PUBLICITÉ

L'Homme au pousse-pousse : un chef-d’œuvre et son remake (en Blu-ray et DVD)

Blu ray L homme au pousse pousse 00

Note artistique : 1943 etoile rougeetoile rougeetoile rougeetoile rougeetoile demi rouge(4,5/5) 1958 etoile rougeetoile rougeetoile rougeetoile demi rougeetoile grise(3,5/5)

Synopsis

Matsugoro est conducteur de pousse-pousse. Sa vivacité d'esprit et son tempérament optimiste en font une personne appréciée des habitants de sa ville. Un jour, Matsu se porte au secours d'un garçon blessé, Toshio. Les parents, Kotaro et Yoshioko, louent ses services pour transporter le garçon chez le médecin et le ramener. Matsu se prend d'affection pour cette famille. Quand le père de Toshio meurt, Matsu devient comme un père de remplacement pour le garçon, qu'il contribue à élever. Il tombe secrètement amoureux de Yoshioko, mais est conscient qu'il y a un fossé de classe entre eux. Matsu pense qu'il ne sera jamais qu'un conducteur de pousse-pousse pour elle et son fils…

• Titre original : Muhomatsu no issho
• Support testé : Blu-ray
• Genre : comédie dramatique
• Année : 1943, 1958
• Réalisation : Hiroshi Inagaki
• Casting : (1) Tsumasaburo Bando, Keiko Sonoi, Yasushi Nagata, Kamon Kawamura, Hiroyuki Nagato, Ryunosuke Tsukigata, Kyoji Sugi (2) Toshirô Mifune, Hideko Takamine, Hiroshi Akutagawa, Chishu Ryu, Choko Iida, Haruo Tanaka, Jun Tatara, Kenji Kasahara
• Durée : 1 h 19 mn 23 - 1 h 43 mn 47
• Format vidéo : 16/9
• Format ciné : 1,33/1 Noir et blanc - 2,35/1 Couleur
• Sous-titrage : français
• Pistes sonores : DTS-HD MA 1.0 monophonique japonais
• Bonus : boîtier avec fourreau avec la version de 1943 (nouvelle restauration 4K) et la version de 1958 (nouvelle restauration HD) - Les Roues du destin : l'histoire de L'Homme au pousse-pousse, le directeur de la photographie Masahiro Miyajima dans sa quête pour restaurer la version originale de 1943, par Ema Ryan Yamazaki (2020, HD, 19 mn 00)
• Éditeur : Carlotta Films

