PUBLICITÉ

Battle Royale 4K : le film japonais culte en très haute définition (en UHD, Blu-ray)

UHD Battle Royale 00

Note artistique : etoile rougeetoile rougeetoile rougeetoile demi rougeetoile grise(3,5/5)

Synopsis

Dans un avenir proche, les élèves de la classe B de 3ème du collège Shiroiwa ont été amenés sur une île déserte par une armée mystérieuse : ils vont participer à un jeu de massacre dont la règle consiste à s'entretuer.

• Titre original : Batoru rowaiaru (バトル・ロワイアル)
• Support testé : UHD
• Genre : action, fantastique, drame
• Année : 2000
• Réalisation : Kinji Fukasaku
• Casting : Takeshi Kitano, Tatsuya Fujiwara, Aki Maeda, Taro Yamamoto, Masanobu Ando, Ko Shibasaki, Chiaki Kuriyama, Sousuke Takaoka
• Durée : 1 h 58 mn 18 (version cinéma) - 2 h 01 mn 22 (version Director’s Cut)
• Format vidéo : 16/9
• Format ciné : 1,85/1 (HDR 10, Dolby Vision)
• Sous-titrage : français
• Pistes sonores : DTS-HD MA 5.1 anglais, français
• Bonus : coffret Ultimate Edition limité contenant l’UHD et Blu-ray de Battle Royale (2000) et de Battle Royale Director's Cut (2000) - Blu-ray de Battle Royale II : Requiem (2003) - Blu-ray de Battle Royale II Director's Cut : Revenge (2003) - une affiche exclusive de Marc Aspinall (20 x 20cm) - un livret sur la saga (32 pages)
• Bonus sur les UHD : aucun
• Éditeur : M6 Video

LA SUITE APRÈS LA PUB

Commentaire artistique

Alors que la série sud-coréenne Squid Game triomphe mondialement en 2021 sur une plateforme de streaming, la réédition remastérisée en 4K de son ancêtre Battle Royale de Kinji Fukasaku, est l’occasion de revoir ce film qui marqua les esprits à sa sortie en 2000. Le roman de Kōshun Takami, qui est l’origine du long-métrage et d’un manga, a été publié en 1999 et connaitra une postérité sous la forme d’un second film (inclus en bonus Blu-ray dans le coffret) et de jeux vidéo. Le titre s’inspire du nom donné à certains combats collectifs de catch et l’intrigue imagine un programme militaire contraignant 21 collégiennes et 21 collégiens, sous surveillance, à s’éliminer dans des combats létaux. Le scénario est assez fidèle au roman à l’exception du personnage du professeur Kitano inventé pour le film et incarné par Takeshi Kitano. En revanche les conditions des morts des élèves ont été en grande partie modifiées et le long-métrage fait une impasse presque totale sur les psychologies des divers élèves souvent conditionnées par leur passé, ce qui rend leurs motivations plus obscures. Contraint de simplifier la complexité du roman en passant au grand écran, le scénario de Battle Royale finit par ériger deux collégiens en «héros» de l’histoire : Shûya Nanahara, joué par Tatsuya Fujiwara, et Noriko Nakagawa, interprétée par Aki Maeda. La réalisation de Kinji Fukasaku a surtout illustré l’absurdité des combats en accentuant délibérément leur caractère d’extrême violence : l’hémoglobine coule à flots (avec des effets spéciaux passablement datés) alors que tout le substrat sexuel présent dans le roman est pratiquement gommé. Énorme succès au Japon à sa sortie, Battle Royale est rapidement devenu un film culte qui a initié, à lui tout seul, un genre particulier des jeux vidéo et a engendré des films comme Hunger Games (2014) ou Squid Game (2021). Par leur contenu discutable sur leur éventuel mise en danger de leurs jeunes lecteurs, le roman comme le film ont été soumis à des tentatives d’interdiction, en vain… ce qui a renforcé leur succès ! Véritable phénomène de société, Battle Royale déchaîne les discussions sur le bienfondé ou la nocivité de son thème : doit-on condamner cet étalage de violence gratuite ou la considérer comme un électrochoc pointant symboliquement une certaine décadence de la société nipponne, et plus largement en résonnance avec les innombrables massacres dans les écoles américaines ? Quelle que soit la réponse, il faut bien constater que Battle Royale est un film fort bien fait, d’où son immense impact, qui sait entretenir habilement le suspense et accroitre la tension par son paroxysme intrinsèque qui dépasse, de loin, le divertissement banal attendu d’une série B. Le succès du premier opus incita son réalisateur et son fils à tourner une suite Battle Royale 2 : Requiem. Elle est incluse en HD dans ce coffret qualifié de Ultimate Edition réunissant, au format UHD, la version cinéma et la version Director’s Cut du premier opus. Bien que ce coffret propose en supplément un livret sur la saga (texte édité en 2001 pour sa sortie en salle) et une affiche exclusive signée Marc Aspinall, il paraît bien austère comparé à l’édition américaine (Arrow) dans laquelle chaque UHD et chaque Blu-ray est bourré de bonus…

 

UHD Battle Royale

Commentaire technique

Image : copie UHD, nouveau Master restauré en 4K, excellente définition et piqué très honorable compte tenu de la date du tournage (tournage en 35 mm avec Arriflex 535B, Master Format 4K), le grain argentique conservé pour une texture cinéma est homogène et discret, image nettoyée sans défaut notoire, très belle gestion du contraste avec des noirs soutenus, étalonnage naturaliste, colorimétrie vive aux teintes chaudes et aux couleurs saturées en HDR (rouge, vert, bleu)

Son : mixage japonais 5.1, dialogues centrés toujours très clairs, excellente dynamique sur les très nombreuses scènes de tueries aux armes à feu et sur la musique envahissante de Musamichi Amanao, spatialisation spectaculaire avec un usage très efficace des canaux surrounds et LFE ; VF 5.1 dynamique, claire, bien spatialisée, doublage daté un poil artificiel, équilibre voix/ambiances moins naturel que sur la VO

LA SUITE APRÈS LA PUB

Notre avis

Image : etoile rougeetoile rougeetoile rougeetoile rougeetoile demi rouge(4,5/5)
Mixages sonores : etoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile grise(4/5)
Bonus : etoile rougeetoile rougeetoile rougeetoile griseetoile grise(3/5)
Packaging : etoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile demi bleueetoile grise(3,5/5)

IMDb : https://www.imdb.com/title/tt0266308/

 

Coffret Ultimate Edition UHD/Blu-ray disponible sur Amazon


Autres articles pouvant vous intéresser sur ON-mag et le reste du web



PUBLICITÉ

Abonnez-vous à notre newsletter

 

ON-mag fait partie de Coopetic Medias SIC-SA à capital variable, immatriculée au RC Paris, n° 80457246900018
Informations légales, contacts, rédaction, publicité, cookies, signaler un abus