PUBLICITÉ

L' Autoroute de l'Enfer : une comédie d’horreur «campy» culte (en Blu-ray et DVD)

Blu ray L Autoroute de l enfer 00

Note artistique : etoile rougeetoile rougeetoile rougeetoile demi rougeetoile grise(3,5/5)

Synopsis

Décidés à se marier malgré l'opposition de leurs familles, Charlie et Rachel se rendent à Las Vegas. Ils vont croiser la route du sergent Bedlam, une sorte de flic zombie qui enlève Rachel et disparait. Charlie découvre que pour retrouver sa fiancée, il doit aller en Enfer.

• Titre original : Greetings from… Highway to Hell
• Support testé : Blu-ray
• Genre : horreur, fantastique, comédie
• Année : 1991
• Réalisation : Ate de Jong
• Casting : Patrick Bergin, Adam Storke, Chad Lowe, Kristy Swanson, Pamela Gidley, Jarrett Lennon, C.J. Graham, Richard Farnsworth, Ben Stiller, Amy Stiller, Jery Stiler, Gilbert Gottfried, Anne Meara, Lita Ford, Kevin Peter Hall
• Durée : 1 h 33 mn 50
• Format vidéo : 16/9
• Format ciné : 1,85/1
• Sous-titrage : français
• Pistes sonores : DTS-HD MA 2.0 stéréo anglais - DTS-HD MA 2.0 monophonique français
• Bonus : combo avec le Blu-ray et le DVD du film - livret « Le diable par la queue » (24 pages) - présentation du film par Gilles Gressard, écrivain et historien du cinéma (18 décembre 2021, 29 mn 23) - bande annonce (VO, 2 mn 18)
• Éditeur : Rimini Éditions

LA SUITE APRÈS LA PUB

Commentaire artistique

Greetings from… Highway to Hell, rebaptisé L’Autoroute de l’enfer ou Bienvenue en enfer en VF, est un film réalisé en 1989 (mais sorti en 1991) par le néerlandais Ate de Jong. À la croisée de plusieurs genres, l’intrigue mélange allègrement comédie, fantastique, horreur, road movie, romance ado, etc. Filmé dans de très beaux lieux de l’Arizona (Antelope Canyon) et de l’Utah (Glenn Canyon), L’Autoroute de l’enfer est un film malchanceux, trop rapidement exploité de manière décalée et sans soutien publicitaire aux USA : une série B qui finalement deviendra un film culte en vidéo VHS. C’est un des premiers scénarios de Brian Helgeland, qui vient d’écrire celui du quatrième Freddy et qui ne va pas tarder à obtenir l’Oscar (1998) pour L.A. Confidential. Conjonction d’une expérience routière et du mythe d’Orphée, son intrigue délirante imagine un couple d’ados fugueurs, Charlie (Chad Lowe) et Rachel (Kristy Swanson) pris en chasse par Bedlam (C.J. Graham) un policier zombi surgi de nulle part (Enfer) pour kidnapper des vierges à l’intention de Beezle (Patrick Bergin) ! La quête en enfer de Charlie pour récupérer Rachel va permettre au réalisateur de multiplier les rencontres extravagantes et les seconds rôles pittoresques. Outre le clan Stiller (dont Ben Stiller encore tout jeune), le film peut compter sur la prestation mémorable de Richard Farnsworth (Sam), Gilbert Gottfried (Hitler), Anne Meara (Médée) ou Lita Ford (l’autostoppeuse pulpeuse). Les situations ubuesques s’enchainent avec constance : portail vers l’enfer, flot de Coccinelle VW, Cléopâtre et Hitler jouant aux cartes, sosies d’Andy Wahrol, saloon «Jimmy Hoffa», passage du Styx avec Charon (joué par le basketteur Kevin Peter Hall), démone lubrique (Michael MacKay) et courses poursuites à la Mad Max, etc. La maigreur du budget sera finalement profitable en incitant le cinéaste et son scénariste à imaginer un enfer terrestre surréaliste aux effets spéciaux limités mais efficaces, comme un Cerbère croquignolet animé en stop-motion ou une démone très réussie. La mise en scène, sur le fil du rasoir, se révèle assez astucieuse en parvenant à ne jamais sombrer dans la parodie à outrance et la plaisanterie grossière. Le résultat est d’ailleurs plus qu’honorable malgré bien des déboires comme l’impossibilité d’obtenir les droits de «Highway to Hell» d’AC/DC et surtout le charcutage opéré par le studio (John Daly) qui entrainera un appauvrissement psychologique des caractères, conformément aux codes du genre. L’Autoroute de l’enfer revisite avec jubilation le mythe d’Orphée en le traitant avec habileté sous la forme d’une comédie horrifique absurde et séduisante : sans égaler l’innovation réjouissante de Beetlejuice (1988) auquel il fait penser, son style «campy» sans complexe est franchement divertissant.

 

Blu ray L Autoroute de l enfer

Commentaire technique

Image : copie HD, Master HD, très bonne définition, excellent piqué sur les détails, texture argentique fine et régulière (tournage en 35 mm), image propre (rares défauts) et stable, excellente gestion du contraste avec une image très lumineuse aux noirs denses, étalonnage chaud chatoyant, colorimétrie vive aux teintes éclatantes et tons saturés

Son : mixage anglais 2.0 stéréo (Dolby stéréo au cinéma), dialogues très clairs, superbe dynamique qui profite aux ambiances musclées (voitures, motos) et à la musique énergique signée Hidden Faces, spatialisation frontale avec une scène sonore extrêmement spectaculaire multipliant les effets latéraux stéréo ; VF 2.0 monophonique, claire et dynamique mais perdant tous les effets stéréo, doublage soigné, voix décollées, bruit de fond

LA SUITE APRÈS LA PUB

Notre avis

Image : etoile rougeetoile rougeetoile rougeetoile rougeetoile grise(4/5)
Mixages sonores : etoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile grise(4/5)
Bonus : etoile rougeetoile rougeetoile rougeetoile griseetoile grise(3/5)
Packaging : etoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile demi bleueetoile grise(3,5/5)

IMDb : https://www.imdb.com/title/tt0104418/

 

Combo Blu-ray/DVD disponible sur Amazon


Autres articles pouvant vous intéresser sur ON-mag et le reste du web



PUBLICITÉ

Abonnez-vous à notre newsletter

 

ON-mag fait partie de Coopetic Medias SIC-SA à capital variable, immatriculée au RC Paris, n° 80457246900018
Informations légales, contacts, rédaction, publicité, cookies, signaler un abus