PUBLICITÉ

Inglourious Basterds 4K : une vision uchronique réussie de la Seconde guerre mondiale (en UHD et Blu-ray)

UHD Inglourious Basterds 00

Note artistique : etoile rougeetoile rougeetoile rougeetoile rougeetoile grise(4/5)

Synopsis

Dans la France occupée de 1940, Shosanna Dreyfus assiste à l'exécution de sa famille par le colonel nazi Hans Landa. Elle s'échappe de justesse et s'enfuit à Paris où elle se construit une nouvelle identité en devenant exploitante d'une salle de cinéma. Quelque part en Europe, le lieutenant Aldo Raine forme un groupe de soldats juifs américains « les bâtards » pour mener des actions punitives contre les nazis. Ils se joignent à l'actrice allemande et agent secret Bridget von Hammersmark pour tenter d'éliminer les hauts dignitaires du Troisième Reich. Leurs destins vont se jouer dans la salle de cinéma de Shosanna …

LA SUITE APRÈS LA PUB

• Titre original : Inglourious Basterds
• Support testé : UHD
• Genre : guerre
• Année : 2009
• Réalisation : Quentin Tarentino
• Casting : Brad Pitt, Mélanie Laurent, Christoph Waltz, Eli Roth, Michael Fassbender, Diane Kruger, Daniel Brühl, Til Schweiger, Mike Myers, Julie Dreyfus, Léa Seydoux, Bo Svenson, Enzo G. Castellari
• Durée : 2 h 32 mn 53
• Format vidéo : 16/9
• Format ciné : 2,39/1 (HDR 10)
• Sous-titrage sur l’UHD : français, anglais, néerlandais, danois, finnois, norvégien, suédois, tchèque, hongrois, polonais, grec, roumain
• Pistes sonores sur l’UHD : DTS-HD MA 5.1 anglais - DTS 5.1 français
• Bonus : boîtier SteelBook limité 10ème anniversaire avec l’UHD et le Blu-ray du film
• Bonus sur l’UHD : scènes allongées et versions longues (11 mn 31) - table ronde avec Quentin Tarentino, Brad Pitt et Elvis Mitchell (30 mn 45) - The New York Times Talks (14 août 2009, 68 mn 07) - Nation’s Pride, film intégral (6 mn 10) - le Making of de Nation’s Pride (4 mn 00) - L’Inglourious Basterds original (7 mn 38) - conversation avec Rod Taylor (6 mn 43) - Rod Taylor à propos de Vittoria Bitter (3 mn 19) - l’ange de la camera de Quentin Tarentino (2 mn 41) - Hi Sallys (2 mn 09) - galerie de photographies d’Elvis Mitchell (10 mn 59) - galerie de photographies - bandes annonces (7 mn 34)
• Éditeur : Universal Pictures France

Commentaire artistique

Selon sa bonne habitude, Quentin Tarentino nous propose, avec Inglorious Basterds, une vision uchronique de l’Histoire, une sorte de fable assortie d’une bonne dose de références cinéphiliques dont il a le secret. On retrouvera donc ces deux ingrédients dans ce long métrage fertile en surprises et nourri de dialogues fascinants dans lequel le cinéaste n’hésite pas à réserver un sort jubilatoire non historique à Hitler, tout en donnant à son intrigue une allure partielle et affirmée de western spaghetti. Superbement filmée en Allemagne et en France par Roger Richardson, la prose savoureuse du scénariste Quentin Tarentino trouve une magnifique illustration par la grâce des (gros) moyens mis en œuvre (décors, costumes) et la pléiade de stars composant une kyrielle de personnages pittoresques : les Bâtards (Bratt Pitt, Eli Roth), les fringants britanniques (Michael Fassbender, Mike Myers), les odieux nazis (Christoph Waltz, Daniel Brühl). Les actrices Mélanie Laurent et Diane Kruger incarneront les femmes de l’action : la française résistante Shosanna et l’espionne allemande Bridget. Les caméos de nombreux acteurs et autres personnalités du cinéma ajoutent au film la touche référentielle affectionnée par le cinéaste. Le scénario, commencé dès 1994 et structuré en cinq chapitres, s’inspire de films comme Les Douze salopards (1967) et Les Canons de Navarone (1961) tout en reprenant le titre anglais (mais pas le récit) du film italien Une Poignée de salopards (1979) d’Enzo G. Castellari. Toujours très pointilleux, Quentin Tarentino pousse à l’extrême le soin du détail authentique… pour une histoire totalement imaginée, saugrenue et capable de susciter le ravissement du spectateur, complice des facéties historiques et cinéphiliques de l’auteur. La mise en scène est brillante et les échanges entre les acteurs totalement captivants. Un exercice de style réussi surfant sur l’humour noir et la frénésie des situations : rien n’est vraiment authentique mais tout parait naturaliste, c’est tout l’art du réalisateur californien ! À sa sortie Inglorious Basterds est un succès total dont les gains financiers planétaires et les nombreux prix, en particulier attribués à Christoph Waltz fantastique nazi « chasseur de juifs », lui assurent un statut de film culte. L’édition UHD permettra de le revoir au meilleur de sa forme technique.

 

UHD Inglourious Basterds

Commentaire technique

Image : copie UHD, pas de 4K natif, excellente définition, très bon piqué sur les détails, grain argentique minimisé (tournage en 35 mm avec Arriflex 435, Panaflex Millenium, Master Format 2K), gestion spectaculaire des contrastes, noirs denses, images lumineuse aux éclairages nuancés en HDR, étalonnage chatoyant à la colorimétrie chaude, teintes naturalistes, tons saturés

Son : mixage multilingue 5.1, dialogues clairs au centre et bien équilibrés, très belle dynamique sur les nombreuses scènes avec armes à feu appuyées par des LFE solides et sur la musique, spatialisation ample et spectaculaire usant avec efficacité de tous les surrounds, ambiances immersives très impressionnantes ; VF (partielle) 5.1 non «lossless», doublage soigné, bonne dynamique, équilibrée

LA SUITE APRÈS LA PUB

Notre avis

Image : etoile rougeetoile rougeetoile rougeetoile rougeetoile grise(4/5)
Mixages sonores : etoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile bleue(5/5)
Bonus : etoile rougeetoile rougeetoile rougeetoile rougeetoile grise(4/5)
Packaging : etoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile demi bleueetoile grise(3,5/5)

IMDb : https://www.imdb.com/title/tt0361748/

 


Autres articles pouvant vous intéresser sur ON-mag et le reste du web



PUBLICITÉ

Abonnez-vous à notre newsletter

 

ON-mag fait partie de Coopetic Medias SIC-SA à capital variable, immatriculée au RC Paris, n° 80457246900018
Informations légales, contacts, rédaction, publicité, cookies, signaler un abus