PUBLICITÉ

20.000 lieues sous les mers (1916) : une première version muette d’une grande modernité (en Blu-ray et DVD)

Blu ray 20000 Mille lieues sous les mers 1916 00

Note artistique : etoile rougeetoile rougeetoile rougeetoile rougeetoile grise(4/5)

Synopsis

Un monstre sous-marin ayant été repéré par plusieurs navires, le gouvernement des États-Unis met sur pied une expédition chargée de le tuer. Le professeur Aronnax, sa fille, et Ned Land, un célèbre harponneur, font partie du voyage. Le monstre est en réalité un sous-marin créé par le capitaine Nemo pour venger un deuil secret.

• Titre original : 20,000 Leagues Under the Sea
• Support testé : Blu-ray
• Genre : aventure, fantastique
• Année : 1916
• Réalisation : Stuart Paton
• Casting : Dan Hanlon, Edna Pendleton, Curtis Benton, Allen Holubar, Matt Moore, Jane Gail, Howard Crampton, William Welsh, Lois Alexander, Wallis Clark
• Durée : 1 h 26 mn 09
• Format vidéo : 16/9
• Format ciné : 1,33/1 Noir et Blanc et teinté
• Sous-titrage : français
• Piste sonore : DTS-HD MA 2.0 musique d’Orlando Perez Rosso
• Bonus : boîtier Digipack limité avec le Blu-ray et le DVD du film - version teintée, réalisée par le réalisateur Jean-Manuel Costa (86 mn 09) - Mobilis in Mobile, les adaptations de Jules Verne au cinéma, par Alexandre Jousse, journaliste et réalisateur (2021, 22 mn 48) - entretien avec Laurent Aknin, historien du cinéma (2021, 18 mn 49)
• Éditeur : Rimini Éditions

LA SUITE APRÈS LA PUB

Commentaire artistique

À peine onze ans après la mort de Jules Verne (1869-1905), l’un de ses plus célèbres «Voyages extraordinaires», paru en 1869-1870, «Vingt Mille Lieues sous les mers» est adapté au cinéma en 1916 par Stuart Paton pour le compte de Cart Lemmle fondateur de la Universal Film Manufacturing. La singularité de cette version, la deuxième après celle très fantaisiste de 1907 par Georges Méliès, est d’inclure pour la première fois des images sous-marines réalisées aux Bahamas, réputées pour la carté de l’eau, grâce à l’invention la « photosphère » des frères George M. et J. Ernest Williamson : un caisson sous-marin habitable permettant de filmer à plus de 20 mètres sous l’eau inventé par leur père. Le résultat est saisissant en dépit d’une pieuvre géante pas assez crédible fabriquée par J. Ernest Williamson. Le scénario de Stuart Paton est assez fidèle au roman mais ajoute à l’intrigue des éléments empruntés au second roman de Jules Verne «L’ile mystérieuse» paru en 1875, faisant intervenir le capitaine Nemo, joué dans le film par Allen Holubar, et racontant son origine. Il invente également deux personnages féminins : une fille sauvage (Jane Gail) et la fille de professeur Aronnax (Edna Pendleton), inconnues chez Jules Verne. Comme expliqué dans un bonus, lorsque le film sort, il n’est plus aussi surprenant qu’un film de Méliès et si nous pouvons le trouver aujourd’hui d’une grande modernité par son utilisation habile de la grammaire cinématographique mise au point aux débuts du cinéma avec, notamment, l’usage de plusieurs flash-backs et de divers développements en parallèle de l’action, les spectateurs de ce début de siècle n’en sont déjà plus à l’émerveillement. Le film n’aura pas le succès escompté alors qu’il se targuait d’être une superproduction au budget pharaonique destiné à renforcer le prestige du nouveau studio. Qu’on en juge : tournage avec de vrais voiliers au large de New Providence, construction d’un Nautilus grandeur nature, décors extravagants, costumes soignés et foule de figurants pour les scènes aux Indes. L’interprétation est très convenable : les acteurs défendent leurs personnages sans trop les surjouer, l’exagération étant habituelle au temps du muet, sauf peut-être Jane Gail qui incarne la sauvageonne de manière trop exubérante. Dan Hanlon en professeur Aronnax et Allen Holubar en capitaine Nemo, indien enturbanné sombre et grave, paraissent assez fidèles à leur description dans le roman. Le tournage n’a pas toujours très aisé : difficulté de faire flotter un sous-marin métallique de grande taille, problème de harpon, présence de requins dans la scène d’abordage, pieuvre géante en caoutchouc avec tentacules à air comprimé trop factice... mais les vues sous-marines, dont une scène d’enterrement mémorable, ont néanmoins marqué les esprits. Le générique crédite à juste titre la « photosphère » à l’égal de Jules Verne : c’est clairement un apport technique majeur. La très belle restauration HD du film rend infiniment plus agréable sa vision car n’oublions que 20.000 Lieues sous les mers a été tourné pendant la Première Guerre Mondiale, il y a plus d’un siècle ! Cette édition hexagonale est d’autant plus recommandable qu’elle propose un survol très documenté sur les innombrables adaptations cinématographiques de Jules Verne (dont celles de Disney et de Karel Zeman) et, surtout, une reconstruction de la version teintée - un procédé courant au temps du muet - par le réalisateur Jean-Manuel Costa que l’on préconise vivement de voir avant la version noir et blanc : une expérience assurément fascinante.

 

Blu ray 20000 Mille lieues sous les mers 1916

Commentaire technique

Restauration 4K à partir d’une copie nitrate 35 mm de l’UCLA film & Televison Archive. Restauration effectuée par NBCUNiversal StudioPost.
La version teintée a été réalisée à partir du master 4K par le réalisateur Jean-Manuel Costa d'après une copie russe teintée d'origine

Image : copie HD, version restaurée 4K, excellente définition compte tenu de l’âge du film, très bon piqué sur les détails, texture argentique homogène (tournage en 35 mm), image stabilisée et à la bonne cadence, très propre hormis quelques défauts minimes (rayures, taches), excellent contraste aux éclairages tranchés qui chute dans les vues sous-marines, noirs francs, gris étagés ; version teintée (à voir de préférence) avec des images monochromes aux teintes nuancées (bleu, orange, vert, rouge) exprimant les lieux et les actions

LA SUITE APRÈS LA PUB

Son : mixage 2.0 musical, très belle composition d’Orlando Perez Rosso, stéréophonie discrète mais efficace, excellente dynamique

Notre avis

Image : noir et blanc etoile rougeetoile rougeetoile rougeetoile rougeetoile grise(4/5) teintée etoile rougeetoile rougeetoile rougeetoile rougeetoile demi rouge(4,5/5)
Mixage sonore : etoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile grise(4/5)
Bonus : etoile rougeetoile rougeetoile rougeetoile rougeetoile rouge(5/5)
Packaging : etoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile griseetoile grise(3/5)

IMDb : https://www.imdb.com/title/tt0006333/

 

Combo Blu-ray/DVD disponible sur Amazon

LA SUITE APRÈS LA PUB

Autres articles pouvant vous intéresser sur ON-mag et le reste du web



PUBLICITÉ

Abonnez-vous à notre newsletter

 

ON-mag fait partie de Coopetic Medias SIC-SA à capital variable, immatriculée au RC Paris, n° 80457246900018
Informations légales, contacts, rédaction, publicité, cookies, signaler un abus