PUBLICITÉ

Litan. La cité des spectres verts : Un Mocky surréaliste (en Blu-ray et DVD)

Blu ray Litan 00

Note artistique : etoile rougeetoile rougeetoile rougeetoile demi rougeetoile grise(3,5/5)

Synopsis

Durant le carnaval de Litan, Nora a le sommeil troublé par un cauchemar qu’elle va revivre durant une course-poursuite à travers le village dont l'eau recèle d'étranges «spectres verts» qui attaquent et désagrègent les humains par contact…

• Titre original : Litan. La cité des spectres verts
• Support testé : Blu-ray
• Genre : fantastique
• Année : 1982
• Réalisation : Jean-Pierre Mocky
• Casting : Marie-José Nat, Jean-Pierre Mocky, Nino Ferrer, Marisa Muxen, Roger Lumont, Bill Dunn, Georges Wod, Dominique Zardi
• Durée : 1 h 27 mn 33
• Format vidéo : 16/9
• Format ciné : 1,66/1
• Sous-titrage : français
• Piste sonore : DTS-HD MA 2.0 monophonique français
• Bonus : entretien avec Gérard Lenne et Jean-Claude Romer, entretien téléphonique enregistré le 16 novembre 2020, Jean-Claude Romer est mort le 8 mai 2021 (16 mn 03) - Un Tournage, émission d’Agnès Vincent, Making of d'époque (1981, INA, 26 mn 19, réalisation Gorges Ferraro)
• Éditeur : ESC Editions

LA SUITE APRÈS LA PUB

Commentaire artistique

Grand Prix de la critique au Festival d’Avoriaz 82, Litan. La Cité des spectres verts a été réalisé par Jean-Pierre Mocky à un moment privilégié de sa carrière post-68 : plusieurs de ses films à thèse, comme Solo (1970), L’Étalon (1970) ou L’Albatros (1971), lui valent une certaine reconnaissance critique. Au début des années 80, il renoue avec le fantastique qu’il avait traité avec talent en 1964 dans son adaptation de Jean Ray, La Cité de l’indicible peur. Cette fois-ci le scénario, coécrit avec Jean-Claude Romer et divers auteurs, est original et le casting un peu moins prestigieux. La vedette féminine sera Marie-José Nat (Nora), plutôt en fin de carrière mais toujours excellente, tandis que le cinéaste s’octroie le rôle masculin de Jock. Il confie les rôles inénarrables du commissaire Bolek et du machiavélique docteur Julien à Roger Lumont et à Nino Ferrer, ce dernier composera aussi l’excellente musique du film. Comme souvent dans les longs métrages de l’auteur, des gens du cru (Annonay et ses vieilles tanneries photogéniques) et de nombreux habitués des seconds rôles animent l’intrigue : Georges Wod (Bohr), Dominique Zardi (chef des fous), Jean-Claude Rémoleux (Thiraudet), etc. Malgré un budget limité et des effets spéciaux artisanaux (cf. bonus), Jean-Pierre Mocky réussit le pari de transformer ses décors naturels en lieux fantomatiques baignés d’un brouillard très suggestif et magnifiquement éclairés et photographiés par Edmond Richard. Malgré l’aspect bande dessinée de cette histoire fantasmagorique, l’énergie déployée par les acteurs et les figurants et l’avalanche de péripéties, plus biscornues les unes que les autres, fascinent. La teneur cauchemardesque du récit, délibérément abscons, est impeccablement servie par le choix des décors (ruines, architectures sinistres, reliefs sinueux, grottes mystérieuses, etc.) et par l’élément liquide primordial qui envahit les scènes. Litan. La Cité des spectres verts est un film en avance sur son temps avec ses morts-vivants / vivants-morts dont l’argumentation tourne autour d’un carnaval funèbre peuplé de spectres masqués. Toujours aussi décalée, la mise en scène de Jean-Pierre Mocky fonctionne à merveille… pourvu qu’on se laisse emporter par ses délires visuels et narratifs ! Le film a failli être tourné en deux versons (française et anglaise), un projet vite abandonné mais dont subsistent les panneaux indicateurs anglais de l’Hôpital. Litan. La Cité des spectres verts, qui n’a pas été un franc succès à sa sortie, a sans doute décontenancé le public par son étrangeté et par son atmosphère singulière bien que ce film ait, tout de même, réussi le pari de séduire Steven Spielberg ! Présenté dans une copie HD qui surpasse les éditions ultérieures, il est temps de réévaluer ce film hors norme qui, sans être parfait, se révèle une fantaisie surréaliste habile et inventive.

 

Blu ray Litan

Commentaire technique

MDP (Mocky Delicious Products) a restauré ce film en 4K chez Eclair Classics

Image : copie HD, définition et piqué variables selon les plans avec une précision souvent excellente, texture argentique fine et homogène (tournage en 35 mm, Master Format 4K), image propre, stabilisée et compression très bien maitrisée (nombreuses séquences difficiles avec brouillard), excellente gestion du contraste dans les basses lumières, noirs soutenus, étalonnage naturaliste, colorimétrie chatoyante aux teintes vives (rouges) et tons nuancés

LA SUITE APRÈS LA PUB

Son : mixage français 2.0 monophonique, dialogues clairs et équilibrés, pas de distorsion ou de bruit de fond notoire, très bonne dynamique qui favorise les ambiances énergiques d’action et la superbe composition musicale de Nino Ferrer

Notre avis

Image : etoile rougeetoile rougeetoile rougeetoile rougeetoile demi rouge(4,5/5)
Mixage sonore : etoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile demi bleueetoile grise(3,5/5)
Bonus : etoile rougeetoile rougeetoile rougeetoile griseetoile grise(3/5)
Packaging : etoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile griseetoile grise(3/5)

IMDb : https://www.imdb.com/title/tt0163716/

 

Blu-ray et DVD disponibles sur Amazon

LA SUITE APRÈS LA PUB

Autres articles pouvant vous intéresser sur ON-mag et le reste du web



PUBLICITÉ

Abonnez-vous à notre newsletter

 

ON-mag fait partie de Coopetic Medias SIC-SA à capital variable, immatriculée au RC Paris, n° 80457246900018
Informations légales, contacts, rédaction, publicité, cookies, signaler un abus