PUBLICITÉ

Le Défilé de la mort : une combinaison réussie de propagande et de film d’action (en Blu-ray et DVD)

Blu ray Le Defile de la mort 00

Note artistique : etoile rougeetoile rougeetoile rougeetoile demi rougeetoile grise(3,5/5)

Synopsis

En Chine. En 1941, David Jones et Johnny Sparrow, deux américains qui vivent du trafic d'essence avec les japonais rencontrent une jeune institutrice idéaliste. Durant un bombardement, Sparrow trouve un enfant dont la mère vient de périr. Jones, le cynique, veut s'en débarrasser, tandis que Sparrow se prend d'affection pour le petit garçon.

• Titre original : China
• Support testé : Blu-ray
• Genre : aventures, guerre
• Année : 1943
• Réalisation : John Farrow
• Casting : Loretta Young, Alan Ladd, William Bendix, Philip Ahn, Iris Wong, Victor Sen Yung, Marianne Quon, Jessie Tai Sing
• Durée : 1 h 18 mn 54
• Format vidéo : 16/9
• Format ciné : 1,37/1 Noir et Blanc
• Sous-titrage : français (blanc ou jaune), anglais
• Piste sonore : DTS-HD MA 2.0 monophonique anglais
• Bonus : combo avec le Blu-ray et le DVD du film - jaquette réversible - livret collector de 24 pages « Hollywood s’en va en guerre ou l’art de la propagande glorifié et transgressée » par Denis Rossano - le film par Laurent Aknin (20 mn 10) - bande annonce d'époque (VOST, 2 mn 02)
• Éditeur : Elephant Films

LA SUITE APRÈS LA PUB

Commentaire artistique

Ouvrant par un plan-séquence spectaculaire, dont raffolait son réalisateur John Farrow, cinéaste injustement oublié et surtout connu comme papa de Mia et Tisa, Le Défilé de la mort - plus simplement titré China en VO - est une production de série B qui combine deux genres : le film d’aventures et le film de propagande. Pour bien en apprécier le contenu, il faut se rappeler qu’il a été entièrement réalisé en Californie et en Arizona, fin 1942, début 1943, pour vanter la lutte des USA contre les barbares de tout poil, spécialement des japonais qui avaient envahi la Chine et qui avaient trahi la nation américaine en 1941 avec l’attaque de Pearl Harbor. Hollywood est alors invité à soutenir l’effort de guerre en produisant des centaines de films au message clairement patriotique et en réclamant aux stars du grand écran d’apporter leur aide. John Farrow dirigera pas moins de quatre films de propagande dont Le Défilé de la mort qui bénéficia d’un budget assez confortable avec une foule impressionnante de figurants chinois et un casting charismatique. À l’époque, Alan Ladd est une idole populaire « starifiée » depuis peu, ayant été remarqué pour son rôle dans Tueurs à gages (1942). Dans Le Défilé de la mort, son corps athlétique de nageur sexy fait merveille dans diverses séquences dont celle du pont. Il incarne un héros américain, David Jones (dont l’apparence conçue par Edith Head, chapeau, blouson, pantalon, a forcément inspiré Indiana Jones), qui partage une romance éphémère avec Carolyn Grant, une institutrice utopiste incarnée par la séduisante Loretta Young, la star en tête de générique. Mais l’essentiel de l’intrigue, qui décrit la transformation progressive d’un entrepreneur sans morale en un héros bon teint, va, curieusement, surtout traiter de l’amitié qu’il partage avec Johnny Sparrow, personnage sympa qui sauve un enfant et qui est joué avec subtilité par William Bendix. Ce triangle inhabituel permet au réalisateur de répartir, de manière plus naturelle, sur trois personnalités les qualités habituellement concentrées sur le seul héros. La mise en scène est singulièrement âpre : John Farrow ne nous fait grâce d’aucun acte de barbarie et d’une violence aigue, y compris chez le héros (Alan Ladd abattant froidement les violeurs) : la brutalité et le réalisme du film, dont tout le reste du casting est vraiment asiatique, surprend encore aujourd’hui ! Malgré les codes et contraintes, vu le contexte, d’un film de propagande, Le Défilé de la mort évite d’être totalement stéréotypé malgré quelques séquences édifiantes (lecture de la Bible…). Le film est esthétiquement soigné : le directeur de la photographie Leo Tover s’accommodera sans difficulté des mouvements de caméras et des plans séquences prisés par John Farrow. Malgré sa teneur politique datée, Le Défilé de la mort demeure une excellente série B d’action, dont les qualités artistiques surpassent son simple intérêt de film de propagande. Distrayant.

 

Blu ray Le Defile de la mort

Commentaire technique

Image : copie HD, nouveau Master restauré HD, excellente définition rarement prise en défaut, piqué sur les détails, texture argentique discrète et homogène (tournage en 35 mm), bonne gestion du contraste malgré de nombreuses scènes en basse lumière, noirs francs, blancs nuancés, gamme des gris homogène, image propre

Son : mixage anglais 2.0 monophonique, dialogues clairs, excellente dynamique, pas de distorsion ou de défaut particulier, spectre limité dans les aigus

LA SUITE APRÈS LA PUB

Notre avis

Image : etoile rougeetoile rougeetoile rougeetoile rougeetoile grise(4/5)
Mixage sonore : etoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile demi bleueetoile grise(3,5/5)
Bonus : etoile rougeetoile rougeetoile rougeetoile griseetoile grise(3/5)
Packaging : etoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile griseetoile grise(3/5)

IMDb : https://www.imdb.com/title/tt0035735/

 

Combo Blu-ray/DVD et DVD disponibles sur Amazon


Autres articles pouvant vous intéresser sur ON-mag et le reste du web



PUBLICITÉ

Abonnez-vous à notre newsletter

 

ON-mag fait partie de Coopetic Medias SIC-SA à capital variable, immatriculée au RC Paris, n° 80457246900018
Informations légales, contacts, rédaction, publicité, cookies, signaler un abus