LA SUITE APRÈS LA PUB

Commentaire artistique

Le roman «Muhomatsu no issho» (無法松の一生) publié par Shunsaku Iwashita a été adapté pas moins de quatre fois à l’écran, les versions les plus récentes datant de 1964 par Shinji Murayama et de 1965 par Kenji Misumi. Les deux versions les plus anciennes de L’Homme au pousse-pousse, en 1943 et 1958, ont été en revanche réalisées par le même cinéaste, Hiroshi Inagaki, à la filmographie très prolifique et qui remporta deux prix internationaux : un Oscar pour La Légende Musashi (1954) et le Lion d’or de Venise pour L’Homme au pousse-pousse, version de 1958. Dans la première version de 1943, c’est l’acteur spécialiste des films de sabre (chanbara) Tsumasaburō Bandō qui incarne Matsugoro, le conducteur de rickshaw devenu fortuitement le père de remplacement du jeune Toshio et amoureux de la mère Yoshiko (Keiko Sonoi) qu’il ne pourra jamais épouser. Le film tourné en noir et blanc a été malheureusement amputé par la censure - japonaise, puis américaine !- de quelques dix minutes, ce qui explique la faible durée par rapport au remake de 1958 et la quasi suppression de la romance potentielle entre le conducteur de pousse-pousse et la jolie veuve. Pourtant comme l’édition nous offre l’opportunité de pouvoir comparer les deux versions, malgré le talent indéniable de Toshirô Mifune (Matsugoro) et d’Hideko Takamine (Yoshiko) de la version 1958 en scope couleurs, c’est bien la version 1943 en noir et blanc qui surpasse artistiquement son remake. Malgré une copie très mal définie, on perçoit toute la symbolique des cadrages de Kazuo Myagawa : roue du rickshaw en avant-plan pour signifier la marche de l’existence ou nombreuses vues en plongée pour indiquer que les protagonistes sont perçus comme des cobayes soumis à la volonté du destin. Paradoxalement les coupes de la censure (dues au contexte militaire de 1943 : cf. bonus), en resserrant l’action sur ses deux séquences mémorables (la course et la scène du tambour), ont intensifié la charge émotionnelle de l’intrigue traitée avec une grande humanité. La version de 1958 étant basée exactement sur le même scénario, on pourra d’ailleurs se rendre compte de la teneur des séquences enlevées. Autant L’Homme au pousse-pousse de 1943 apparaît comme un drame sentimental puissant ne tombant jamais dans le mélo, autant la version de 1958 est carrément plus romanesque. L’interprétation diffère aussi : Tsumasaburo Bando incarne Matsugoro avec les codes du jeu théâtral alors que Toshirô Mifune, acteur rompu au rôle de composition du grand écran, lui confère une aisance et une gestuelle plus cinématographique. Mais, quelle que soit la version, il faut saluer la qualité exceptionnelle de la mise en scène d’Hiroshi Inagaki : classique et expressive en 1943, modernisée et animée en 1958. Émouvant.

 

Blu ray L homme au pousse pousse

Commentaire technique

Version 1943

Image : copie HD, restauré en 4K en 2020 par Cineric sans soute à partir d’une copie de seconde ou troisième génération, définition et piqué totalement absents, image floue, texture argentique prononcée (tournage en 35 mm, Master Format 4K 2020), image difficile à regarder, quelques défauts, contraste variable pas souvent très tranché, noirs grisés, échelle des gris limitée
Son : mixage japonais 1.0 monophonique, dialogues clairs mais dynamique limitée et inégale, haut du spectre manquant de clarté dans les aigus, peu de défaut ou de souffle appuyé

LA SUITE APRÈS LA PUB

Version 1958

Image : copie HD, nouveau Master HD, bonne définition malgré quelques baisses de précision et un piqué variable, texture argentique fine (tournage en 35 mm, Master Format 2K), image propre relativement stabilisée, bonne gestion du contraste avec des écarts d’éclairage bien maitrisés, étalonnage naturaliste, colorimétrie chatoyante aux teintes vives (rouges, verts) aux tons saturés
Son : mixage japonais 1.0 monophonique, dialogues très clairs et équilibrés, dynamique correcte sur les ambiances et la musique, pas de distorsion, ni de bruit de fond ou de souffle gênant

Image : 1943 etoile rougeetoile rougeetoile griseetoile griseetoile grise(2/5) 1958 etoile rougeetoile rougeetoile rougeetoile rougeetoile grise(4/5)
Mixages sonores : etoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile griseetoile grise(3/5)
Bonus : etoile rougeetoile rougeetoile demi rougeetoile griseetoile grise(2,5/5)
Packaging : etoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile griseetoile grise(3/5)

IMDb
Version 1943 : https://www.imdb.com/title/tt0036177/
Version 1958 : https://www.imdb.com/title/tt0051955/

 

Blu-ray et DVD disponibles sur Amazon

LA SUITE APRÈS LA PUB

Autres articles pouvant vous intéresser sur ON-mag et le reste du web



PUBLICITÉ

Abonnez-vous à notre newsletter

 

ON-mag fait partie de Coopetic Medias SIC-SA à capital variable, immatriculée au RC Paris, n° 80457246900018
Informations légales, contacts, rédaction, publicité, cookies, signaler un abus