Cut : du bon usage de la cisaille de jardinier (en Blu-ray)

Blu ray Cut 00

Note artistique : etoile rougeetoile rougeetoile rougeetoile griseetoile grise(3/5)

Synopsis

Jeune réalisatrice, Ruffy Carruthers embarque un groupe d'étudiants en cinéma dans une aventure dont elle ne mesure pas les risques : mettre la touche finale à Hot Blooded, un film d'horreur laissé inachevé quatorze ans plus tôt, après qu'un inconnu masqué a notamment assassiné son auteure… Si, autrefois assistant sur le film en question, le professeur Lossman désapprouve cette idée, il ne peut s'y opposer, d'autant que sa star se dit désormais prête à reprendre son rôle. Dans une maison isolée, le tournage repart. Les meurtres aussi…

LA SUITE APRÈS LA PUB

• Titre original : Cut
• Support testé : Blu-ray
• Genre : horreur
• Année : 2000
• Réalisation : Kimble Kendall
• Casting : Molly Ringwald, Jessica Napier, Simon Bossell, Sarah Kants, Kylie Minogue, Frank Roberts, Stephen Curry, Cathy Adamek
• Durée : 1 h 23 mn 12
• Format vidéo : 16/9
• Format ciné : 1,85/1
• Sous-titrage : français
• Pistes sonores : LPCM 2.0 monophonique anglais, français
• Bonus : commentaire audio de Kimble Rendall (VOST) - les coulisses de Cut (2 mn 08) - bande annonce (1 mn 16)
• Éditeur : BQHL Éditions

Commentaire artistique

Filmé dans le sud de l’Australie, notamment à Raywood House Bridgewater selon le générique, Cut est une série B locale surfant sur la vague du slasher, en vogue dans les années 90, dont la référence absolue reste Scream (1996) de Wes Craven qui avait su renouveler un genre en perte de vitesse. Cut, le bien nommé, s’inscrit évidemment dans la lignée à succès de ces films avec tueur masqué - ici il se nomme Scarman - mais correspond aussi à un réel plaisir suscité par le genre. Le film est dirigé par Kimble Rendall, cinéaste australien surtout reconnu pour son activité de réalisateur de clips. Mais s’il n’a pas beaucoup de long-métrages à son actif, c’est un vrai pro qui a dirigé la seconde équipe de nombreux blockbusters comme The Matrix Reloaded, I Robot et Gods of Egypt. Le scénario de Dave Warner a tout pour aboutir à un film hommage et culte en choisissant une approche au second degré basée sur Hot Blooded, un slasher en cours de tournage qui semble générer l’hécatombe à la cisaille de jardin qui rythme l’intrigue. Cut, première production cinématographique de Mushroom Pictures, a la particularité de réunir deux férus de musique : son réalisateur, un des fondateurs du groupe de rock australien The Hoodoo Gurus, et son scénariste, musicien renommé de Mushroom Records. Le casting intègre au moins deux actrices populaires au potentiel commercial non négligeable : la chanteuse Kylie Minogue, qui incarne Hillary Jacobs la réalisatrice des années 80, et Molly Ringwald, qui joue Vanessa Turnbill l’actrice, très connue internationalement pour ses rôles dans les Teen Movies de John Hugues et qui venait de tourner un premier film d’horreur Office Killer (1997). Selon son réalisateur l’esthétique surréaliste du film est modelée sur celle d’un clip surréaliste inspirée de la culture populaire transmise par les séries B et les téléfilms américains. Dans le respect des codes du genre et d’une connaissance de ceux-ci par le spectateur, Cut propose une élimination progressive des différents personnages qui donne lieu à des variations amusantes (notamment avec une arme curieuse) non exemptes d’influences locales (tète décapitée, ) et misant sur des effet spéciaux qui tiennent encore la route. La restauration récente du film permettra d’apprécier son inventivité visuelle : décors et ameublement, coiffures et costumes, éclairages sophistiqués réglés par David Foreman. Malgré tout, cette pléthore de recherches ne retire rien au film de son caractère conventionnel : l’amateur de slasher reste en pays de connaissance et jubilera aux divers modes opératoires, l’hermétique au genre trouvera le scénario insipide et trop connoté Vendredi 13. Entre humour basique, références détournées et scènes chocs plus ou moins vraisemblables, Cut, slasher australien culte, dont il ne faut pas manquer de voir la bande annonce (cf. bonus) désopilante, n’a rien d’exceptionnel mais se révèle très distrayant.

 

Blu ray Cut

Commentaire technique

Image : copie HD, bonne définition et piqué sur les détails, grain argentique homogène (tournage en 35mm avec Arriflex 35 III et Moviecam Compact, Master 4K à partir de l’interpositif original), image propre, cadre légèrement instable, excellente gestion du contraste dans les nombreuses scènes en lumière artificielle, réétalonnage réaliste suggestif, colorimétrie chatoyante aux teintes chaudes (scènes se déroulant en 1985) ou plus denses avec des tons saturés (scènes se déroulant en 2000)

Son : mixage anglais 2.0 (Dolby Digital au cinéma), dialogues clairs, très bonne dynamique qui profite aux ambiances et à la compilation musicale rythmée éditée par le label Mushroom, pas de véritable spatialisation perceptible, scène sonore frontale centrée ; VF 2.0 claire, dynamique, doublage soigné et équilibré

LA SUITE APRÈS LA PUB

Notre avis

Image : etoile rougeetoile rougeetoile rougeetoile rougeetoile grise(4/5)
Mixages sonores : etoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile griseetoile grise(3/5)
Bonus : etoile rougeetoile rougeetoile rougeetoile griseetoile grise(3/5)
Packaging : etoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile griseetoile grise(3/5)

IMDb : https://www.imdb.com/title/tt0189456/

 

Blu-ray disponible sur Amazon


Autres articles pouvant vous intéresser sur ON-mag et le reste du web