PUBLICITÉ

Contre toute attente : un Thriller efficace et attachant (en Blu-ray et DVD)

Blu ray Contre toute attente 00

Note artistique : etoile rougeetoile rougeetoile rougeetoile demi rougeetoile grise(3,5/5)

Synopsis

Blessé, le joueur de football américain Terry Brogan tombe sous le coup d'une sanction sévère : son équipe le congédie. Sous la pression de Jack Wise, un bookmaker véreux qui en sait beaucoup sur ses tricheries, Terry accepte de se lancer sur les traces de Jessy Wyler. En possession de 50.000 $ volés à celui qu'elle fuit, cette dernière se réfugie au Mexique. Quand Terry lui met la main dessus, il en tombe amoureux. Une erreur à ne pas commettre…

• Titre original : Against All Odds
• Support testé : Blu-ray
• Genre : thriller
• Année : 1984
• Réalisation : Taylor Hackford
• Casting : Rachel Ward, Jeff Bridges, James Woods, Richard Widmark, Jane Greer, Alex Karras, Dorian Harewood, Swoosie Kurtz, Saul Rubinek
• Durée : 2 h 01 mn 24
• Format vidéo : 16/9
• Format ciné : 1,85/1
• Sous-titrage : français
• Pistes sonores : DTS-HD MA 5.1 et 2.0 anglais - DTS-HD MA 2.0 français
• Bonus : commentaire audio du réalisateur et des acteurs Jeff Bridges et James Woods (VOST) - commentaire audio du réalisateur et du scénariste Eric Hugues (VOST) - présentation du film par Gérard Delorme (2021, 13 mn 47) - les grands rôles de Jeff Bridges (VOST, 25 mn 58) - interview de James Woods (VOST, 7 mn 45) - scènes coupées avec ou sans commentaire du réalisateur (VOST, 23 mn 11) - clip de Phil Collins « Against All Odds » (VO, 3 mn 34) - clip Kid Creole & The Coconuts « My Male Curiosity » (VO, 5 mn 16 ) - bande annonce (VOST, 1 mn 33)
• Éditeur : Sidonis Claysta

LA SUITE APRÈS LA PUB

Commentaire artistique

Contre toute attente, thriller réalisé par Taylord Hackford, a acquis sa notoriété grâce à la chanson écrite et interprétée par Phil Collins (Grammy Award du meilleur chanteur pop en 1985) faisant partie d’une bande original éclectique mélangeant groupes de rock et partition de Michel Colombier et du guitariste Larry Carlton. Mais ce n’est pas son seul atout ! Le scénario d’Eric Hughues s’inspire de celui du film noir La Griffe du passé (1947) de Jacques Tourneur qui adaptait un roman de Geoffrey Homes « Build My Gallows High » (1946) mais dans ce remake il n’est plus question de pompiste mais d’un joueur de football américain. L’intrigue s’éloigne du modèle pour ne conserver que la tension qui lie les trois protagonistes principaux en la resituant dans le milieu du sport et de la politique de Los Angeles. Le seul lien tangible entre les deux films est la participation de Jane Greer (madame Tyler) qui avait le rôle principal féminin dans La Griffe du passé et de Paul Valentine (conseiller Weinberg) qui jouait Joe Stefanos. Filmé en partie dans les sites photogéniques des ruines mayas du Mexique (Tulum, Chichen Itza), Contre toute attente a aussi fasciné les spectateurs avec son incroyable joute automobile entre la Ferrari 308 noire conduite par Jake Wise (James Woods) et la Porsche rouge menée par Terry Brogan (Jeff Bridges) sur Sunset Boulevard et superbement captée par Donald Thorin. Autre moment mémorable, les étreintes torrides entre Jeff Bridges et la belle Rachel Ward (pendant sa réelle lune de miel au Mexique !), coutumière des rôles de femme fatale dans les années 80 et choix initial du réalisateur. Elle est effectivement parfaite en fille sexy particulièrement énigmatique partagée entre un joueur machiavélique et un footballeur follement épris mais embarqué dans une histoire de corruption. Contre toute attente n’est, en effet, pas qu’un thriller à suspense mais traite aussi des menaces manifestes que le béton des projets immobiliers fait peser sur l’écologie et de la prévarication des intérêts économico-politiques qui gangrènent le sport professionnel. Les interactions entre divers enjeux contradictoires, décuplées par la passion amoureuse, donnent au film une âpreté fascinante qui fait toute la saveur de ce thriller efficace, fort bien interprété, en particulier par le vétéran Richard Widmark, et réalisé avec classe.

 

Blu ray Contre toute attente

Commentaire technique

Image : copie HD, excellente définition, très bonne restitution des textures (architecture, végétation) et piqué élevé sur les gros plans, grain argentique ténu (tournage en 35 mm avec Panaflex), très belle gestion du contraste favorisant une image lumineuse aux noirs solides, étalonnage et colorimétrie naturalistes, teintes chatoyantes chaudes, image propre

Son : mixage anglais 5.1 (remix : Dolby Stéréo au cinéma), dialogues clairs au centre, très belle dynamique sur la chanson de Phil Collins et sur la bande originale signée par divers musiciens ainsi que que pour les scènes d’action (duel automobile sur Sunset Boulevard), spatialisation ouverte mais assez frontale avec assez peu d’effets immersifs ; VF 2.0, doublage soigné, clair, moins naturel car voix détachées des ambiances

LA SUITE APRÈS LA PUB

Notre avis

Image : etoile rougeetoile rougeetoile rougeetoile rougeetoile demi rouge(4,5/5)
Mixages sonores : etoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile grise(4/5)
Bonus : etoile rougeetoile rougeetoile rougeetoile demi rougeetoile grise(3,5/5)
Packaging : etoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile griseetoile grise(3/5)

IMDb : https://www.imdb.com/title/tt0086859/

 

Combo Blu-ray/DVD et DVD disponibles sur Amazon


Autres articles pouvant vous intéresser sur ON-mag et le reste du web



PUBLICITÉ

Abonnez-vous à notre newsletter

 

ON-mag fait partie de Coopetic Medias SIC-SA à capital variable, immatriculée au RC Paris, n° 80457246900018
Informations légales, contacts, rédaction, publicité, cookies, signaler un abus