compatibles AirPlay 2. 

Chromecast bénéficie également de la possibilité de streamer des dizaines d'applis et de services de streaming vers l'enceinte connectée, même ceux qui ne sont pas supportées nativement.

google home music

 

Avantage n°3 : sa meilleure compréhension du langage

Amazon Echo est disponible depuis 2014. Il s'est vendu à plus de 8 millions début 2016, et 10 millions d'Echo devraient trouver preneur en 2017. Amazon détient aujourd'hui 70% du marché de l'enceinte connectée.

Ce fort engouement a entrainé dans son sillon de nombreux développeurs qui ont créé la compatibilité de leurs produits et services avec Echo, c'est ce que l'on appelle des "skills". Il y en a plus de 15.000 pour Alexa tandis que OK Google plafonne à moins de 400. 

skills voice ai

Il est évident que les skills vont se multiplier sur la plateforme Google, comme à la concurrence, chez Cortana de Microsoft et via le programme HomeKit d'Apple.

Cependant, la société 360i a décidé de comparer l'efficacité d'Amazon Echo face à Google Home afin de définir lequel était le plus performant.

Sur un total de 3000 questions posées aux deux assistants, le résultat est sans appel : les réponses de Google Home sont six fois plus pertinentes que celle d'Amazon Echo ! Il ne reste plus qu'à recommencer le même test avec Siri.

 

Google Home a toutes les cartes en main pour rattraper Amazon

Google Home reconnaît plus de langues afin de s'établir plus rapidement internationalement. Il bénéficie de la plus grande compatibilité audio grâce à Chromecast intégré. Et enfin, ses réponses sont plus pertinentes que son concurrent direct. Hors périodes de promotion, l'enceinte de Google est aussi moins chère que celle d'Amazon : 129$ contre 179,99$.

Sur le papier, Google devrait sans problème renverser la tendance et reprendre rapidement les parts de marché d'Amazon. Mais ce ne serait pas la première fois qu'un produit plus performant que son concurrent n'est pas commercialement le vainqueur...

N'oublions pas qu'Amazon Echo garde un atout majeur : il est vendu sur le site Amazon, l'un des sites eCommerce les plus importants au monde. On peut acheter en un click un Echo, en même temps que le dernier roman best seller et une recharge de lames pour son rasoir.

Les lois du commerce étant ce qu'elles sont, il reste encore fort à faire à Google pour démontrer les avantages concurrentiel indéniables de son assistant vocal.

Source : Google France


Autres articles pouvant vous intéresser sur ON-mag et le reste du web



Mots-clés: Google Home

Comments est propulsé par CComment

Suivez nous

icon facebook instagram logo rond twitter logo rond icon youtube

ON Magazine fait partie de Coopetic Medias SIC-SA à capital variable, immatriculée au RC Paris, n° 80457246900018
Informations légales, contacts, rédaction, publicité, signaler un abus
Powered by Warp Theme Framework