PUBLICITÉ

Le Destin d'un homme : un anti-héros, humaniste et bienveillant (en Blu-ray et DVD)

Blu ray Le Destin d un homme 00

Note artistique : etoile rougeetoile rougeetoile rougeetoile rougeetoile demi rouge(4,5/5)

Synopsis

Andrei est un homme éprouvé par la guerre, la détention dans les camps allemands, la mort de son fils et de toute sa famille. Il lui reste pourtant assez d'humanité pour sauver un orphelin.

• Titre original : Sudba cheloveka
• Support testé : Blu-ray
• Genre : drame, guerre
• Année : 1959
• Réalisation : Sergueï Bondartchouk
• Casting : Sergueï Bondartchouk, Pavel Boriskin, Zinaida Kirienko, Pavel Volkov, Yuri Averin, Konstantin Alekseev, Pavel Vinnikov, Evgeniy Teterin
• Durée : 1 h 41 mn 00
• Format vidéo : 16/9
• Format ciné : 1,37/1 Noir et Blanc
• Sous-titrage : français
• Pistes sonores : DTS-HD MA 2.0 monophonique russe, français
• Bonus : combo avec le Blu-ray et le DVD du film - Le Destin d'un réalisateur, interview de Joël Chapron, spécialiste du cinéma russe et soviétique (6 mars 2022, 22 mn 12)
• Éditeur : Rimini Éditions

LA SUITE APRÈS LA PUB

Commentaire artistique

Le Destin d’un homme est le premier film de Sergueï Bondartchouk, par ailleurs acteur de cinéma, qui se lance dans la réalisation en 1959 : le succès mondial de ce film lui permettra ensuite d’aborder les superproductions : Guerre et Paix (1965) et Waterloo (1970). Le scénario basé sur une nouvelle (1956/7) de l’écrivain Mikhaïl Cholokhov, futur Prix Nobel de littérature en 1965, évoque la destinée tragique d’André Solokov, un russe confronté aux conséquences catastrophiques de la Seconde guerre mondiale en Russie : la perte de sa famille, l’oppression nazie, les combats au front. Ces multiples rebondissements sont narrés au spectateur par le personnage incarné admirablement par Sergueï Bondartchouk qui se dirige lui-même dans un film poignant, surtout dans sa dernière partie, dans lequel il n’hésite pas à montrer au public l’existence des camps de concentration (cf. image saisissante et éloquente d’un four vers lequel se dirige trois colonnes de prisonniers). L’interprétation est d’autant plus émouvante que l’acteur et cinéaste se garde d’incarner son personnage comme un héros surhumain de propagande (hormis une touche finale sur la défense de la patrie) mais simplement comme un homme ordinaire plongé dans des circonstances extraordinaires, une critique en quelque sorte de l’absurdité de la guerre. Ce ton nouveau révèle un changement dans le cinéma russe qui suit celui de la société lorsque la Russie abandonne l’ère du culte de la personnalité : c’est temps du « dégel » amorcé par Nikita Khrouchtchev (cf. bonus). D’ailleurs, il a été remarqué que Le Destin d’un homme fut le premier film de fiction soviétique à décrire par le menu la condition désastreuse des prisonniers de guerre sous le joug nazi et à pointer clairement l’antisémitisme. Mais plus que son message humaniste et son inclination bienveillante, avec la nouvelle relation « filiale » qui conclue l’histoire, Le Destin d’un homme fascine par toutes ces innovations formelles de mise en scène que Sergueï Bondartchouk appliquera plus tard à ses superproductions : mouvements incroyables de caméras, fougue à organiser les foules de figurants et les déplacements des engins motorisés, astuces et ingéniosité du montage, lyrisme des images mais naturalisme des situations, etc. Pour tout amateur de maestria filmique, Le Destin d’un homme laisse sans voix, surtout que cette virtuosité technique est au service d’une intrigue fortement chargée en sentiments et en traits humanistes qui confinent à l’universel : chacun peut se retrouver dans cet anti-héros qui saura se dépasser et surmonter les cruelles épreuves du destin. Un très grand film à ne rater sous aucun prétexte.

 

Blu ray Le Destin d un homme

Commentaire technique

Image : copie HD restaurée par Mosfilm en 2019, excellente définition et piqué sur les gros plans de visages, image propre à la texture argentique fine (tournage en 35 mm, Master Format 2K), excellente gestion du contraste, image lumineuse, noirs francs, gamme des gris harmonieuse, blancs nuancés

Son : mixage russe 2.0 monophonique, dialogues clairs sans distorsion, belle dynamique générale sur les séquences d’action et qui favorise la musique de Véniamine Basner ; VF 2.0 monophonique, claire, peu crédible malgré son doublage soigné

LA SUITE APRÈS LA PUB

Notre avis

Image : etoile rougeetoile rougeetoile rougeetoile rougeetoile grise(4/5)
Mixages sonores : etoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile demi bleueetoile grise(3,5/5)
Bonus : etoile rougeetoile rougeetoile demi rougeetoile griseetoile grise(2,5/5)
Packaging : etoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile griseetoile grise(3/5)

IMDb : https://www.imdb.com/title/tt0053317/

 

Combo Blu-ray/DVD disponible sur Amazon


Autres articles pouvant vous intéresser sur ON-mag et le reste du web



PUBLICITÉ

Abonnez-vous à notre newsletter

 

ON-mag fait partie de Coopetic Medias SIC-SA à capital variable, immatriculée au RC Paris, n° 80457246900018
Informations légales, contacts, rédaction, publicité, cookies, signaler un abus