PUBLICITÉ

La Faute de l'abbé Mouret : une adaptation compassée d’Émile Zola (en Blu-ray et DVD)

Blu ray La Faute de l abbe Mouret 00

Note artistique : etoile rougeetoile rougeetoile rougeetoile griseetoile grise(3/5)

Synopsis

Jeune curé de campagne, Serge Mouret vit dans l'obsession de ramener ses paroissiens dans le droit chemin dès qu'ils s'en écartent. Un combat de tous les instants, épuisant, que la rigidité et le fanatisme du frère Archangias rendent plus éprouvant encore qu'il ne devrait l'être. A bout, Mouret s'effondre au pied d'une statue de la Vierge Marie. Quand il se réveille, il est soigné par Albine, une belle jeune femme. Amnésique, dans l'ignorance de qui il est, Mouret en tombe amoureux, puis succombe au désir…

• Titre original : La Faute de l'abbé Mouret
• Support testé : Blu-ray
• Genre : drame
• Année : 1970
• Réalisation : Georges Franju
• Casting : Francis Huster, Gillian Hills, André Lacombe, Margo Lion, Lucien Barjon, Fausto Tozzi, Tino Carraro, Silvie Feit
• Durée : 1 h 33 mn 24
• Format vidéo : 16/9
• Format ciné : 1,66/1
• Sous-titrage : français
• Piste sonore : LPCM 2.0 monophonique français
• Bonus : rencontre avec Francis Huster (2021, 23 mn 55) - rencontre avec Sophie Guermès, professeur des universités, spécialiste de l’œuvre d’Émile Zola (2021, 30 mn 56)
• Éditeur : BQHL Editions

LA SUITE APRÈS LA PUB

Commentaire artistique

Publié en 1875, « La faute de l’abbé Mouret » est le cinquième volume de la série de romans d’Émile Zola, « Les Rougon-Macquart ». L’adaptation cinématographique La Faute de l’abbé Mouret en 1970 constitue l’avant dernier des huit longs métrages réalisés par George Franju. Le roman est scénarisé par George Franju et Jean Ferry et le casting réunit Francis Huster qui incarne l’abbé Jean Mouret (cf. bonus) et la chanteuse yéyé Gillian Hills qui joue Albine. Le rôle du terrible frère Archangias, fanatique catholique intransigeant, est confié à André Lacombe. La Faute de l’abbé Mouret est un projet de George Franju qui remonte à 1949 fasciné par le roman d’Émile Zola qui analyse la crise mystique que traverse un jeune prêtre campagnard, partagé entre sa vocation et son obsession pour la Vierge Marie et sa passion charnelle pour une femme, Albine. Le roman met en scène des personnages entiers qui se pouvaient, à l’écran, que se transformer en stéréotypes : le jeune curé naïf, la vierge fantasmée, le frère dogmatique. La mise en scène très classique est incapable de transcender la violence de l’intrigue et de mettre en évidence toutes les conséquences morales du récit : La Faute de l’abbé Mouret devient alors un livre d’images terriblement suranné et factice malgré la beauté de la photographie lumineuse de Marcel Fradetal (premier film en couleurs pour George Franju) et la musique suggestive de Jean Wiener. On perçoit parfaitement que la réalisation a cherché à transposer le fort symbolisme du roman avec la description d’un pseudo Éden, de la tentation et de la faute originelle avec serpent et nouvelle Ève au physique éthéré mais cette tentative est loin de convaincre. Mal desservi par le jeu improbable de ses interprètes La Faute de l’abbé Mouret se contente d’aligner de très beaux tableaux dignes de l’imagerie d’Épinal fort bien composés mais dépourvus de la moindre passion : un comble quand il s’agit de porter à l’écran ce naturalisme cher à Émile Zola. La Faute de l’abbé Mouret est un film d’une autre époque qui traite du drame mystique et de la critique religieuse sans le recul nécessaire : une vision apprêtée, voire maniérée, nécessairement artificielle même dans la perspective de ce « réalisme poétique » (cf. bonus) qui caractérisait l’œuvre du cinéaste.

 

Blu ray La Faute de l abbe Mouret

Commentaire technique

Image : copie HD, nouveau Master HD, image propre avec une définition remarquable et un piqué exceptionnel, grain argentique homogène (tournage en 35 mm, Eastmancolor), restitution sans faille des textures, contraste bien maitrisé rendant justice à la photographie lumineuse de Marcel Fradetal, étalonnage réaliste, colorimétrie chatoyante aux teintes réalistes vives et chaudes et tons nuancés

Son : mixage français monophonique 2.0, dialogues clairs et équilibrés, excellente dynamique sur les ambiances, pas de distorsion ou de souffle

LA SUITE APRÈS LA PUB

Notre avis

Image : etoile rougeetoile rougeetoile rougeetoile rougeetoile demi rouge(4,5/5)
Mixage sonore : etoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile grise(4/5)
Bonus : etoile rougeetoile rougeetoile rougeetoile griseetoile grise(3/5)
Packaging : etoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile griseetoile grise(3/5)

IMDb : https://www.imdb.com/title/tt0065715/

 

Blu-ray et DVD disponibles sur Amazon


Autres articles pouvant vous intéresser sur ON-mag et le reste du web



PUBLICITÉ

Abonnez-vous à notre newsletter

 

ON-mag fait partie de Coopetic Medias SIC-SA à capital variable, immatriculée au RC Paris, n° 80457246900018
Informations légales, contacts, rédaction, publicité, cookies, signaler un abus