PUBLICITÉ

The Many Saints of Newark. Une histoire des Soprano : une « préquelle » qui ne manque pas d’intérêt (en Blu-ray, DVD et VOD)

Blu ray The Many Saints of Newark 00

Note artistique : etoile rougeetoile rougeetoile rougeetoile demi rougeetoile grise(3,5/5)

Synopsis

Le jeune Anthony Soprano évolue dans l'une des époques les plus tumultueuses de l'histoire de Newark, dans un contexte explosif de guerre des gangs. À cette époque, des gangsters rivaux commencent à se lever et à défier la toute puissante famille criminelle DiMeo, notamment l'oncle de Tony, Dickie Moltisanti. L'influence de ce dernier sur son neveu va contribuer à transformer un adolescent impressionnable en chef tout-puissant de la mafia.

• Titre original : The Many Saints of Newark
• Support testé : Blu-ray
• Genre : drame, policier
• Année : 2021
• Réalisation : Alan Taylor
• Casting : Alessandro Nivola, Leslie Odom Jr., Vera Farmiga, Jon Bernthal, Corey Stoll, Ray Liotta, Michela De Rossi, Michael Gandolfini
• Durée : 2 h 00 mn 16
• Format vidéo : 16/9
• Format ciné : 2,39/1
• Sous-titrage : français, italien, néerlandais, chinois, danois, hongrois, polonais, suédois, anglais, allemand, espagnol, tchèque, finlandais, norvégien, roumain
• Pistes sonores : Dolby Atmos (TrueHD 7.1) anglais - Dolby Digital 5.1 français, allemand, italien, espagnol, tchèque, polonais, anglais
• Bonus : scènes coupées (5 mn 26) - Les coulisses de Newark (exclusivité Blu-ray, 13 mn 07) - L'honneur de la famille Soprano (exclusivité Blu-ray, 5 mn 36)
• Éditeur : HBO / Warner Home France

LA SUITE APRÈS LA PUB

Commentaire artistique

De 1999 à 2007, en 86 épisodes et six saisons, la série Les Sopranos, créée par David Chase, racontait les déboires de Tony Soprano (James Gandolfini) pour accorder sa vie de famille à son rôle de chef de gang. Devenue culte et succès commercial sans précédent, cette série est considérée comme une référence incontournable de la culture US. Il n’est donc pas surprenant que, dès 2017, son créateur ait eu l’idée de vouloir raconter l’origine des Soprano : son scénario « prequelle » finira par aboutir à ce long métrage The Many Saints of Newark. Une histoire des Soprano réalisé par Alan Taylor, un habitué qui avait dirigé plusieurs épisodes de l’original. Surprise du casting, c’est Michael Gandolfini qui incarne Tony Soprano jeune (rôle tenu dans la série par son père James disparu en 2013). Le rôle principal du parrain Dickie Moltisanti (jeu de mot avec le titre du film) est confié à Alessandro Nivola. Avec des moyens très confortables, la reconstitution du milieu à Newark dans les années 60 est impressionnante, The Many Saints of Newark a tout du film de mafia sans surprise mais d’une redoutable efficacité. N’ayant pas vu la série originale, ce qui n’est pas du tout nécessaire pour apprécier le long métrage, nous ne sommes pas déçu par la complexité des personnages et l’imbrication constante entre les relations familiales et les intérêts du clan avec tout ce que ces interactions ont de brutales, voire de sadiques. Le tournage à Brooklyn puis à Newark, dont les émeutes de 1967 sont spectaculairement reconstituées, donne au film une qualité visuelle impressionnante à la hauteur de la densité de la narration et du talent de tous les comédiens. C’est d’ailleurs cette évocation du climat social tendu et des émeutes raciales des années 60 qui permet au film de se démarquer de la série et des sempiternels films de mafia : considéré comme une histoire finalement très distante de l’aventure Soprano, The Many Saints of Newark possède une réelle efficacité dramatique qui paradoxalement peut mieux s’apprécier pour le spectateur n’ayant pas vu la série, le scénario et la mise en scène évitant pertinemment de se construire sur un processus systématiquement allusif. Bien au contraire The Many Saints of Newark nous plonge dans les méandres fascinants de l’existence tumultueuse d’un caractère quasi inconnu dans la série : une approche dramatique plutôt maligne capable d’intéresser un public plus large que les fans de la série.

 

Blu ray The Many Saints of Newark

Commentaire technique

Image : copie HD (en France pas d'UHD comme aux USA), très bonne définition et piqué excellent malgré la volonté de créer une image avec une texture années 60/70 avec quelques pertes de précision et une texture pseudo argentique ajoutée (tournage numérique avec Arri Alexa LF, Master Format 4K), excellente gestion du contraste avec des images lumineuses et de nombreuses scènes en basse lumière bien équilibrées, noirs denses, étalonnage chatoyant chaud, colorimétrie singulière évoquant les teintes des années 60/70 exaltant les verts, bruns et magenta, tons nuancés

Son : mixage Dolby Atmos, dialogues clairs équilibrés au centre, superbe dynamique qui favorise les ambiances musclés (émeutes) et la bande musicale très survoltée de Peter Nashel, spatialisation impressionnante usant avec efficacité de toutes les voies surround avec une immersion totale qui concerne les ambiances et la musique, les canaux de hauteur étant sollicité avec une efficacité spectaculaire tout comme les LFE ; VF 5.1 non « lossless », dialogues clairs, bonne dynamique, spatialisation plus limitée, doublage soigné et pas trop artificiel avec des voix assez bien fondues dans les ambiances

LA SUITE APRÈS LA PUB

Notre avis

Image : etoile rougeetoile rougeetoile rougeetoile rougeetoile grise(4/5)
Mixages sonores : etoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile bleue(5/5)
Bonus : etoile rougeetoile rougeetoile griseetoile griseetoile grise(2/5)
Packaging : etoile bleueetoile bleueetoile demi bleueetoile griseetoile grise(2,5/5)

IMDb : https://www.imdb.com/title/tt8110232/

 

Blu-ray et DVD disponibles sur Amazon


Autres articles pouvant vous intéresser sur ON-mag et le reste du web



PUBLICITÉ

Abonnez-vous à notre newsletter

 

ON-mag fait partie de Coopetic Medias SIC-SA à capital variable, immatriculée au RC Paris, n° 80457246900018
Informations légales, contacts, rédaction, publicité, cookies, signaler un abus